Qu'est-ce que l'acrophobie ? Vous saurez tout sur la peur du vide

Mis à jour le par Camille Lenglet

Je me souviens de ce pont suspendu en Irlande du Nord, il était au-dessus des falaises et le vent le faisait se balancer dangereusement. Il était impressionnant, mais je pensais pouvoir le passer sans mal. Sauf qu’une fois dessus, je me suis rendu compte qu’on voyait le vide à travers les planches. La peur m’a figé sur place, je n’étais plus capable de faire un pas. Ce jour-là, j’ai donc compris que j’étais atteinte d’acrophobie. Qu’est-ce que c’est exactement ? Comment développe-t-on la peur du vide ? Explication.

Qu'est-ce que l'acrophobie ? Vous saurez tout sur la peur du vide

Qu’est-ce que l’acrophobie ?

L’acrophobie vient du grec signifiant sommet et hauteur pour “ákron” et peur pour ”phóbos”. Cela se traduit donc par la peur des hauteurs, mais dans le langage courant, on l’appelle “la peur du vide”. Nous serions entre 2 et 5% de la population à souffrir d’acrophobie, c’est une des peurs les plus communes. De plus, il faut savoir que les femmes sont deux fois plus exposées que les hommes et on peut comprendre cette spécificité quand on se penche sur les causes 😕.

La différence entre le vertige et la peur du vide ?

On parle aussi de vertige, mais c’est une erreur de désigner l’acrophobie ainsi. En effet, avoir un vertige correspond à une sensation corporelle. Lorsqu’on en ressent, on peut avoir le sentiment que notre corps est en rotation ou se déplace, par rapport à notre environnement. Il est possible d’avoir des vertiges lorsqu’on a peur du vide, mais il s’agit d’une conséquence.

Quelles sont les causes de l’acrophobie ?

Il y a différentes raisons qui peuvent provoquer la peur du vide. Pour certaines personnes, cette phobie apparaît après un traumatisme où il y a eu une chute réelle dans le vide. Même s’il ne s’agit pas d’une hauteur dangereuse, cela suffit à créer cette nouvelle peur. Il est aussi possible qu’une personne ayant expérimenté des sensations de vertiges au bord d’un gouffre, l’ait associé au vide. C’est un symptôme qui n’est pas forcément lié à la peur du vide à la base, mais il y a été associé de cause à effet 😣.

📌
Certains chercheurs estiment que cette peur pourrait être liée à notre instinct de survie, comme la trypophobie ou l’arachnophobie. Comme cela a permis à notre espèce de se protéger des chutes pendant des milliers d’années, c’est inscrit en nous pour favoriser une meilleure adaptation à l’environnement.

Une surprotection parentale

Pour ma part, je n’avais jamais expérimenté une chute dans le vide, du coup, je me suis demandé pourquoi j’avais eu aussi peur de tomber. Je me suis souvenue que mon père me mettait toujours en garde lorsque j’étais enfant :  “ne t’approche pas du bord, tu risquerais de tomber !”. À force d’entendre ça, je l’ai intégré et c’est devenu une réalité pour moi 🤯 !

👉 Notre éducation et le modèle parental influencent nos comportements et nos pensées. C’est encore plus vrai lorsqu’on est une fille, on nous apprend à avoir peur des dangers divers en nous insinuant qu’il n’est pas possible pour nous de nous défendre seule. Voilà comment une phobie peut facilement se créer 😫 !

Les symptômes de l'acrophobie

Comme je l’ai dit, les vertiges peuvent être une conséquence, mais aussi un symptôme de l’acrophobie. Cependant, ce n’est pas la seule chose que l’on peut ressentir lorsque la peur se déclenche, il y a aussi :

  • La transpiration excessive,  
  • Les tremblements,
  • Les frissons ou les bouffées de chaleur,
  • Les picotements ou engourdissements,
  • Une douleur thoracique,
  • Les sensations d’étranglement,
  • Les nausées,
  • Etc.

👉 À cela s’ajoutent aussi des symptômes psychiques, on peut avoir la sensation d’être attirée par le vide ou d’avoir l'impression qu’on va mourir. Cela peut conduire à de la dissociation avec un détachement de soi ! On peut aussi faire une crise d’angoisse, tellement la peur devient incontrôlable…

Les conséquences de l’acrophobie

Pour éviter de ressentir toutes ces sensations désagréables ou même d’avoir la sensation de perdre la tête à cause de l’angoisse, on va développer des comportements d’évitement. C’est un mécanisme de défense qui nous évite de nous confronter à toute situation où on peut être en hauteur ou dans le vide.

On pourrait penser que l’on n'est pas tant confronté au vide dans notre vie quotidienne (à part si on est un conducteur de grue 😅). Toutefois, il y a plein de petits moments où la peur du vide peut surgir dans notre vie de tous les jours : en haut des escaliers de la maison, en montant sur un tabouret, en visitant un château… Alors comment diminuer cette peur ?

Comment lutter contre l'acrophobie ?

Tout comme les autres phobies, il faut faire un travail sur soi pour s’en débarrasser. Comprendre d’où vient notre peur est déjà une première étape. Cependant, il ne faut pas hésiter à consulter et faire une psychothérapie pour venir à bout de l’acrophobie. La thérapie cognitive et comportementale est la plus adaptée puisqu’elle nous permet de “reprogrammer nos pensées"

De plus, le traitement de la phobie avec un casque de réalité virtuel marche particulièrement dans le cas de la peur du vide. En effet, il n’est pas simple pour un thérapeute de placer réellement son patient en haut d’une falaise ! C’est donc un moyen sécurisé de mettre en place le suivi et d’exposer progressivement le patient à sa phobie.

👉 Si ces solutions ne conviennent pas, il est aussi possible de tenter l’hypnose et les méthodes de relaxation comme la méditation et les exercices de respiration. Il ne faut pas hésiter à tester pour voir ce qui nous convient le plus pour soigner notre acrophobie.

L'avis de la rédaction : une phobie qui se traite très bien

L'acrophobie, comme toutes les phobies, se soigne très bien avec une TCC, cette thérapie est très efficace sur les phobies, les résultats ne sont plus à prouver. Ne laissez pas cette peur du vide vous privez de choses dans votre quotidien quand des solutions existent pour vous en libérer. Prenez rendez-vous avec un psychologue et libérez-vous de cette phobie qui vous prive de tout un tas d'expériences.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : vidal.fr / passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube