Cyberharcèlement : quand le harcèlement se perpétue en ligne

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai déjà vécu du harcèlement, comme toutes les femmes je pense, mais cela ne m’a jamais suivi en ligne. Cependant, il y a des personnes, comme l’influenceuse Lena Situation, qui reçoivent des centaines de messages de haine et de violence sur les réseaux sociaux. C’est ce qui caractérise le cyberharcèlement et c’est un phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur. Quelle est la définition précise de ce type de harcèlement ? Comment le reconnaître ? Que dit la loi ? Explication.

Sommaire : 

Qu’est-ce que le cyberharcèlement ?

Le harcèlement, c’est lorsqu’on reçoit des propos ayant un impact psychologique négatif ou qu’on subit des comportements qui ont pour but de nous blesser💔. Lorsqu’on parle de cyberharcèlement, il s’agit de la même chose, mais sur internet. Ce sont souvent les réseaux sociaux qui sont propices, puisqu’il s’agit de moyens d’échanges entre individus. Cela peut être sous forme d’un commentaire sous une vidéo Youtube ou Instagram, un tweet, un message dans un salon de discussion, etc.

👉 Ce qui caractérise aussi le harcèlement, c’est la répétition des messages !

Un exemple de cyberharcèlement avec Lena Situation

Pour parler de cyberharcèlement, le mieux est de prendre l’exemple de ce qu’a vécu il y a quelques semaines Lena Situation. L’influenceuse a posté sur Twitter des photos d’elle avec les cheveux coupés. Une femme racisée qui se montre en dehors des normes, c'est-à-dire, avec les cheveux courts, il n'en a pas fallu plus 🤦‍♀️:

Photo du compte Instagram de Lena

Photo du compte Instagram de Lena

Beaucoup ont partagé son tweet en se moquant de son physique et en la dénigrant. Plus de 5000 messages haineux, violents, voire qui incitent à “mourir”, ont été envoyés. À force de subir des vagues de harcèlement et d’être en tendance Twitter (TT), elle a fini par désactiver son compte qui avait plus de 1 million d’abonnés 😥. Elle a posté un message en story sur Instagram pour parler de cela :

“Ça fait des mois que toutes les semaines je suis en TT, jamais pour des raisons importantes ni profondes. Y’a pas de réel combat. C’est des débats sur mon couple, mon physique, mes cheveux bouclés, ma situation financière, le décolleté de mes robes… Ou juste le fait que je sois une nana (soyons honnête)."

Comment reconnaître le cyberharcèlement ?

Bien souvent, les gens ont l’impression que le cyberharcèlement n’est pas grave, car il suffit de couper son téléphone ou son ordinateur pour ne plus recevoir les messages haineux. Je pense que ça doit être les mêmes qui disent que le harcèlement de rue n’existe pas… Car se faire harceler sur internet dépasse les frontières du web. Lena Situation a expliqué que cela interférait même avec sa vie quotidienne :

“Ça a pris des proportions tellement nimp, je vous l’ai dit, certains ont été au domicile de ma mère pour l’insulter.”

Prendre conscience du message

Le problème est, que les personnes qui font cela, ne se rendent pas compte de la gravité de leur acte. Elles oublient qu’elles ne sont pas seules à envoyer un message haineux et que cela s’inscrit dans une vague qui caractérise la répétition. 👉 À partir du moment où le message est une insulte physique ou mentale, que c’est une intimidation, une moquerie, voire une menace, c’est du harcèlement. De même lorsqu’il s’agit d’une propagation de rumeurs, d’un piratage de compte ou d’une usurpation d’identité en ligne, ou d’un groupe de discussion qui vise à dénigrer une personne.

🤐 Tout ce qu’on ne dit pas dans la vie réelle, on ne le dit pas en ligne.

Qui sont les victimes du cyberharcèlement ?

Le cyberharcèlement peut toucher tout le monde. On pourrait penser que ça n’arrive qu’aux personnes médiatisées comme Lena Situation, mais il n’y a pas que cette réalité. 👉 Cela peut toucher un enfant scolarisé comme monsieur et madame tout le monde. Pour ma part, j’ai déjà reçu des propos grossophobes parce que j’avais publié une photo en maillot de bain et que mon corps ne correspond pas à la norme. Ça n'a pas pris des proportions comme le cas de Lena, mais ça m’a quand même atteinte.

L’impact psychologique

Recevoir quelques messages me disant que je devrais “m’étouffer avec mon gras” a déjà été très violent. Ça n’a fait que détruire le peu de confiance en moi que j’avais, mais je n’imagine pas ce que c’est de recevoir 5000 messages me disant “d’aller mourir”, comme ça a été le cas pour Lena Situation 😞. Le problème, c’est que les harceleurs n’ont pas conscience de la violence psychologique qu’ils infligent à la victime. Cela peut entraîner des états anxieux, voire des symptômes dépressifs

⚠️ Dans les cas les plus graves, la victime va jusqu’à se suicider tant le harcèlement l’a détruite psychologiquement. C'est le cas de l'influenceuse Mavachou qui s'est donné la mort en décembre 2021.

Comment réagir en cas de cyberharcèlement ?

Il est difficile de réagir au harcèlement en ligne, comme je l’ai dit, il ne suffit pas de tout couper. Dans mon cas, j’ai pu bloquer les personnes assez rapidement et supprimer les messages, mais lorsqu’on reçoit une vague de haine de milliers de gens, comment faire ? Il ne faut pas hésiter à garder toutes les preuves des messages et à déposer une plainte pour engager une procédure judiciaire. De plus, on peut solliciter le réseau social en question pour demander un retrait des contenus en signalant la publication (vidéo, commentaire, message, etc.). Dans le cas d’un forum, on peut alerter les modérateurs pour qu’ils interviennent.

☎️ Un numéro existe pour le cyberharcèlement, le 3018. C'est un numéro d'urgence pour les témoins et les victimes de cyberharcèlement, cela comprend le "revenge porn", le chantage à la webcam, l'usurpation d'identité, etc. Ils peuvent agir et prendre les choses en main pour aider les victimes, il ne faut pas hésiter à contacter ce numéro. Pour plus d'informations, Konbini a interviewé deux intervenantes du 3018.

📚 Dans le cadre d’un harcèlement scolaire qui se prolonge en ligne, le ministère de l’éducation a mis en place un numéro d’écoute pour le cyberharèclement à destination des familles et des victimes : 3020.

Que dit la loi à propos du cyberharcèlement ?

Même si la justice n’en est qu’au balbutiement en matière de condamnation pour le cyberharcèlement, il est tout de même considéré comme un délit et est puni par la loi. Les peines encourues sont les suivantes :

  • Si l’auteur est majeur, il risque 2 ans de prison et 30 000 € d'amende. La peine maximale peut aller jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 € d'amende si la victime a moins de 15 ans.
  • Si l’auteur est un mineur de plus de 13 ans et la victime a plus de 15 ans, il risque 12 mois de prison et 7 500 € d’amende.
  • Si l’auteur est un mineur de plus de 13 ans et que la victime a moins de 15 ans, il risque 18 mois de prison et 7 500 € d'amende.
  • Pour les enfants de moins de 13 ans, ce sont les parents qui sont responsables civilement et qui devront indemniser la victime.

Se protéger du harcèlement

Pour lutter contre le harcèlement en ligne, il est important d’éduquer et de sensibiliser pour enrayer ce fléau. De plus, il faut que chaque réseau social prenne des mesures pour protéger les utilisateurs, car peu de choses sont actuellement mises en place malheureusement… Pour les faire agir, il est nécessaire que l’on se mobilise et qu’on ne laisse pas passer le moindre message déplacé en ligne.

"Je pense à toutes les personnes qui se font harceler mais qui n’ont pas la même médiatisation que je peux avoir, déplore-t-elle. Donnons-leur du love. Faites attention à vous sur Internet, ne pensez pas que c’est banal d’insulter les autres. Protégez-vous des réseaux, y a pas que du positif sur Internet.” Lena Situation

👉 On peut se protéger en mettant un maximum de filtre pour éviter de recevoir des messages avec des insultes par exemple. Il existe une application appelée “BodyGuard” qui trie les messages indésirables afin de nous protéger du cyberharcèlement. 

L'avis de la rédaction : limiter l'impact psychologique

Le cyberharcèlement est très violent à gérer psychologiquement. La répétition épuise et finit par affecter profondément l’estime de soi, même Lena Situation en a témoigné : “je vais pas vous mentir qu’avec le temps ça rentre dans ma tête et ça me bousille ma confiance personnelle petit à petit”. Si vous êtes dans une situation de harcèlement, ne subissez pas cela dans le silence. Parlez-en à votre entourage ou déposez plainte. N’hésitez pas non plus à demander de l’aide à un psychologue pour limiter l’impact psychologique du cyberharcèlement.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : service-public.fr / internetsanscrainte.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Big 5 , la théorie des traits pour cerner sa personnalité

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi on réagissait toutes de manière différente à une...

Lire

Comment savoir si on aime quelqu'un ? 10 signaux qui ne trompent pas !

Je l’aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie… Pas du tout ? Je suis de cell...

Lire

Vampires psychiques : comment les reconnaître et les éviter ?

Vous venez de passer un peu de temps avec un ami ou un collègue ou un membre de votre...

Lire

Comment surmonter une trahison ? 5 étapes clés pour se reconstruire

Qu’elle soit amicale ou amoureuse, une trahison est toujours extrêmement douloureuse,...

Lire

Ces cadeaux qu'on ne veut plus jamais voir pour la fête des mères !

Voilà un an que je suis passée de l'autre côté du miroir. Après avoir passé plus de 3...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici