Qu'est-ce que l'acrophobie ? Vous saurez tout sur la peur du vide

Mis à jour le par Camille Lenglet

Je me souviens de ce pont suspendu en Irlande du Nord, il était au-dessus des falaises et le vent le faisait se balancer dangereusement. Il était impressionnant, mais je pensais pouvoir le passer sans mal. Sauf qu’une fois dessus, je me suis rendu compte qu’on voyait le vide à travers les planches. La peur m’a figé sur place, je n’étais plus capable de faire un pas. Ce jour-là, j’ai donc compris que j’étais atteinte d’acrophobie. Qu’est-ce que c’est exactement ? Comment développe-t-on la peur du vide ? Explication.

Qu'est-ce que l'acrophobie ? Vous saurez tout sur la peur du vide
Sommaire : 

Qu’est-ce que l’acrophobie ?

L’acrophobie vient du grec signifiant sommet et hauteur pour “ákron” et peur pour ”phóbos”. Cela se traduit donc par la peur des hauteurs, mais dans le langage courant, on l’appelle “la peur du vide”. Nous serions entre 2 et 5% de la population à souffrir d’acrophobie, c’est une des peurs les plus communes. De plus, il faut savoir que les femmes sont deux fois plus exposées que les hommes et on peut comprendre cette spécificité quand on se penche sur les causes 😕.

Quelle est la différence entre le vertige et la peur du vide ?

On parle aussi de vertige, mais c’est une erreur de désigner l’acrophobie ainsi. En effet, avoir un vertige correspond à une sensation corporelle. Lorsqu’on en ressent, on peut avoir le sentiment que notre corps est en rotation ou se déplace, par rapport à notre environnement. Il est possible d’avoir des vertiges lorsqu’on a peur du vide, mais il s’agit d’une conséquence.

Quelles sont les causes de l’acrophobie ?

Il y a différentes raisons qui peuvent provoquer la peur du vide. Pour certaines personnes, cette phobie apparaît après un traumatisme où il y a eu une chute réelle dans le vide. Même s’il ne s’agit pas d’une hauteur dangereuse, cela suffit à créer cette nouvelle peur. Il est aussi possible qu’une personne ayant expérimenté des sensations de vertiges au bord d’un gouffre, l’ait associé au vide. C’est un symptôme qui n’est pas forcément lié à la peur du vide à la base, mais il y a été associé de cause à effet 😣.

📌
À savoir : 
Certains chercheurs estiment que cette peur pourrait être liée à notre instinct de survie, comme la trypophobie ou l’arachnophobie. Comme cela a permis à notre espèce de se protéger des chutes pendant des milliers d’années, c’est inscrit en nous pour favoriser une meilleure adaptation à l’environnement.

Une surprotection parentale

Pour ma part, je n’avais jamais expérimenté une chute dans le vide, du coup, je me suis demandé pourquoi j’avais eu aussi peur de tomber. Je me suis souvenue que mon père me mettait toujours en garde lorsque j’étais enfant :  “ne t’approche pas du bord, tu risquerais de tomber !”. À force d’entendre ça, je l’ai intégré et c’est devenu une réalité pour moi 🤯 !

👉 Notre éducation et le modèle parental influencent nos comportements et nos pensées. C’est encore plus vrai lorsqu’on est une fille, on nous apprend à avoir peur des dangers divers en nous insinuant qu’il n’est pas possible pour nous de nous défendre seule. Voilà comment une phobie peut facilement se créer 😫 !

Les symptômes de l'acrophobie

Comme je l’ai dit, les vertiges peuvent être une conséquence, mais aussi un symptôme de l’acrophobie. Cependant, ce n’est pas la seule chose que l’on peut ressentir lorsque la peur se déclenche, il y a aussi :

  • La transpiration excessive,  
  • Les tremblements,
  • Les frissons ou les bouffées de chaleur,
  • Les picotements ou engourdissements,
  • Une douleur thoracique,
  • Les sensations d’étranglement,
  • Les nausées,
  • Etc.

👉 À cela s’ajoutent aussi des symptômes psychiques, on peut avoir la sensation d’être attirée par le vide ou d’avoir l'impression qu’on va mourir. Cela peut conduire à de la dissociation avec un détachement de soi ! On peut aussi faire une crise d’angoisse, tellement la peur devient incontrôlable…

Les conséquences de l’acrophobie

Pour éviter de ressentir toutes ces sensations désagréables ou même d’avoir la sensation de perdre la tête à cause de l’angoisse, on va développer des comportements d’évitement. C’est un mécanisme de défense qui nous évite de nous confronter à toute situation où on peut être en hauteur ou dans le vide.

On pourrait penser que l’on n'est pas tant confronté au vide dans notre vie quotidienne (à part si on est un conducteur de grue 😅). Toutefois, il y a plein de petits moments où la peur du vide peut surgir dans notre vie de tous les jours : en haut des escaliers de la maison, en montant sur un tabouret, en visitant un château… Alors comment diminuer cette peur ?

Comment lutter contre l'acrophobie ?

Tout comme les autres phobies, il faut faire un travail sur soi pour s’en débarrasser. Comprendre d’où vient notre peur est déjà une première étape. Cependant, il ne faut pas hésiter à consulter et faire une psychothérapie pour venir à bout de l’acrophobie.

La thérapie cognitive et comportementale est la plus adaptée puisqu’elle nous permet de “reprogrammer nos pensées". De plus, le traitement de la phobie avec un casque de réalité virtuel marche particulièrement dans le cas de la peur du vide. En effet, il n’est pas simple pour un thérapeute de placer réellement son patient en haut d’une falaise ! C’est donc un moyen sécurisé de mettre en place le suivi et d’exposer progressivement le patient à sa phobie.

👉 Si ces solutions ne conviennent pas, il est aussi possible de tenter l’hypnose et les méthodes de relaxation comme la méditation et les exercices de respiration. Il ne faut pas hésiter à tester pour voir ce qui nous convient le plus pour soigner notre acrophobie.

L'avis de la rédaction : une phobie qui se traite très bien

L'acrophobie, comme toutes les phobies, se soigne très bien avec une TCC, cette thérapie est très efficace sur les phobies, les résultats ne sont plus à prouver. Ne laissez pas cette peur du vide vous privez de choses dans votre quotidien quand des solutions existent pour vous en libérer. Prenez rendez-vous avec un psychologue et libérez-vous de cette phobie qui vous prive de tout un tas d'expériences.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : vidal.fr / passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

L'amour inconditionnel, qu'est-ce que c'est ? Une richesse ou une destruction ?

J'entends "amour inconditionnel" et je pense Roméo et Juliette et tous leurs acolytes de tragédies. À croire donc, qu'aussi beau qu'il soit, l'amour inconditionnel semble surtout être triste, voire dangereux. Et je pense à l'amour que l'on a pour nos enfants et je me dis que cet amour pur, qui ne souffre aucune limite est vraiment un sentiment unique et précieux... mais pas sans risque.

Saint Valentin avec soi-même : 10 idées de cadeaux à se faire !

Ahhh la Saint-Valentin, avant j’y prêtais beaucoup d’importance, que je sois célibataire ou en couple. Désormais je m’en fiche totalement et pourtant j’ai quelqu’un qui partage ma vie ! En fait, je préfère même être solo ou avec mes copines ce jour-là, comme ça aucune pression sur mon couple ! Depuis quelques années, j’adore même me faire des petits cadeaux, la Saint-Valentin est une excuse de plus pour m'auto-gâter 🙈. Alors voici 10 idées de cadeaux à se faire pour une Saint-Valentin avec soi-même !

L'importance des preuves d'amour, parce qu'un "je t'aime" ne suffit pas toujours !

Si Zazie était capable d'envoyer valser les preuves d'amour en or plaqué, nous ne sommes pas toutes faites de ce bois et pour certaines, recevoir des preuves d'amour est tout simplement essentiel. Mais pourquoi ? En couple, a-t-on vraiment besoin de preuves d'amour ? Pour ma part, je rejoins plutôt le poète Pierre Reverdy qui disait "il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour." Oui, mais lesquelles ?

Aromantisme : une vie sans amour, c'est possible ?

Aromantisme, voilà un terme que l'on n’entend pas souvent ou qui, comme l'asexualité, est sujet aux clichés ou aux fantasmes. L'aromantisme, en théorie, est plutôt simple : il s'agit de ne ressentir que peu ou pas du tout d'attirance romantique pour l'autre. L'aromantisme c'est donc une vie sans amour ? Pas exactement.

Je suis attirée par une femme, suis-je bisexuelle ?

J'étais là tranquille à prendre une pause-café avec mes collègues, quand la nouvelle est arrivée. J'étais subjuguée, troublée ! Cette fille est magnifique, elle dégage un truc qui attire indéniablement... sauf que je suis déjà en couple... avec un homme ! 😲 Qu'est-ce qui m'arrive ?

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici