Bouderies incessantes, l'insupportable chantage du silence...

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Petite, c'était toujours pareil : mes parents me refusaient quelque chose et je me murais dans le silence pendant de longues heures. Adeptes des bras de fer, ils continuaient leur vie, pendant que je restais butée. Logiquement, j'ai donc longtemps fonctionné de la même façon en couple, avant de me rendre compte que par cette attitude, je menais un véritable chantage.

Bouderies incessantes, l'insupportable chantage du silence...

Princesse de la boude et reine du contrôle

Bouder lorsqu'on est enfant, c’est presque normal. Comme tout le monde, j'avais envie d'imposer mes désirs et beaucoup de mal à accepter la frustration. En grandissant, j'ai bien évidemment appris à contrôler ces comportements, mais la bouderie n'est pas passée. Je n'avais jamais compris que l'on pouvait communiquer autrement. Mes parents me laissaient bouder pendant des heures, sans chercher à m'expliquer les choses, de sorte que je n'obtenais pas ce que je souhaitais à l'origine, mais j'avais une sensation de pouvoir : je gâchais l'ambiance et je montrais mon mécontentement, physiquement (silence, regards détournés, démarche traînante, etc.). 

😾 😾 Lorsqu'un conflit éclatait avec mon conjoint, je m'enfermais, et je l'enfermais lui aussi, dans ce même bras de fer passif agressif. Ne supportant pas de perdre la face et le contrôle, je tournais les talons sur une réplique cinglante et partais m'enfermer dans une pièce et dans le silence. Un bon moyen de prendre la fuite, tout en ayant l'impression de garder la tête haute !

Un douloureux chantage

Quand je me retourne sur mon passé et sur ces nombreuses heures passées à me terrer dans un silence frondeur, une seule chose me vient en tête : quel temps perdu ! Je ne sais pas comment est venu le déclic, mais un jour, j’ai arrêté de bouder. Avec mon conjoint, ça devenait insupportable. Plus je restais silencieuse et en retrait, plus il s'énervait et m'agressait 😱. C'était la seule façon pour lui de me faire sortir de mes gonds et de me faire ouvrir la bouche, même si c'est pour hurler. Mais hurler ou rester silencieux, le problème reste le même : une incapacité à gérer ses émotions, voire une immaturité émotionnelle qui finit par abîmer les relations.

Parce qu'avec mon conjoint, c'était plus simple qu'avec mes parents. Imposer mes désirs par un silence autoritaire me permettait de les obtenir… de guerre lasse ! Mais à quel prix ? Ce chantage par le silence, qu'il fonctionne ou ne fonctionne pas est très lourd à porter. À la clé, beaucoup de culpabilité des deux côtés et pas mal d'appréhension pour celui qui subit la bouderie : "si je ne fais pas ça, va-t-elle se mettre à bouder ?". Bouder est un processus passif-agressif qui nuit à une relation saine.

Comment agir face à un boudeur ou une boudeuse ?

Il est bon de savoir que la bouderie découle aussi d'un profond manque de confiance en soi, une incapacité, une peur ou une difficulté à exprimer ses besoins. Pour autant, que vous fassiez face à un boudeur en série enfant ou adulte, il est important de ne pas rentrer dans son petit jeu de pouvoir.

1. Ne pas culpabiliser

Si pour vous la bouderie est un concept théorique, quand vous tombez dessus pour la première fois, vous risquez de vite vous mettre à douter et à culpabiliser. Ne faites surtout pas ça ! C'est la base même du chantage de la bouderie, vous amener à douter pour que vous finissiez par céder. Une relation ne se joue pas sur le principe du "à prendre ou à laisser", surtout si c'est toujours le boudeur qui décide. Ne doutez pas, ne culpabilisez pas, car c'est le premier pas avant de céder et si vous cédez à un serial boudeur, il n'aura plus de limite !

2. Faire preuve de patience

Laissez le boudeur ou la boudeuse se calmer et continuez à vivre comme si de rien n'était. Face à un manque de réaction, le boudeur devrait finir par sortir de son mutisme.

3. Utiliser la communication

Parce que c'est la seule manière acceptable de sortir d'une situation de bouderie. Pensez, par exemple, à la communication non violente pour vous expliquer, comprendre ce qui est mal vécu, exposer ses ressentis, clarifier une pensée ou une situation. La communication est un comportement bien plus responsable et mature que la bouderie, elle propose une issue bien plus favorable à un conflit.

Avis aux boudeuses

Apprenez à communiquer verbalement plutôt que de vous murer dans le silence. Fermer sans cesse le dialogue est un comportement enfantin qui ne mène que de frustrations en frustrations et peut conduire au délitement de vos relations. En tant qu'adulte, il est nécessaire de savoir communiquer ses émotions et d'accepter le dialogue. Osez être vous-même, acceptez que vos besoins sont légitimes… mais que ceux des autres le sont aussi.

L'avis de la rédaction : une prise de conscience nécessaire...

Quand on est une boudeuse dans l'âme, il est difficile de se défaire de ce comportement. Il faut comprendre qu'il y a d'autres façons de réagir, de se faire entendre, bien plus efficaces. Mais pour cela, il faut une prise de conscience et expérimenter de nouveaux comportements et ce travail ne peut se réaliser seule. C'est pourquoi nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec l'un de nos coachs afin de commencer ce travail et cette prise de conscience.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Source : Bouderie, le contrôle par le silence, que faire ? - L'effet colibri, the hummingbird effect

Simple boudeuse ou personnalité toxique ? Faites le test !

Découvrez aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Ma soeur est jalouse de moi... Comment gérer sa jalousie ?

“T’es la préférée de toute manière”. Cette phrase, je l’ai entendue maintes et maintes fois dans la bouche de ma sœur. Sa jalousie nous a longtemps pourries la vie, pourtant je ne souhaitais qu’une chose : qu’on soit proches et unies. Elle m'a déversé sa rancœur au visage pendant de nombreuses années jusqu’à ce que ça devienne ingérable. Je n’en pouvais plus de ressentir à la fois autant de colère et de culpabilité. Apaiser 30 ans de jalousie n’a pas été évident, mais il existe des solutions pour ne pas en arriver à ce point. Je n’ai pas voulu que la jalousie me fasse couper les ponts avec ma sœur !

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Isabelle Vuillemin, coach, explique le Reiki pour calmer les angoisses

Le Reiki, une forme ancienne de thérapie énergétique, a longtemps été reconnu pour sa capacité à équilibrer le corps et l'esprit. En canalisant l'énergie universelle, le Reiki aide à évacuer les émotions négatives, y compris les angoisses qui peuvent souvent nous submerger. Isabelle Vuillemin, coach, nous explique comment le Reiki peut vous permettre de calmer vos angoisses. Retrouvez un sentiment de calme et de sérénité intérieure grâce à cette pratique holistique. Explication.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Faut-il être prêt·e à tout, vraiment tout pour réussir ?

À l’heure où notre société encense la réussite et le pouvoir, nous rêvons tous et toutes de reconnaissance et de succès, mais comment parvenir à garder le cap ? Comment garder les pieds sur terre et la tête froide ? Comment ne pas renier ses valeurs et tout son être ? Faut-il être prête à tout pour réussir ? Même s'il n'y a pas de réponse universelle, je peux vous donner quelques conseils pour éviter que vous vous perdiez en route. Explication.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube