Nos coachs sont à votre écoute
au 01 75 75 02 14

Chantage affectif : Stop à la manipulation !

Après avoir prétexté un empêchement pour un rendez-vous, votre mère vous fait culpabiliser en vous disant « C’est dommage, j’aurais tellement aimé te voir , ça me fait de la peine... », et du coup… Vous allez au rendez-vous en traînant des pieds pour lui faire plaisir. Le chantage affectif est partout. Alors comment ne plus se laisser manipuler ?

Sommaire :

Le maître-chanteur est très fort, il nous fait culpabiliser et sentir horriblement mal. Le chantage affectif peut apparaître en amour, en famille et même entre amis. Que faire pour ne plus se faire avoir ? 

Manipulateurs affectifs : 4 profils types pour les repérer 

Il existe 3 profils types de maîtres chanteurs. 

1. Calimero : « Comment peux-tu me faire ça ? »

« Comment peux-tu me faire ça ? », « Moi qui suis malade » : la personne se place systématiquement en position de victime pour que l’autre personne finisse par avoir de la peine et fasse ce qu’elle désire, parfois même sans exprimer clairement son besoin.

2. Le donnant-donnant : « Tu m'en dois une »

« Tu me dois bien ça » : Ici le maître-chanteur fait comprendre à l’autre qu’il lui a rendu service et que donc il attend le retour d’ascenseur. 

3. Sous couvert de gentillesse : « C'est pas méchant »

« Allons, il ne pense pas à mal », « ce n'est pas méchant »  : les personnes ne haussent jamais le ton et prétextent que tout part d’un bon sentiment, difficile de s’énerver ou de leur reprocher quoi que ce soit…

4. Joe la menace : « Tu ne verras plus jamais les enfants »

« Si tu me quittes, je me jette par la fenêtre »,« Si tu fais ça, tu ne verras plus jamais les enfants » il peut selon sa personnalité décider de retourner la menace contre lui-même ou de vous punir pour ce que vous osez lui faire. 

Vous avez repéré un maître chanteur dans votre entourage ? Réagissez ! Ne vous laissez plus manipuler et contre-attaquez !

Chantage affectif : 4 conseils pour vous libérer

Si vous reconnaissez un membre de votre entourage dans la description ci-dessus il est temps de réagir fermement et d’empêcher ce vampire psychique de vous nuire.

1. Ne vous justifiez pas

Le manipulateur n’attend que ça ! Ne rentrez surtout pas dans son jeu et ne donnez aucune excuse. S’il s’agit de SMS, ne répondez pas et si cet échange se fait en face à face répondez simplement « Ok », « libre à toi de penser ce que tu veux », « j’ai la conscience tranquille ».

2. Faites passer vos besoins et envies en priorité

Fixez-vous des limites à ne pas franchir et rappelez-vous vos envies et besoins. N’acceptez rien qui ne chamboule votre programme ou mette à mal votre santé mentale comme physique. 

3. Osez la confrontation

N’hésitez pas à hausser le ton et à renvoyer l’autre à l’absurdité de sa demande.  En osant la confrontation vous permettrez à l’autre d’exprimer clairement ses reproches et le fond de sa pensée, il pourra alors en découler un échange constructif.

4. Acceptez d’être le/la méchant(e)

En acceptant d’être imparfait(e), d’être « le/la collègue pénible », « la mauvaise mère », « le mauvais mari » le chantage affectif aura beaucoup moins d’impact sur vous. Certes ce n’est pas toujours facile mais vous y gagnerez. Si vous ne vous sentez pas encore d'attaque pour vous débarrasser d'une relation toxique, sachez qu'un psychologue peut vous aider.

 

L'avis du psy : le manipulateur appuie sur nos croyances

Dans des cas de chantage affectif, il est très difficile de réagir calmement et de manière constructive. Pour Isabelle Nazare-Aga, psychothérapeute, la raison est simple : « le manipulateur utilise des croyances familiales et sociales afin d’induire chez sa victime un lourd sentiment de faute morale. »

Le manipulateur sait exactement où appuyer pour faire mal : abandon, égoïsme, trahison etc... Il ne vous demandera jamais clairement quelque chose mais vous le fera comprendre et vous finirez par vous exécuter et proposer vos services pour soulager votre conscience. Prendre conscience de cette emprise et s'en défaire n'est pas une mince affaire, vous faire accompagner peut-être d'un grand soutien. 


Contacter un psy

Source : Isabelle Nazare


L

Par La rédaction Wengood

SAV.TITLE