J'ai peur du noir, au secours !

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Quand la nuit tombe, que ma veilleuse est en panne ou que je dois aller aux toilettes seule en pleine nuit, je redeviens la petite fille peureuse qui s'imagine qu’un danger rôde, tapi dans l’obscurité. Concrètement, à part des crises d’angoisses corsées, il ne m’est jamais rien arrivé une fois la nuit tombée mais c’est plus fort que moi… Pour réduire ma facture d’électricité et pour le bien de la personne qui tente de s’endormir à mes côtés, je vais comprendre cette peur du noir pour mieux la combattre !

J'ai peur du noir, au secours !

Sommaire :

« Personne n'a réellement peur du noir. On a peur de ce qui s'y cache. » 

Andréanne Durand-Marsh

J’ai peur du noir, comment la dépasser ?

Me coucher redeviendra très vite une joie…

J'ai pourtant passé l’âge de croire aux monstres

C’est loin d’être un scoop, la peur du noir est courante chez les enfants. Un excès d'imagination les laisse penser qu’une abominable créature se cache sous leur lit. Ils peuvent également avoir entendu dire que s’ils n’étaient pas sages, un monstre sortirait du placard. 25 ans après, j’ai conscience que je dois me ramener dans l’instant présent et me rassurer rationnellement. Mais les terreurs nocturnes persistentSerais-je une éternelle enfant ? Une adulte qui, n’ayant pas reçu les armes nécessaires, n’a pas appris à s’apaiser d’elle-même ?

😱 C’est ainsi que cette impression de vide m’angoisse, cette sensation d’isolement me laisse penser que personne ne viendra me porter secours s’il m’arrive malheur. Je ressens un sentiment de détresse, comme si mon instinct de survie me poussait à avoir peur du noir toute ma vie.

> Découvrez 7 astuces pour calmer une crise d'angoisse 

Le noir n’est pas connu pour être rassurant

Personne ne regarde un film d’horreur à 15h avec les lumières allumées, au contraire. On se plonge volontairement dans l’obscurité, pour créer une atmosphère lugubre. Une atmosphère dans laquelle on ne voit pas les potentiels dangers qui pourraient nous surprendre, ce qui nous rend  vulnérable. Le noir, représenté par la nuit, est associé au danger. Cette peur est profondément ancrée dans toutes les cultures ayant fait l’objet d’études. Ajoutez à cela l’association d’idées que mon inconscient enregistre si bien… Pas étonnant que j’entretienne cette phobie. Dans mon esprit, certainement comme dans le vôtre, les criminels agissent souvent dans le noir. Le noir c’est le vide, et cela fait appel à la peur de la mort, cet état inconnu qui effraie l’espèce humaine…

➡ L'obscurité peut aussi me ramener à d’anciens traumatismes, puisque j’y suis seule et vulnérable, je peux avoir l’impression de revivre une agression, un cambriolage ou tout autre souvenir douloureux…

> Découvrez l'EMDR, une méthode pour venir à bouts du stress post-traumatique


Le saviez-vous ? Vous n’êtes pas seul !

peur nuit

Selon une récente étude réalisée sur un panel de 2.000 personnes, 40% ont avoué avoir peur de marcher seules dans leur maison la nuit. 10 % n’oseraient même pas se lever pour se rendre aux toilettes.


Apprivoiser l'obscurité grâce à ses autres sens

Ce qui est également effrayant dans le noir, c’est l’absence de repères. Privée de la vue, je ne sais pas ce qu’il se passe chez moi. Et si au lieu de courir vers l’interrupteur le plus proche, je respirais calmement ? Si j'utilisais mes autres sens pour me repérer et me rassurer. Il est normal que mon appartement ou ma maison émette certains bruits, qui ne sont pas les pas d’un visiteur malfaisant. En me concentrant par exemple sur mon ouïe, je peux apprendre à reconnaître, de près et de loin le craquement du parquet, le ronflement du réfrigérateur ou encore les volets qui claquent.

Un bruit suspect a toujours une explication rationnelle. Je peux donc me servir de ce genre d’arguments pour apprivoiser l’obscurité. C’est grâce à ce genre d’exercices que je vais petit à petit reprendre confiance !


Remarque : n’alimentez pas la peur

nuit paisible

Ecouter sa peur c’est lui donner raison. Laisser une lumière allumée, ça soulage mais ça confirme le fait que la nuit est dangereuse.


L’avis de la rédaction : la peur du noir n’est pas insurmontable

Qu’elle soit profondément ancrée ou non, cette peur peut être désensibilisée. De nombreux psychologues se sont penchés sur la question (la preuve que cette peur est courante, et n’a rien de honteux 😉), voici quelques-unes de leur solutions :

➡ Luis Véra, psychothérapeute conseille d’apprivoiser le noir progressivement

« Installez-vous quelques minutes dans une pénombre relative. Respirez, réalisez qu'il ne vous arrive rien. Répétez l'exercice, en augmentant sa durée et l'intensité de l'obscurité. »

➡ Paul Denis, psychanalyste nous invite à se remplir la tête de belles images

« Lisez un roman avant de vous endormir. Cela vous occupera l’esprit et vous détendra. Vous pouvez aussi penser à vos projets de vacances : se nourrir d'images positives empêche de donner prise à la panique. »

➡ Béatrice Copper-Royer, psychologue privilégie l’introspection

« Interrogez-vous, seul ou avec un thérapeute. Ai-je connu une nuit effrayante ? Comment se passait le moment du coucher, enfant ? Remonter le fil de ses peurs permet de les désamorcer. Comprendre leur source permet de les traiter, seul ou accompagné. »

Contacter un psy

*Source : psychologies.com

La pratique régulière du yoga ou de la méditation sont aussi d’excellents moyens de gérer ses émotions, quand celles-ci prennent trop de place.

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici