L’effet Halo : tout savoir pour réviser notre jugement !

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Ah, elle, je sens que je ne vais pas pouvoir la blairer 🤨”. On a toutes eu un jour un jugement rapide sur une personne qu’on venait de rencontrer. Sauf que cette première impression est un biais cognitif appelé “l’effet Halo”. Ce sentiment peut nous donner raison comme nous donner tort, voire nous conduire dans des relations toxiques. Alors, pour éviter tout cela, il vaut mieux bien connaître l’effet Halo ! Explications.

L’effet Halo : tout savoir pour réviser notre jugement !
Sommaire : 

Qu’est-ce que l’effet Halo ? Définition.

On dit souvent que c’est la première impression qui compte quand on rencontre une nouvelle personne. C’est vrai, on peut toutes avoir rapidement un avis sur quelqu’un, juste parce qu’on juge son physique, sa manière de s’habiller, sa façon de parler, etc. C’est ça, l’effet Halo 😅 ! C’est ce biais cognitif qui nous fait porter un jugement sur une personne inconnue via une simple observation et qui va nous donner un sentiment soit positif, soit négatif. 

➜ L’effet Halo est comme une croyance limitante. C’est une erreur de raisonnement à laquelle on s’attache alors même que tout nous démontre que nous avons tort 😬 #oops !

Un exemple d’un effet Halo

L’exemple d’effet Halo concret qui me vient en tête, c’est une conversation que j’ai eue avec ma grand-mère. Combien de fois l’ai-je entendu dire “ah oui, trucmuche est super, il est gentil comme tout cet homme”. Elle commentait un présentateur à la télévision 😅… Je lui ai donc demandé comment pouvait-elle le savoir ? Est-ce qu’elle le connaissait personnellement ? Elle m’a dit qu’il “présentait bien”, qu’il était souriant et que ça se voyait sur lui qu’il faisait les choses bien. Ah d'accord 😳 !

Elle n’a évidemment pas pris de recul sur ce biais cognitif en se disant que c’était le métier de cet homme de “bien présenter” et d’être charismatique ! C’est fait exprès pour nous attirer de la sympathie. Néanmoins, je ne vais pas la critiquer, car on applique toutes et tous l’effet Halo ! Le danger est d’être entraînée dans une relation toxique 😕…

Pourquoi faut-il connaître l’effet halo ?

Ce biais cognitif n’est pas uniquement présent lorsqu’on rencontre une nouvelle personne. Comme dans l’exemple que j’ai cité, on voit qu’on le retrouve dans tous les aspects de notre vie 🧐 : dans notre travail, dans nos choix politiques, dans le système judiciaire, dans la consommation, dans nos relations amoureuses, etc.

Le danger est de se faire manipuler par un discours enjolivé, un physique avantageux, des attentions gentilles, etc. Eh oui, l’effet Halo peut nous aveugler concernant un pervers narcissique par exemple. Si on rencontre quelqu’un qui a du charme, on peut facilement tomber dans le piège de ce biais cognitif ⚠️. On dit que la première impression compte, mais il ne faut pas rester focalisé sur un premier sentiment, car cela risque d’influencer notre comportement, soit de manière positive, soit de manière négative. On peut donc être piégée par un manipulateur ou rejeter quelqu’un de gentil et être à notre tour une personne toxique 😓. 

Apprendre à mettre de côté son jugement

Il faut s’autoriser à réévaluer l’opinion que l’on peut avoir. C’est un exercice difficile, je sais. Je suis têtue comme une mule et j’ai du mal à changer mes comportements. Cependant, il est important de laisser une chance à chacun, car parfois on peut avoir une bonne surprise.

J’avoue que l’exercice est délicat, le seul moyen de parvenir à un équilibre est de développer son intuition et de multiplier les échanges avec les personnes que l’on rencontre. Cela permet de construire une image plus objective tout en restant attentive aux red flags 🚩!

Victime de l’effet Halo

Et que faire lorsqu’on est victime de l’effet Halo et que l’on voit que quelqu’un se fait une opinion fausse de nous ? Il n’est pas facile de s'en rendre compte, car ça fait mal à l'ego 😣. Si on a envie d'agir, on doit aller au contact de la personne en dialoguant. On se met positivement en avant, mais on n'oublie pas l'autre ! Sinon on passe pour une grosse égocentrique… Non, il faut être dans l’écoute active, poser des questions, s’intéresser réellement à son interlocuteur. En gros, il est important d’avoir de la conversation !

➜ Après, il ne faut pas s’acharner, il faut donner du temps aux personnes qu’on estime. On ne s’embarrasse pas avec quelqu’un qui n’en vaut pas la peine ✋ !

L'avis de la rédaction : se protéger de l'effet Halo

Il est important d’être consciente de l’effet Halo pour ne pas juger trop hâtivement. On apprend ainsi à se détacher des normes de beautés qui peuvent nous biaiser ou des belles paroles. On peut limiter l'influence de l'effet Halo sur nous-même pour se protéger. Pour cela, on peut se faire accompagner d'un coach qui nous apprendra à nous affirmer :

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Source : passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici