Qu'est-ce que l'acrophobie ? Vous saurez tout sur la peur du vide

Mis à jour le par Camille Lenglet

Je me souviens de ce pont suspendu en Irlande du Nord, il était au-dessus des falaises et le vent le faisait se balancer dangereusement. Il était impressionnant, mais je pensais pouvoir le passer sans mal. Sauf qu’une fois dessus, je me suis rendu compte qu’on voyait le vide à travers les planches. La peur m’a figé sur place, je n’étais plus capable de faire un pas. Ce jour-là, j’ai donc compris que j’étais atteinte d’acrophobie. Qu’est-ce que c’est exactement ? Comment développe-t-on la peur du vide ? Explication.

Qu'est-ce que l'acrophobie ? Vous saurez tout sur la peur du vide

Qu’est-ce que l’acrophobie ?

L’acrophobie vient du grec signifiant sommet et hauteur pour “ákron” et peur pour ”phóbos”. Cela se traduit donc par la peur des hauteurs, mais dans le langage courant, on l’appelle “la peur du vide”. Nous serions entre 2 et 5% de la population à souffrir d’acrophobie, c’est une des peurs les plus communes. De plus, il faut savoir que les femmes sont deux fois plus exposées que les hommes et on peut comprendre cette spécificité quand on se penche sur les causes 😕.

La différence entre le vertige et la peur du vide ?

On parle aussi de vertige, mais c’est une erreur de désigner l’acrophobie ainsi. En effet, avoir un vertige correspond à une sensation corporelle. Lorsqu’on en ressent, on peut avoir le sentiment que notre corps est en rotation ou se déplace, par rapport à notre environnement. Il est possible d’avoir des vertiges lorsqu’on a peur du vide, mais il s’agit d’une conséquence.

Quelles sont les causes de l’acrophobie ?

Il y a différentes raisons qui peuvent provoquer la peur du vide. Pour certaines personnes, cette phobie apparaît après un traumatisme où il y a eu une chute réelle dans le vide. Même s’il ne s’agit pas d’une hauteur dangereuse, cela suffit à créer cette nouvelle peur. Il est aussi possible qu’une personne ayant expérimenté des sensations de vertiges au bord d’un gouffre, l’ait associé au vide. C’est un symptôme qui n’est pas forcément lié à la peur du vide à la base, mais il y a été associé de cause à effet 😣.

📌
Certains chercheurs estiment que cette peur pourrait être liée à notre instinct de survie, comme la trypophobie ou l’arachnophobie. Comme cela a permis à notre espèce de se protéger des chutes pendant des milliers d’années, c’est inscrit en nous pour favoriser une meilleure adaptation à l’environnement.

Une surprotection parentale

Pour ma part, je n’avais jamais expérimenté une chute dans le vide, du coup, je me suis demandé pourquoi j’avais eu aussi peur de tomber. Je me suis souvenue que mon père me mettait toujours en garde lorsque j’étais enfant :  “ne t’approche pas du bord, tu risquerais de tomber !”. À force d’entendre ça, je l’ai intégré et c’est devenu une réalité pour moi 🤯 !

👉 Notre éducation et le modèle parental influencent nos comportements et nos pensées. C’est encore plus vrai lorsqu’on est une fille, on nous apprend à avoir peur des dangers divers en nous insinuant qu’il n’est pas possible pour nous de nous défendre seule. Voilà comment une phobie peut facilement se créer 😫 !

Les symptômes de l'acrophobie

Comme je l’ai dit, les vertiges peuvent être une conséquence, mais aussi un symptôme de l’acrophobie. Cependant, ce n’est pas la seule chose que l’on peut ressentir lorsque la peur se déclenche, il y a aussi :

  • La transpiration excessive,  
  • Les tremblements,
  • Les frissons ou les bouffées de chaleur,
  • Les picotements ou engourdissements,
  • Une douleur thoracique,
  • Les sensations d’étranglement,
  • Les nausées,
  • Etc.

👉 À cela s’ajoutent aussi des symptômes psychiques, on peut avoir la sensation d’être attirée par le vide ou d’avoir l'impression qu’on va mourir. Cela peut conduire à de la dissociation avec un détachement de soi ! On peut aussi faire une crise d’angoisse, tellement la peur devient incontrôlable…

Les conséquences de l’acrophobie

Pour éviter de ressentir toutes ces sensations désagréables ou même d’avoir la sensation de perdre la tête à cause de l’angoisse, on va développer des comportements d’évitement. C’est un mécanisme de défense qui nous évite de nous confronter à toute situation où on peut être en hauteur ou dans le vide.

On pourrait penser que l’on n'est pas tant confronté au vide dans notre vie quotidienne (à part si on est un conducteur de grue 😅). Toutefois, il y a plein de petits moments où la peur du vide peut surgir dans notre vie de tous les jours : en haut des escaliers de la maison, en montant sur un tabouret, en visitant un château… Alors comment diminuer cette peur ?

Comment lutter contre l'acrophobie ?

Tout comme les autres phobies, il faut faire un travail sur soi pour s’en débarrasser. Comprendre d’où vient notre peur est déjà une première étape. Cependant, il ne faut pas hésiter à consulter et faire une psychothérapie pour venir à bout de l’acrophobie. La thérapie cognitive et comportementale est la plus adaptée puisqu’elle nous permet de “reprogrammer nos pensées"

De plus, le traitement de la phobie avec un casque de réalité virtuel marche particulièrement dans le cas de la peur du vide. En effet, il n’est pas simple pour un thérapeute de placer réellement son patient en haut d’une falaise ! C’est donc un moyen sécurisé de mettre en place le suivi et d’exposer progressivement le patient à sa phobie.

👉 Si ces solutions ne conviennent pas, il est aussi possible de tenter l’hypnose et les méthodes de relaxation comme la méditation et les exercices de respiration. Il ne faut pas hésiter à tester pour voir ce qui nous convient le plus pour soigner notre acrophobie.

L'avis de la rédaction : une phobie qui se traite très bien

L'acrophobie, comme toutes les phobies, se soigne très bien avec une TCC, cette thérapie est très efficace sur les phobies, les résultats ne sont plus à prouver. Ne laissez pas cette peur du vide vous privez de choses dans votre quotidien quand des solutions existent pour vous en libérer. Prenez rendez-vous avec un psychologue et libérez-vous de cette phobie qui vous prive de tout un tas d'expériences.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : vidal.fr / passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Fleur au Vent 16 🌸 Cultiver l’élan du renouveau avec Anne-Fleur Saraux

4 avril · Wengood

10:52


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube