Trypophobie : au secours, j'ai peur des trous !

J’ai peur des trous, eh oui ! Alors certes, quand on ne connaît pas la trypophobie, cette affirmation peut paraître étrange. Cependant, je vous assure que j’ai des réactions violentes lorsque je suis confrontée à certaines images représentant des petits trous… Envie de vomir, vertiges, sueurs froides, c’est une vraie réaction de peur ! Comment la trypophobie se caractérise-t-elle ? Pourquoi a-t-on cette peur peu commune ? Autant de questions que je me suis posées, c’est pourquoi je souhaite en parler aujourd’hui.

Sommaire : 

Qu’est-ce que la phobie des trous exactement ?

La peur des trous peut paraître étrange, voire complètement ridicule et saugrenue. Néanmoins, c’est une réelle phobie qui ne faut pas négliger. Il ne s’agit pas d’avoir peur d’un trou dans la route, dans un mur ou que sais-je ! Non, lorsqu’on est trypophobe, on se sent très mal à l’aise par des toutes petites formes géométriques très rapprochées. 

🐝 Par exemple : les nids d’abeilles ou la tête de la fleur de lotus.

Cette phobie est encore méconnue puisqu’elle a été décrite pour la première fois en 2005. Elle a donc été récemment identifiée, sans être officiellement classée comme phobie à proprement parler, contrairement à la coulrophobie ou la thalassophobie.

Pourquoi a-t-on peur de ce type de trous ?

Des chercheurs de l’Université de l’Essex en Angleterre ont fait une étude sur cette étrange peur. Il s’agit en fait d’un réflexe de fuite inscrit dans nos gènes ! En effet, nos ancêtres lointains étaient souvent confrontés à des animaux dangereux avec ce type de motifs comme des serpents ou des pieuvres venimeuses. On a donc un réflexe nerveux pour éviter le danger représenté par ces trous rapprochés.

D’autres chercheurs ont émis l’hypothèse que ces formes de petits trous très rapprochés évoquent aussi des maladies infectieuses ou parasitaires, voire même de la peau en décomposition.

😱 Peu importe la raison, lorsqu’on a peur des trous, c’est en fait un mécanisme de défense ancré en nous.

Comment savoir si on a cette phobie ?

Pour ma part, lorsqu’une amie m’en a parlé la première fois, j’étais très surprise. Elle m’a donc invité à rechercher des images sur internet. Faire un test visuel est le moyen le plus efficace pour savoir si on souffre de trypophobie. Il existe même des montages représentant des parties du corps humain criblés de petits trous, ce qui met particulièrement mal à l’aise.

Lorsqu’on a peur des trous, les symptômes sont les suivants :

  • battements cardiaques accélérés,
  • sensation de souffle coupé,
  • nausées,
  • transpiration,
  • frissons ou bouffées de chaleur,
  • tremblements,
  • vertige…

⚠️ Être confrontée à certaines images peut même causer une crise d’angoisse. Il faut donc être prudente, mais si on souhaite savoir si on souffre de trypophobie, on peut commencer par consulter Google Image.

Comment se débarrasser de la trypophobie ?

Cette peur irrationnelle n’est pas comme les autres phobies. Pour beaucoup de personnes, tant qu’elles ne sont pas confrontées aux images, elles vivent très bien. On doit donc éviter au maximum d’être en présence de ce genre d’images, voire d’objets présentant des trous.

Néanmoins, il arrive que la trypophobie soit très envahissante et qu’elle soit très difficile à supporter au quotidien. Dans ce cas-là, il ne faut pas hésiter à consulter un psychologue. La thérapie cognitive et comportementale, autrement appelée TCC, permet de soigner toutes sortes de peurs. On peut aussi envisager l’hypnose médicale, qui est aussi efficace pour lutter contre la trypophobie.

> Il est important de voir si la peur des trous n’est pas accompagnée d’une autre phobie, voire même, d’une anxiété généralisée.

L'avis de la rédaction : est-ce que cette phobie me gêne ?

Comme pour toutes les peurs, les phobies ou les angoisses, la question à se poser est "Est-ce que cela me gêne au quotidien ? M'empêche de faire des choses ? Est-ce que je peux avoir des réactions qui me mettent en danger ?". Si votre phobie est devenu un handicap, alors il est temps de consulter un psychologue afin de vous désensibiliser. Certaines thérapies basées sur la réalité virtuelle sont d'ailleurs très efficaces sur le traitement des phobies.

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : passeportsante.net

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires

Nos derniers articles

La mythomanie : mentir pour se valoriser

« Il ment comme un arracheur de dents ! », vous faites face à un mythomane dans votre...

Lire

Peur d'aimer

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur ...

Lire

Fou rire nerveux

Dans une situation inappropriée, vous vous pincez les lèvres pour vous retenir de rir...

Lire

Pensée positive : quand le positif attire le positif ! 😄

C'est prouvé, penser positif apporte du positif et voir tout en noir ne vous apporter...

Lire

Vous allez adorer lire ces livres à la plage

Lire un bon livre, c'est toujours une chouette expérience. C'est reposant, inspirant ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici