Changer ses habitudes : la clé pour être plus heureuse !

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Prise dans ma routine et dans mon quotidien, j'oublie parfois que la clé du bonheur se trouve dans la nouveauté. Et un jour, comme ça, sans l'avoir prévu, je change de route pour rentrer chez moi et je me sens plus... légère, moins enfermée, plus libre. Les habitudes sont tout aussi nécessaires que néfastes, mais il y en a 6 qui pourraient bien vous rendre un peu plus heureux·se. Vous prenez les paris ? 😏

Changer ses habitudes : la clé pour être plus heureuse !

6 habitudes pour être plus heureux·se

Changer ses habitudes, ce n'est pas simple pour tout le monde, le changement ça fait même peur. En plus, ça nous demande du temps, de la patience et une véritable implication. Seulement, je suis persuadée que c'est un mal pour un bien. En effet, à mes yeux, changer ses habitudes peut nous rendre un peu plus heureux·se 🤗. 

Parce que notre bonheur ne dépend pas essentiellement de l'extérieur, de ce qui se passe dehors, mais aussi et surtout de notre état d'esprit et de notre capacité à percevoir les choses sous un jour nouveau. Voilà pourquoi les 6 nouvelles habitudes qui vont suivre peuvent vous aider. Elles vous permettront d'avoir une nouvelle vision de la vie et de vous-même. Vous êtes capables ! 💪


"Sois le changement que tu désires voir en ce monde " Gandhi


👋 Cet article peut vous intéresser : "J'ai changé d'avis" une preuve de force de caractère !

1. Arrêtez-vous sur les détails

On a souvent tendance à attendre les grands moments de la vie, les événements marquants pour se réjouir et être heureuse, mais on oublie trop souvent de s'émerveiller devant les petites choses, les joies minimes et la beauté qui se cachent un peu partout autour de nous. 

Quand vous avez un coup de mou, que faites-vous 🤔 ? Qu'est-ce qui vous redonne le sourire ? Ce sont ces choses-là qu'il faut noter et imprégner dans votre esprit. Et si vous avez besoin d'inspiration, notre boîte à outils est là avec ses petits bonheurs qui font du bien.

2. Vivez l’instant présent

Je souffre d'anxiété d'anticipation et de nostalgie. Franchement, vivre dans le passé ou anticiper l'avenir empêche de profiter de la vie à 100%. Combien de dimanche en famille j'ai gâché en angoissant à cause du lundi suivant 😥. 

Rien ne sert de ressasser, ce qui est passé est passé et il a des techniques pour apprendre à gérer son anxiété et à profiter de l'instant présent pour, tout simplement, vivre plus sereinement.

3. Lâchez-prise

Le lâcher-prise est une notion que l'on devrait tous apprendre à maîtriser, tant elle simplifie la vie et permet de se concentrer sur ce dont on peut réellement agir. Comme l'a dit le psychiatre, Carl Jung, "nous ne sommes pas ce que nous pensons. Nous sommes ce que nous faisons". Une fois que l'on a compris ça, il devient plus simple d'accepter certaines situations et de travailler à atteindre nos objectifs.

👋 Besoin de savoir comment faire ? Voici notre article pour apprendre à lâcher prise

4. Acceptez vos émotions

Accepter ses émotions est essentiel pour améliorer notre état d'esprit. En effet, les accepter, c'est aussi les comprendre et ainsi ne plus les subir, en comprendre l'origine et pouvoir les canaliser ou les exprimer de manière sereine. Nous avons tous et toutes des émotions négatives et les accepter, c'est un moyen de ne pas se laisser déborder par elle et donc de vivre plus sereinement avec soi et les autres. 

"La plus grande difficulté est de ne pas s'opposer aux sentiments négatifs, mais de les laisser être là et de les voir clairement. C'est l'acceptation véritable." - Carl Rogers, psychologue humaniste.

5. Faites la paix avec votre corps

Il est important de vous reconnecter avec votre corps. L’activité physique est essentielle au bien-être. Le sport participe à la sociabilité, il est idéal pour le dépassement de soi et pour apprendre la réussite et l'échec. Vous pouvez également essayer le yoga ou la sophrologie pour vous recentrer sur vous. 

Mais pour faire la paix avec votre corps vous pouvez aussi choisir de vous accepter, de vous aimer en prenant soin de vous, en prenant conscience de tout ce que votre corps fait pour vous, en mangeant mieux et aussi en faisant l'amour et en pratiquant même la masturbation 😉.

6. Mettez en place une stratégie

Créez votre propre bonheur. Vous attendez sagement qu’il frappe à votre porte, mais les gens les plus heureux sont ceux qui font un effort pour l’être ! Si vous souhaitez être heureux·se, commencez à faire de cet objectif une priorité absolue. Peut être que faire un moodboard pourrait vous aider à trouver ce qui vous fait du bien ?

L'avis de la rédaction : laissez-vous surprendre !

Rester dans une routine pourrait vous faire passer à côté de nouvelles choses souvent magnifiques. N’hésitez pas à bousculer vos habitudes pour être plus heureux·se. Si vous vous sentez enfermée dans votre routine, que l'inconnu vous tétanise, n’hésitez pas à en parler à nos psychologues diplômés afin de comprendre d'où vient ce comportement et comment mettre en place de nouvelles habitudes qui vous permettront de vous épanouir de jour en jour.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe


Et aussi :

Sources : "Psychologie de l'inconscient" de Carl Young

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

Le délicat sujet de l’aliénation parentale, controversée mais réelle ?

Il y a rarement des sujets que je trouve délicats à aborder, sauf ceux qui sont remis en cause, comme l’aliénation parentale. En effet, c’est un sujet à prendre avec des pincettes, tant il est encore débattu à l’heure actuelle. Cependant, c’est un sujet qui me tient à cœur, car il a été au centre d’un conflit au sein de ma famille. Voici donc pourquoi j’ai eu envie d’aborder ce sujet qui n’est vraiment pas simple. Explication.

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube