La matrice d'Eisenhower : l’outil incontournable pour prioriser ses tâches

Mis à jour le par Camille Lenglet

J’ai longtemps été la spécialiste du parcours chaotique pour être pile dans la deadline. Je l’ai toujours respecté, mais en amont, j’étais très désorganisée. Bonjour le stress ! Depuis quelque temps, j’ai appris à prioriser mes tâches, ce qui me donne une sacrée tranquillité d’esprit. Je me suis inspirée de la matrice d’Eisenhower pour le faire. Mais comment fonctionne-t-elle ? Est-ce vraiment efficace pour trier ses tâches ? Je vous en parle.

La matrice d'Eisenhower : l’outil incontournable pour prioriser ses tâches

Quel est le principe d'Eisenhower ?

« J’ai deux types de problèmes : des problèmes urgents et des problèmes importants. Les problèmes urgents ne sont pas importants et les problèmes importants ne sont jamais urgents. »

Cette phrase, c’est un ancien président des États-Unis, Dwight D. Eisenhower, qui l’a prononcé. C’est ensuite Stephen Covey qui a repris son discours pour développer la matrice d’Eisenhower. Le principe ? Classer nos tâches en 4 quadrants qui composent la matrice : les tâches prioritaires, à planifier, à déléguer et à abandonner

Grâce à ce système, on peut ainsi mieux visualiser et prioriser les tâches, en fonction de leur importance et leur urgence. Résultat ? On améliore notre productivité et on gère mieux notre temps 🤗. 

👋 Cet article peut vous intéresser : Obsession de la performance: pourquoi vouloir être la meilleure ?

Quels sont les 4 quadrants de la matrice d'Eisenhower ?

Bon, je vous ai donné rapidement les 4 quadrants (ou catégories) de la matrice, mais en détail, qu’est-ce que ça donne ? Déjà, voici comment bien visualiser la matrice pour pouvoir mieux classer les tâches 👇: 

La matrice d'Eisenhower

La matrice d'Eisenhower

1er quadrant : Les tâches importantes ET urgences

C’est la catégorie la plus importante. On doit y mettre les tâches qui requièrent une grande attention et une action ultrarapide, qui auront en plus un impact sur nos objectifs. Elles sont généralement faciles à identifier, car ce sont celles qui nous préoccupent le plus et qui peuvent nous apporter du stress. On sait que sans elle, on n’avance pas 😅 ! 

⚠️ Les crises et les problèmes à résoudre peuvent aussi appartenir à cette catégorie. Cela dépend de l’impact que cela va avoir sur le long terme, mais généralement, on sait que ça ira ici. 

👋 Cet article peut vous intéresser : 10 solutions pour mieux gérer les coups de stress au travail

2e quadrant : Les tâches importantes, mais non urgentes 

Ces tâches ont le même degré d’importance que les premières, car elles ont un impact sur les objectifs à long terme, mais sont tout de même moins urgentes. Il s’agit de celles qui sont à planifier, afin d’éviter qu’elles passent dans la première catégorie. 

Une fois qu’on a fini les tâches de la première catégorie, on peut se consacrer à elle. D’ailleurs, comme ce sont des tâches moins urgentes et donc, stressantes, on peut apprendre à améliorer notre productivité avec d’autres outils, avec la méthode Pomodoro ou encore la Loi Pareto 📈. 

3e quadrant : Les tâches urgentes, mais non importantes 

Les tâches de cette 3e catégorie sont toujours un peu piégeuses. Elles sont urgentes et par conséquent, elles donnent l’impression qu’elles doivent être dans la première catégorie, sauf qu’elles n’ont pas ou peu d’impact sur les objectifs à long terme. 

C’est là où on doit donc apprendre à déléguer, afin de les confier à d’autres, car elles ne nécessitent pas de compétences spécifiques 😉. Cela peut être une demande d’information, que ce soit sous forme de mail ou d’appel ou bien encore la formation d’un nouveau collègue. 

4e quadrant : Les tâches non importantes et non urgentes 

Il est légitime de se demander quel genre de tâches atterrît dans cette catégorie. On se dit souvent que notre travail est forcément important ou urgent. Sauf qu’en ayant classé les tâches dans les trois premières catégories, ils restent souvent quelques petites choses qui sont vraiment insignifiantes

Elles n’ont aucun impact sur notre avancement, mais elles font partie de ce qu’on associe au “travail”. Par exemple : l’organisation d’une journée team building ou l’anniversaire d’une collègue. Ce n’est pas important, mais ça fait partie de l’univers professionnel

👋 Cet article peut vous intéresser : Ma meilleure copine du boulot s'en va... Comment gérer la vie en entreprise sans elle ?

Un outil à adapter 

Cette méthode est très intéressante, car elle nous permet de prendre un temps de recul sur nos tâches. Par contre, on peut parfois se tromper sur le caractère urgent ou non d’une tâche. Il ne faut pas hésiter à parler avec son équipe pour voir le ressenti aussi des autres, ça évitera qu’on passe pour un manager toxique 🤐. En effet, c’est principalement un outil pour les personnes qui ont des responsabilités et une gestion d’équipe. 

Cependant, on peut s’en servir aussi si on a moins de tâches et pas de management à faire. Pour ma part, j’utilise seulement les deux premières catégories de la matrice d’Eisenhower. Ça me permet déjà de classifier ce qui est urgent ou non, ainsi, j'arrive à mieux organiser mes tâches, tout en prévoyant mes temps de pauses dans mon travail, ce qui est tout aussi important. 

Il ne faut donc pas hésiter à adapter la matrice d’Eisenhower à son besoin ! Comme dans tous outils pour améliorer sa productivité d’ailleurs, on garde le meilleur pour avoir une réelle valeur ajoutée 😁 ! 

L'avis de la rédaction - Une méthode à tester !

Il existe tout un tas de méthode de productivité et il est toujours intéressant de les connaître et de les tester. Généralement, elles font la différence et on équilibre mieux notre travail grâce à elles. Cependant, ce n’est pas simple d’appliquer des principes, surtout sans personne pour nous cadrer. Si vous avez envie de vous améliorer et que vous avez besoin d’un accompagnement pour améliorer votre productivité, pourquoi ne pas tester le coaching ? En quelques séances, vous changerez définitivement la façon dont vous priorisez vos tâches pour un meilleur résultat !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un coach

Mais aussi : 

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube