Non, je ne veux pas de deuxième enfant, laissez-moi tranquille !

Vous vous étiez bien imaginée, maman d'une petite tribu, mais maintenant que votre premier enfant est là, il vous suffit amplement. Vous êtes comblée et n'en voulez pas de deuxième... c'était sans compter les réflexions et interrogations de votre entourage : "c'est pour quand le deuxième ?" Jamais, foutez-moi la paix !

Sommaire : 

Et pourquoi je devrais vouloir un deuxième enfant ?

C'est souvent quand notre enfant approche de ses 3 ans que la question revient de plus en plus. Comme si c'était l'écart d'âge idéal, comme s'il y avait un écart d'âge idéal. Face à un refus catégorique, à une moue hésitante ou à une absence de réponse, le même argument : l'enfant, sans petit frère ou petit sœur, va se transformer en un petit être égoïste, capricieux, égocentrique et en plus, cerise sur le gâteau, il sera malheureux ! Mais les enfants uniques sont-ils vraiment si malheureux et capricieux ? Que dire de ceux qui, à l'âge adulte, continue d'entretenir une jalousie tenace à l'égard de leur sœur ou frère ?

En élever un, c'est déjà bien !

"Souvent, quand on me demande pourquoi je n'ai pas envie d'en faire un deuxième, j'ai plutôt envie de répondre, mais pourquoi en faire un deuxième ? Où trouver l'envie et la motivation ?" C'est mal vu ? Eh bien tant pis ! Même si on adore nos enfants, en élever un c'est déjà un travail rude et à temps plein qui demande beaucoup d'énergie, qui demande de faire une croix sur sa liberté, sur son sommeil et qui donne beaucoup d'angoisses. Pourquoi s'infliger ça à nouveau ? On a tout à fait le droit de ne pas aimer les bébés et de ne pas vouloir se replonger dans le trios infernales : couches, bibis et nuits de folie !

>>> Cet article pourrait vous plaire : Maman travaille, 10 conseils pour que ça marche

Les limites du planning... et du budget

On aurait beau avoir deux enfants, la journée durerait toujours 24h, et notre salaire resterait le même. Comment donc réussir à jouer au bateau pirate avec l'un tout en donnant le bain à l'autre, tout ça en tenant, hypothétiquement, de se garder un peu de temps pour soi, aux alentours de 22h ? Hum, pour les pros de l'organisation peut-être, pour ceux qui ont déjà du mal à gérer un planning avec un enfant, les choses ne risquent pas de s'arranger.

Et que dire du budget ? Si on peut recycler les vêtements et le matériel de puériculture, restent tout de même un budget couches et surtout un budget garde très conséquent, sans parler du délicat choix de nounou à (re)faire. Difficile d'avoir le beurre et l'argent du beurre : vouloir plusieurs enfants et leur apporter tout le confort nécessaire. Parfois, l'amour ne fait pas tout !

L'avis de la rédaction - On balaye d'abord devant sa porte

On critique, on critique, mais on n'oublie que parfois c'est nous, cette personne un peu lourde qui demande quand le petit deuxième fera son apparition. Sous son apparente banalité, cette question peut être violente pour certaines qui sentent leur intimité mise en péril, qui ont vécu un accouchement traumatisant ou une enfance pénible. Et si nous commencions par interroger nos propres envies avant de s’enquérir de celles des autres ?

Contacter un thérapeute

Il y a celles qui n'en veulent pas deux et celles qui n'en veulent pas du tout : Je ne veux pas d'enfant, foutez-moi la paix !

Mais aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

6 astuces pour vaincre définitivement sa timidité 💪

L'idée de parler en public, ou d'aborder des inconnus me fait perdre tous mes moyens....

Lire

Journal de gratitude : mode d’emploi pour bien le tenir

Plus efficace qu’une tisane devant une série, mon journal de gratitude me rend heureu...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici