Mon collègue s’approprie mon travail, comment réagir ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon collègue, clame haut et fort qu’il a eu une super idée ou de bons résultats. Quel héros me direz-vous ? Eh bien non, c’est un pillard qui s’approprie MES idées et MES résultats. Et moi, je le regarde récolter les lauriers, mon sang ne faisant qu’un tour. Cette situation est certes commune en entreprise mais comment réagir pour éviter que cela ne se reproduise ?

Sommaire :

😠 L’un de vos  collègues ou votre boss a la fâcheuse manie de s’approprier vos idées ou résultats ? À moins qu’il n’oublie simplement de citer votre nom ? Rien de plus énervant ou frustrant. Tout d’abord, mettons-nous dans la tête du pillard, il est certainement en manque de reconnaissance, de confiance en lui à moins qu’il ne s’agisse d’un excès de fierté ? 👉 En s’appropriant votre réussite, il soigne son ego blessé. Peut-être même ne s’en rend-il même pas compte, en bon mythomane il s’arrange avec la réalité.

Comment réagir ?

Il existe plusieurs façons de réagir dans une telle situation, voici quelques clés pour gérer la prochaine crise au bureau.

1. Je communique

La communication est la clé de tout, mais surtout, la communication non-violente ! Je lui offre le bénéfice du doute, peut-être ne pensait-il pas à mal ou a-t-il simplement oublié de citer mon nom ? Ou l’a-t-il dit à un moment où je n’étais pas présente ? Exprimez-vous calmement, en gardant à l’esprit la règle du « je », c’est-à-dire, parlez de vous, de vos émotions sans jamais accuser votre interlocuteur. « Je me sens blessée… » « J’aurais aimé que tu cites mon nom… » etc. 

2. Je signe systématiquement mon travail

Au moment de rendre un document, une étude ou tout autre projet, pensez à bien le signer ou à insérer une marque de fabrique qui fera qu’on sait que ce document, rapport, business plan, etc. vient de vous. Si possible, parlez de votre réussite ou de votre idée à plusieurs personnes en même temps, y compris par e-mail, et si votre supérieur est présent dans la boucle, c’est encore mieux.

3. Je taquine

Si vous avez un peu d’humour, de culot et que vous vous sentez d’humeur taquine, vous pouvez jouer avec les nerfs de votre pillard, en public bien évidemment, et plus il y a de monde, plus c’est drôle. Vous pouvez par exemple, demander quelques détails sur cette super idée, ou des précisions sur les moyens qui ont permis d’atteindre ces résultats. Vous pouvez également demander à un collègue de jouer le jeu et de poser les questions à votre place. 😉

Deux réponses possibles de sa part : soit il fait amende honorable et te mentionne, soit il s’enlise dans les réponses approximatives.

4. Je le boycotte

Si la situation se répète alors que vous avez mis en place les points 1, 2 et 3, alors il est temps de boycotter l’usurpateur. Ne partagez plus vos idées avec lui, silence radio, il n'aura plus rien de vous. Échangez plutôt directement avec votre hiérarchie si cela est possible.

L’avis de la rédaction : un trop grand besoin de reconnaissance ?

Plus on accorde d’importance à la reconnaissance professionnelle, plus le sentiment d’être lésé sera fort. Si cette situation vous blesse profondément, alors vous avez sans doute trop besoin de l’approbation des autres et ce besoin peut être un frein à votre épanouissement. Posez-vous les bonnes questions pour mettre des mots sur les émotions que cela génère en vous ? Injustice ? Colère ? Jalousie ? Si vous avez l’impression de ne jamais être à la hauteur, d’être une imposture, il est temps de vous libérer de cette quête inexorable de reconnaissance. 👉 Nos thérapeutes sont disponibles pour faire le point sur votre situation.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Vous avez aimé cet article ? Alors vous aimerez aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Les commentaires

Moi j’ai eu une autre situation, mon travail était signé mais une collègue a trouvé bon de tout simplement déchirer mon travail. Elle ne savait pas que j’avais dans un autre dossier une copie de la pièce. PourUoi tant de méchanceté v

Nos derniers articles

Trop exigeante en couple ? Marion Thihy, coach, nous dit tout !

Ne serions-nous pas trop exigeantes en couple ? Attentes démesurées, image du couple ...

Lire

L'empathie, qu'est-ce que c'est au juste ?

L'empathie c'est bien. Dans la mesure où nous évoluons avec les autres, la capacité d...

Lire

Comment reconnaître une déprime d’une dépression ?

Vous sentez triste, lassée, vide, les larmes vous montent souvent aux yeux, vous manq...

Lire

Quels sont les symptômes d'une dépression ? Voici comment la reconnaître.

Colère, tristesse, mélancolie… Nous vivons toutes des émotions négatives, mais lorsqu...

Lire

Être une mère : vous avez le guide ?

Message envoyé hier à une copine qui prenait des nouvelles de fin de journée ... « Bo...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici