Huile essentielle : quelle huile pour quelle maladie ?

Mis à jour le par La rédaction Wengood

Les huiles essentielles sont une alternative naturelle intéressante à la prise de médicaments (à condition de connaître les limites) pour retrouver rapidement et facilement votre bien-être intérieur sans risque de dépendance. Mais quelle huile essentielle utiliser pour quelle pathologie ? On vous dit tout.

Huile essentielle : quelle huile pour quelle maladie ?

Les huiles essentielles sont utilisées depuis le temps de l’Égypte Ancienne et encore jusqu’à aujourd’hui pour soigner toutes sortes de maux allant du stress, des troubles cardiovasculaires aux infections. On vous aide à trouver l’huile essentielle qu’il vous faut selon vos besoins. Gérer son stress grâce aux plantes, traiter des infections et des maladies c’est possible grâce aux huiles essentielles. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelles huiles essentielles utiliser pour quelles maladies ? 

Huile essentielle : qu’est-ce que c’est ?

Une huile essentielle est un concentré, une essence que l’on obtient par la distillation de plantes aromatiques telles que les fleurs, les feuilles, le bois, les racines ou encore les fruits. Elle se compose d’une centaine de molécules terpéniques et aromatiques actives sur le corps humain.

10 huiles essentielles pour chaque maladie :

Les huiles essentielles possèdent des propriétés intéressantes pour calmer et traiter de nombreux symptômes. Voici 10 huiles essentielles pour chaque maladie :

  • Insomnies, spasmes musculaires : la camomille romaine
  • Anxiété, tension nerveuse : la lavande 
  • Acné, angine, rhino-pharyngite :  d'arbre à thé (tea tree) 
  • Etat grippal, rhume, bronchite : le ravintsara 
  • Faiblesse immunitaire, otite : l'eucalyptus radié
  • Infections ORL et gynécologiques : le bois de rose
  • Mycoses, infections cutanées : le géranium rosat
  • Insuffisance veineuse, cellulite, toux sèche : le cyprès
  • Migraines, nausées : la menthe poivrée
  • Douleurs d’origine nerveuse, stress, déprime : la marjolaine

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Puisque les huiles essentielles sont extraites des plantes, on pense souvent à tort qu’elles sont sans risque. Or, les actifs des huiles essentielles sont fortement concentrés et peuvent provoquer des allergies, voire des effets indésirables importants.

👉 Pour pratiquer l’aromathérapie, il faut être vigilant quant à la qualité des huiles essentielles utilisées. La composition d’une huile essentielle est appelée “chémotype”. En effet, l’huile doit être définie de façon botanique et biochimique afin d’éviter les risques d’intoxication ou d’allergie.

Selon les besoins, une huile essentielle peut être utilisée par voie orale, cutanée, par diffusion ou inhalation. ⚠️ Néanmoins l’utilisation d’huiles essentielles n’est pas recommandée chez certains types de personnes comme les enfants en bas âge ou encore les femmes enceintes. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

L'avis de la rédaction : un complément intéressant

Les plantes sont particulièrement intéressantes quand il s'agit d'apaiser nos nerfs ou de mieux dormir. Et tout cela, sans risque d'accoutumance. Pour autant, il faut savoir en accepter les limites, cela ne conviendra pas à tout le monde et dépendra de vos symptômes. Si vous êtes par exemple dans un état de mal-être important en ce moment, il vous faudra consulter un psychologue pour comprendre ce qu'il se passe et comment dépasser cet état. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe


Contacter un psychologue


Vous aimerez aussi ces articles : 

Article proposé par La rédaction Wengood

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici