Se reprendre en main, c’est bien, mais par où commencer ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Il y a quelques mois, j'ai traversé une période de ma vie où j'ai eu envie de me reprendre en main. Je pense qu’on peut tous et toutes connaître ce genre de moment, où l’on ressent le besoin de changer certaines choses dans notre vie. Mais par où commencer ? Comment faire pour se reprendre en main ? Vu que j’ai commencé à faire le point pour moi, je vais vous donner mes conseils.

Se reprendre en main, c’est bien, mais par où commencer ?

Commencer par… trouver du sens 

Ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Pour se reprendre en main, il est nécessaire de commencer par faire une introspection, car sinon, on peut vite se sentir perdu·e. Pour cela, on doit se poser cette question clé : pourquoi je veux me reprendre en main ? 🤔 Cela permet de comprendre nos insatisfactions et de voir si on est aligné avec nos valeurs profondes et nos envies. On peut donc faire une grande remise en question, comme une petite pour établir de petits changements. Quoi qu’il en soit, une raison limpide permet de donner plus de sens à nos actions

💬

Par exemple, moi je ne pouvais plus supporter le fait d’avoir des douleurs constantes dans le corps : mal au dos, à l’épaule, aux jambes, etc. Je n’avais plus envie de souffrir et ça a été une sacrée source de motivation.

Quand on sait pourquoi on veut changer, on a un but clair à atteindre. On est donc plus susceptible de s'engager dans le changement, même quand c'est difficile et qu’on a envie de retourner dans notre zone de confort. On parvient à s’accrocher et à persévérer pour surmonter les difficultés que l’on rencontre 💪.  

👋 Cet article peut vous intéresser : L'importance de se remettre en question... Pourquoi le faire ?

Commencer par… définir ses objectifs 

Maintenant que c’est un peu moins flou, on doit établir des objectifs précis. Eh oui, c'est comme se préparer pour un voyage : on a besoin de savoir où on va. Grâce aux objectifs, on a une ligne directrice et surtout, on procède étape par étape. Il n’est pas bon de vouloir tout faire rapidement. En définissant des buts clairs, on prend davantage notre temps ⏳. 

👉 Je reprends mon exemple. Au départ, je ne savais pas trop par où commencer pour calmer mes douleurs, j’ai donc consulté mon médecin. À partir de là, j’ai pu avoir un suivi kiné et prendre conscience que je devais me remettre au sport. J’ai déroulé les objectifs ainsi

  • Trouver un sport adapté qui me fasse plaisir,
  • Prendre rdv pour une initiation, 
  • Faire l’inscription,
  • Mettre en place un jour précis où je vais au sport,
  • Y aller au moins une fois par semaine.

Bien sûr, il s’agit d’une petite reprise en main. D’autres personnes ont besoin de trouver un sens à leur vie et de plus d’étapes pour parvenir à leur changement

Commencer par… prendre du temps pour soi 

Peu importe notre situation familiale et amoureuse, se reprendre en main signifie que l’on doit apprendre à dégager du temps pour soi. Je vis en couple et je n’ai pas d’enfants, mais pour autant, je m’accordais très peu de temps jusqu’à ma prise de conscience. Il faut s’accorder du temps de qualité, celui qui permet de se ressourcer et de prendre un peu de recul

Pour cela, il faut faire du tri et mieux organiser son temps. Cela demande souvent d’être moins perfectionniste ou d’avoir moins la flemme. Je suis concernée par les deux : soit je passe beaucoup trop de temps à faire quelque chose, car je veux que ça soit nickel, soit je remets tout au lendemain et je scroll sur mon téléphone pendant des heures 😅…  Il s’agit donc de supprimer les mauvaises habitudes pour pouvoir accorder du temps à son changement. On peut ainsi faire du sport, faire de la méditation, se faire un soin du corps, apprendre une nouvelle activité, faire la cuisine pour manger plus sainement, etc. En tout cas, moi ça m’a permis d’instaurer une session sportive au moins une fois par semaine 🏃‍♀️ ! 

Commencer par… trouver du soutien

Se reprendre en main est un processus qui prend parfois du temps. On ne réveille pas du jour au lendemain, complètement transformé·e. Il y a des hauts et des bas et c’est normal et humain. On doit se montrer indulgent·e envers soi-même et célébrer les petites victoires. À chaque fois que je suis allée faire du sport, j’ai savouré pleinement mon accomplissement.  Néanmoins, même en ayant fait parfaitement les étapes précédentes, on peut quand même perdre notre souffle et vite retourner dans nos anciennes habitudes. Il ne faut donc pas hésiter à se faire accompagner, soit par son entourage, soit par un professionnel. J’ai réfléchi à prendre un coach sportif, mais j’ai préféré prendre des cours de yoga pour bouger de manière douce. Surtout qu’éviter la douleur était une motivation suffisante pour moi 😪. 

On ne réagit pas tous et toutes de la même manière et on n’a pas les mêmes objectifs, il ne faut pas se comparer. Que l’on décide de se reprendre en main pour des petits changements ou pour un virage à 180°, il faut reconnaître quand on a besoin d’aide. En plus, commencer par chercher un accompagnement peut être le moyen de mettre son pied à l’étrier ;).

L'éclairage de la rédaction : chaque pas est une victoire

N'oubliez pas, chaque pas, même le plus petit, est une victoire en soi. Si le chemin semble parfois sinueux pour se reprendre en main, n'hésitez pas à chercher un guide. Un psychologue peut être ce phare dans la tempête, vous aidant à naviguer à travers les défis de la vie. Alors, pourquoi ne pas prendre rendez-vous ? Après tout, le plus grand voyage commence toujours par un premier pas. Souriez, respirez, et avancez à votre rythme. Vous n'êtes pas seul, nos psychologues vous attendent. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi : 

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube