Les 7 phrases à ne pas dire au travail (genre JAMAIS)

Mis à jour le par Camille Lenglet

Des boulettes, j'en ai fait au boulot. Parfois, je parle sans réfléchir, mais heureusement, je n’ai jamais prononcé les phrases à ne jamais prononcer au travail. Car oui, il y en a ! Peut-être que je ne les ai jamais dites parce que je ne suis pas très avancée dans ma carrière ou tout simplement parce que je suis assez timide et effacée. Quoi qu'il en soit, je connais les 7 phrases à ne jamais prononcer pour éviter d’être une personne horrible sur mon lieu de travail. Et vous ?

Les 7 phrases à ne pas dire au travail (genre JAMAIS)

7 phrases à ne JAMAIS dire au travail !

1. “Je n’ai pas le temps pour ça”

C’est une belle façon de dire ton travail est moins important que le mien, ce qui signifie qu’il est hors de question de dégager du temps et accorder de l’attention à des tâches moins prioritaires. Pas besoin de connaître la matrice d’Eisenhower pour savoir qu’il y a du travail plus urgent, mais quand même. Si une personne sollicite de l’aide, c’est une réponse très dévalorisante. 

On voit bien un manager toxique prononcer ce genre de phrase 😅. Clairement, c’est un manque de considération. Bon, ça peut aussi traduire une mauvaise gestion de notre temps ou pire, qu’on n’a absolument aucun esprit d’équipe. 

2. "On a toujours fait comme ça"

Typiquement le genre de phrases qui empêchent ses collaborateurs et les nouveaux venus de penser par eux-mêmes. Ça impose une certaine façon de faire, sans prendre de recul 🙃. Sauf qu’une façon de faire n’est pas toujours la meilleure et fermer les yeux sur ça, c’est s’enfermer dans l’escalade de l’engagement. Les nouvelles idées peuvent être bénéfiques et apporter un nouveau souffle à l’entreprise. Il est important de les écouter avant de les rejeter. 

📌

Si par contre, on voit que la personne n’exécute pas bien ses tâches, on doit bien évidemment intervenir. Mais comme un exemple vaut mille mots, on vient en aide plutôt que dire ce genre de choses !

👋 Cet article peut vous intéresser : Mon collègue s’approprie mon travail, comment réagir ?

3. "Tu as pris ton après-midi ?"

Ouloulou 😓 ! Ce genre de phrases bien lourdes, jamais il ne me viendrait à l’esprit de dire ça à une collègue. 

Pour la traduire simplement ça veut dire : “je trime donc y’a pas de raison que tu ne subisses pas. C’est une phrase qui sent le présentéisme crasse, sauf qu’elle n’a aucun intérêt. Déjà parce que notre collègue peut avoir bel et bien terminé sa journée de travail, tout le monde n’a pas le même rythme. Pire encore, cette personne peut avoir des problèmes dans sa vie personnelle ! Oui, ça peut être une maman qui va récupérer son enfant malade ou un conjoint qui va voir sa femme à l’hôpital 😔… 

👉 On n'a rien à dire, à part si on est le supérieur direct, mais dans ce cas-là, on a au moins la délicatesse de pas en parler en public

femme au travail

Et puis à partir du moment où le travail est fait, c'est l'essentiel non ?

4. "Ça ne te va pas ? La porte est ouverte"

Le tableau de cette phrase est limpide : c’est un boss furieux qu’un collaborateur le remette en question. Pour ma part, il est clair que je ne l’ai jamais prononcé, puisque je suis tout en bas de l’échelle 😬. Parce que oui, ce genre de phrase est clairement prononcée par une personne de pouvoir dans l’entreprise et qui sous-entend : je te vire quand JE veux”. 

C’est un management par la peur qui va juste faire fuir les personnes compétences et nuire à l’entreprise sur le long terme. C’est se tirer une balle dans le pied, en plus d’être un gros co… d’être une personne toxique. 🤐 

👋 Cet article peut vous intéresser : Être manager ? Un peu trop "old school" pour la génération Y !

5. "À ta place, je ferais comme ça"

Cette phrase peut partir d’un bon sentiment, dans le sens où on peut vouloir montrer une meilleure façon de procéder à son collègue 👌. Néanmoins, même si on a de bonnes intentions, cela ne veut pas dire que ça va être bien reçu. En effet, ça peut être un tantinet irritant et une manière de s’enfoncer encore un peu plus dans l’infantilisation au travail

Il vaut mieux proposer son aide, tout simplement, plutôt qu’imposer sa vision des choses. Surtout qu’on ne connaît pas l’étendue exacte des problèmes rencontrés par notre collègue. Alors si on veut faire preuve de respect au travail, on suggère et on se rend disponible si jamais 😉. 

6. “Sexy cette petite jupe”

“On sait très bien pourquoi elle, elle a eu le poste”, “Ça, c’est bien un truc de nana de pleurer au travail !”... Bref, toutes les phrases sexistes et déplacées qui ne devraient pas avoir leur place au travail (et même nulle part ailleurs 😠…). 

On rappelle que pour 8 femmes sur 10 ont déjà vécu une situation sexiste au travail. On rappelle aussi que c’est un délit qui est puni d’une amende et/ou d’une peine d’emprisonnement inférieure à 10 ans. Donc, on apprend à être un peu moins macho et à sortir de ses privilèges pour être un homme plus vivable au travail ! 

7. Dire “oui” (à tout)

C’est peut-être bien la phrase, du moins le mot que je pourrais facilement prononcer. Sauf que j’ai appris à développer mon assertivité au travail pour ne pas subir toutes les demandes que l’on me fait. En effet, lorsqu’on dit oui à tout, on prend le risque de s’engager sur des tâches qui ne sont pas réalisables pour nous

Parfois, on peut avoir peur de dire non, en particulier si c’est son n+1 ou le grand chef, mais ce n’est pas rendre forcément service que dire oui. Il s’agit encore une fois de priorisation de tache, donc il vaut mieux être réaliste et prendre tout en considération. On évite ainsi de se mettre en défaut et de s’épuiser, après tout, une journée ne dure que 24h  ! 

L'avis de la rédaction : des mots qui caressent, des mots qui blessent

Voilà, vous connaissez désormais les phrases à éviter au boulot ! Peut-être avez-vous déjà prononcé certaines d'entre elles sans vous rendre compte que l'impact qu'elles peuvent avoir ? On ne le rappellera jamais assez mais les mots sont très forts, ils peuvent blesser, réconforter et bien d'autres choses encore alors soyons attentif à nos paroles. Encourager, féliciter, complimenter, soutenir, ça aussi c'est important au travail, on évite les mots qui font mal mais on ne lèsine pas sur ceux qui font chaud au coeur. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi : 

Sources : welcometothejungle.com / lefigaro.fr

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube