Je ne veux pas d'enfants, foutez-moi la paix !

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Pour les femmes, les injonctions sont encore nombreuses, et s'il y a bien une question que l'on entendra toutes au cours de notre vie c'est bien "tu prévois de faire des enfants quand ?". Aujourd'hui encore, une femme doit devenir mère et si elle n'a pas envie, il va falloir qu'elle trouve des arguments bétons. Nous, on dit stop !

Sommaire : 

Jamais "si" mais toujours "quand"

Pour les femmes, le destin semble tout tracé : faire et élever des enfants. D'ailleurs, quand on parle à une femme qui n'en a pas on évoque toujours le moment "quand tu auras des enfants" et non pas "si tu as des enfants". Aucun cerveau humain ne semble accepter l'idée qu'on ne veuille pas d'enfants. Pardon, qu'une femme ne veuille pas d'enfant. Parce que oui, là aussi le sexisme fait rage. Si un homme ne veut pas d'enfant, il est rarement sommé sur le champ de devoir expliquer son choix. Sauf que l'instinct maternel n'est pas inné, aucune personne, quel que soit son sexe, ne devrait donc avoir à justifier son choix. 

D'autant plus que chacune de ces justifications sera détruite "Je ne veux pas d'enfants parce que j'aime ma vie comme elle est, mon indépendance et ma liberté" réponse : "tu es égoïste". "Je ne veux pas d'enfants parce que je ne les aime pas" réponse : "Les tiens ça ne sera pas pareil". Ou encore, "Je ne veux pas d'enfant parce que je n'en ressens pas le désir" réponse : "Oh mais ça viendra" Bref, admettons une bonne fois pour toutes que l'on demande aux femmes qui ne veulent pas d'enfant de se justifier afin que l'on puisse démonter leur argumentation et non pour véritablement connaître les raisons de ce choix.

Pas aigrie, juste réfléchie

Mais qui sont donc ces femmes aigries qui refusent obstinément de profiter du miracle de la vie ? Tenez-vous bien, ce ne sont pas forcément des célibataires, des femmes à l'enfance malheureuse ou qui ont un aversion pour les bébés. Non, ce sont des femmes qui ont tout simplement bien réfléchi leur choix, qu'elles soient d'ailleurs adeptes des chats, en couple ou fan des bambins des autres.

Les femmes qui ne veulent pas d'enfants n'ont pas besoin de justifier leur choix, c'est un choix personnel qui appartient à leur histoire, mais bien souvent elles le font parce que la pression est forte et puis, il faut dire qu'elles ont de nombreux et bons arguments. Le choix de ne pas se reproduire n'est pas une provocation ou un délire résurgent de l'adolescence. Non, c'est un questionnement profond et permanent sur soi-même, sa vie, ses envies, ses besoins, ses émotions, ses ressentis. Nul besoin donc de prendre ce ton étonné, si ce n'est choqué, de chercher des justifications farfelues, voire de remettre carrément le choix en cause. Ne pas vouloir d'enfant c'est une volonté forte, un (non) désir profond qui implique comme tout choix des choses à perdre et des choses à gagner.

En fait, il serait bon de comprendre que femme et mère ne sont pas des synonymes et qu'on peut tout à fait être heureuse et s'épanouir sans devenir parent et réciproquement. Ne pas avoir d'enfant est un choix personnel avec lequel chaque femme est en accord, chaque jour de sa vie, alors une bonne fois pour toute, qu'on leur foute la paix !


L'avis de la rédaction - et pourquoi tu veux des enfants toi ?

Vous vous êtes déjà rendue compte qu'on ne posait jamais cette question aux femmes ou aux couples qui attendent un enfant ou expriment leur désir de parentalité. Pourtant, l'importance de cette question est capitale, mais comme faire des enfants semble être un passage obligé, trop peu de personnes se questionnent réellement sur leur envie et ce qui les pousse à passer à l'acte. Un peu plus de remise en question et moins de jugement seraient un bon commencement pour plus d'acceptation, vous ne pensez pas ?


Contacter un coach

On n'en veut pas mais ce n'est pas pour autant qu'on en n'a pas, alors comment gérer les enfants de mon nouveau compagnon ?

Et découvre aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Comment surmonter une rupture amoureuse brutale ?

L'amour brille, et du jour au lendemain, votre partenaire vous quitte sans que vous ne l'ayez vu venir. L'effet de surprise est total, la douleur vive. Une rupture amoureuse brutale peut rouvrir des blessures profondes ou d'anciennes peurs. Vous êtes alors très vulnérable face au monde. Dévastée, il est ensuite très compliqué de vous reconstruire. Voici comment surmonter une rupture brutale.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je suis trop solitaire pour être en couple ! Une idée fausse ?

Je suis une personne solitaire, mais je n’ai jamais considéré que je l’étais trop pour être en couple, notamment parce que ma solitude, je ne la subis pas. Du moins, je ne l’ai pas tout le temps subie et ça m’a permis de trouver un équilibre à travers mes différentes expériences, que ce soit en amour ou en solo. J’ai aussi compris les aspects qui étaient essentiels pour qu’une histoire marche, même si on a un caractère de solitaire. Je vous explique !

Le Lykke : ouvrir son cœur serait la clef du bonheur

Concernant la philosophie de vie, le Danemark a tout compris. Après le hygge, et le nisken, vient le lykke, un nouvel ingrédient à ajouter à la recette du bonheur ! Cet art de vivre scandinave nous invite à nous épanouir au contact des autres, à travers des idées simples. Définition et application, découvrez le Lykke et retrouvez le sourire !

Ces femmes qui n'osent pas réussir : des préjugés qui ont la peau dure

Dans une société où la plupart aspirent à la réussite et au succès, la gent féminine semble, elle, être plus frileuse et mise à l’écart des responsabilités économiques. Une crainte de réussir, née du poids des stéréotypes, semble aujourd’hui les freiner dans leur réussite. Pourquoi certaines femmes n’osent-elles pas réussir ? Autosabotage ? Comment réussir malgré tout ?

Comment parler de dépression à votre médecin ? Par où commencer ?

Vous n’avez plus d’énergie, des troubles du sommeil, de l’appétit et un sentiment d'apathie ? Alors vous faites peut-être une dépression. Face à cette détresse, vous ne pouvez pas rester seule. Il faut en parler, et comme souvent le médecin généraliste est en première ligne, il pourra poser un diagnostic et proposer un traitement. Oui, mais comment en parler à son médecin ? Comment mettre les mots justes sur le mal qui vous ronge ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici