5 conseils pour protéger son champs énergétique par Mali N’diaye, sophrologue

Mis à jour le

Nous sommes tous émetteurs d’une énergie particulière. C’est une sorte de signature personnelle que nous transportons avec nous quotidiennement. Elle constitue notre identité vibratoire d’où émane une fréquence qui nous caractérise. Ainsi, nous attirons à nous ce qui nous ressemble et nous sommes naturellement impactés par une énergie qui diffère trop de la nôtre. Mali N’diaye, sophrologue, énergéticienne, nous dit tout ce qu'il faut savoir pour protéger son champ énergétique.

5 conseils pour protéger son champs énergétique par Mali N’diaye, sophrologue

5 conseils pour protéger votre champ énergétique

De par notre nature sociale, nous communiquons de manière énergétique. Nous envoyons une vibration énergétique vers l’extérieur qui nous est renvoyée. Nous interagissons avec notre environnement et nous adaptons notre champ énergétique à ce qui nous entoure. De ce fait, si l’espace dans lequel nous évoluons présente une énergie basse, nous nous nivelons naturellement à celle-ci, avec parfois malheureusement pour conséquence, une altération de notre humeur, une baisse de notre vitalité ou plus grave, de notre immunité.

➡ Il est donc important d’apprendre à conserver notre substrat énergétique afin de préserver notre intégrité physique et psychique.

Ces 5 conseils vous permettront de protéger votre énergie et de la ménager.

1. Une énergie personnelle forte

Il est primordial que vous conserviez votre énergie personnelle. Par exemple, vous sortez de chez vous et soudain, en arrivant dans le métro, vous vous sentez lourd et fatigué. Vous ressentez de la nervosité et de l’anxiété. Vous vous laissez envahir par l’énergie ambiante et vous alignez votre fréquence énergétique à ce qui vous entoure. 

Ne vous laissez pas gangrener par ces énergies basses et faites barrage. Ce que vous ressentez ne vous appartient pas. Il s’agit simplement d’une énergie collective résiduelle liée à ce lieu particulier. Pratiquez la respiration abdominale pour vous couper de toutes ces tensions et de ces émotions négatives. 

2. N'hésitez pas à quitter les lieux si vous ne vous sentez pas bien

Éloignez-vous lorsque l'énergie environnante est trop agressive pour vous. Toute énergie discordante est perturbante pour notre équilibre énergétique. Si vous êtes confronté à une ambiance particulièrement agressive pour vous, n’hésitez pas à en partir même si ça peut sembler incompréhensible pour votre entourage. 

🙏 Faites confiance à vos ressentis corporels (sensations de malaise inexplicable, frissons, sentiment d’insécurité …) et quittez l’endroit. Vous n’êtes pas obligé de subir cela sous prétexte de règles sociales ou diplomatiques. Préservez-vous en premier lieu.

3. Visualisez une bulle énergétique 

Visualisez une bulle de lumière énergétique autour de vous, pour vous protéger. La visualisation est un outil très puissant qui permet de matérialiser une construction mentale. Imaginez autour de vous une bulle de lumière dorée et lumineuse qui entoure l’ensemble de votre corps. Mettez-vous en tête que celle-ci est impénétrable et solide et qu’elle vous protège de toute émanation énergétique néfaste.

 Plus vous y mettrez de l’intention et de la foi, plus elle sera efficace. N’hésitez pas à visualiser votre bulle lorsque vous êtes dans un endroit où vous en ressentez le besoin. Exemple : transports publics, lieu de travail, hôpitaux…

4. Connaître ses limites

Connaissez vos limites et sachez dire non. Notre empathie envers autrui a pour effet que nous échangeons librement nos énergies d’une personne à l’autre. Cela fonctionne à la manière d’un vase communicant ; celui qui possède le plus d’énergie en distribue naturellement à l’autre. Lorsque nous apportons de l’aide à quelqu’un ou que nous le réconfortons, nous pouvons au final nous sentir fatigué ou épuisé à force d’envoyer nos énergies. 

Il est donc nécessaire de délimiter nos frontières naturelles afin de préserver notre vitalité. Si vous donnez trop, vous finirez vidé de votre énergie. Faites attention en particulier au phénomène du vampirisme énergétique car certaines personnes agissent comme des parasites et ne s’arrêtent que lorsque vous êtes complètement vidé de toute substance vitale. 

5. Cultiver la joie

Cultiver la joie afin de conserver une fréquence vibratoire haute. À la manière des enfants, nous pouvons jouir d’une grande vitalité en nous nourrissant d’énergies positives comme la joie, l’amusement et le rire. Prenez le temps d’apprécier les joies de l’existence en visitant vos amis, vos proches. Prévoyez des activités plaisantes et légères. En manifestant quotidiennement ces émotions, vous resterez dans une vibration énergétique haute et vous serez beaucoup moins impacté par la dureté de certaines énergies extérieures.

Au final, votre corps reste le premier indicateur de vos émotions et ressentis, aussi, faites-lui confiance. En étant attentif à vos réactions physiques et à vos sensations, vous serez à même de déterminer si les énergies qui vous traversent vous sont bénéfiques ou si vous devez vous en éloigner. 

Mali N’diaye - Sophrologue, Energéticienne

L'avis de la rédaction : l'importance de s'écouter

Combien de fois nions-nous ce que nous ressentons ou faisons taire nos émotions ? Parce que ce n'est pas le moment, pas l'endroit, que c'est dérangeant, nous avons tendance à mettre nos ressentis en sourdine et c'est bien dommage. Il est primordial d'être aligné avec soi-même, avec ce que l'on ressent. Étouffer ces ressentis peut faire naître une distorsion, source de souffrances. 👉 Si vous sentez que quelque chose cloche, que vous ne trouvez pas votre place ou que vous vous sentez vide, n'hésitez pas à contacter un psychologue afin de faire le point. Ensemble, vous identifierez ce qui se joue en vous et pourrez mettre en place de nouveaux comportements qui vous permettront d'exprimer tout votre potentiel.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici