Famille toxique, comment la reconnaître ? 5 signes qui ne trompent pas

Mis à jour le par Camille Lenglet

Des montagnes russes. Voilà comment je pourrais définir ma relation avec ma famille, il y a des hauts et des bas. Je ne dirais pas que c’est une famille toxique, enfin du moins, pas sur tous les points. Oui, il y a plusieurs aspects qui peuvent nous montrer que l’on est entouré par une famille qui a un impact négatif sur notre santé mentale. Comment reconnaître une famille toxique du coup ? Voici les 5 signes qui ne trompent pas.

Famille toxique, comment la reconnaître ? 5 signes qui ne trompent pas

Les 5 signes pour reconnaître une famille toxique

1 – Les critiques et moqueries blessantes

Commençons par le premier signe : les critiques et les moqueries. Personnellement, je suis particulièrement touchée par l’infantilisation familiale et les critiques de mes choix, alors que j’ai 33 ans 😅. Il peut y avoir des critiques constructives et bienveillantes, mais lorsque ce sont des reproches et des incompréhensions quant à nos choix, ce n’est pas sain. Pire encore, cela peut aller jusqu’aux moqueries avec des remarques cinglantes 😔. 

Comment on les repère ? 

Pas facile d’identifier des red flags quand on a toujours baigné dans un environnement familial toxique 😥... Généralement, les reproches se traduisent par la question “pourquoi tu as fait ça” ou bien encore par les conseils non sollicités du type “à ta place, j'aurais fait ça, tu devrais donc…”. 

Les moqueries, elles, se font sur tous les plans, autant notre apparence physique (“tu as encore pris du poids non ?”), que notre statut amoureux, voire notre choix de partenaire, que sur notre santé, notre travail ou encore nos difficultés financières… Bref, on ne se sent jamais à la hauteur avec une telle famille. Bonjour le complexe d’infériorité et la mauvaise estime de soi 🥴… 

👋 Cet article peut vous intéresser : Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles

2 – La manipulation émotionnelle

Des parents toxiques feront tout pour nous faire culpabiliser 🤕. “Pourquoi tu ne viens jamais nous voir ? On a acheté une grande maison exprès pour vous accueillir avec ta petite famille”. Voilà une phrase typique qui retranscrit une technique de manipulation où on porte le poids et les émotions de son entourage. 

Sauf que l’on n’est pas responsable des émotions de ses parents et/ou de sa famille. Chacun doit apprendre à gérer ses propres ressentis, mais comme l'explique le psychologue, Murray Bowen, dans une famille toxique, les individus sont tellement enchevêtrés émotionnellement, qui ont du mal à fonctionner de manière indépendante

Cependant, si les parents sont tristes de ne pas voir les enfants, peut-être faut-il qu’ils se remettent en question sur leurs comportements ? Question rhétorique, bien évidemment 😓. Cependant, il sera bien plus facile et accessible psychologiquement de faire culpabiliser les autres que de se plonger en soi. 

Dispute entre un père et sa fille

On ne doit rien à personne, mais la culpabilité est un moyen de parvenir à ses fins pour une famille nocive.

3 – Une volonté de contrôle

Peu importe le type de relations toxiques que l’on rencontre, un point commun à toutes, c’est la volonté de contrôler l’autre.  Avec le cercle familial, cela peut commencer dès l’enfance où les parents peuvent imposer de voir tel camarade ou de pratiquer telle activité, puis se poursuivre à l’adolescence avec l’imposition d’un cursus scolaire ou d’un métier précis. Ce contrôle se perpétue à l’âge adulte évidemment, car l’entourage a en tête que l’on doit toujours apprendre et faire selon leur vision des choses 😟. 

Sauf que voilà, tout le monde est différent et personne ne fonctionne de la même manière. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas les mêmes aspirations ou la même façon de faire, que l’on va mal finir… Cependant, certaines personnes sont tellement butées et obstinées, qu’elles feront tout pour nous contrôler, quitte à nous rendre la vie impossible

4 - Des conflits constants

Une famille toxique, c’est aussi des conflits constants. Cela peut être pour des choses sérieuses comme insignifiantes, tout prend des proportions énormes. Même si les personnes n’ont peut-être pas de profonde volonté de nuire, il y a quand même un problème : elles ne s’écoutent pas. En effet, une relation toxique ne veut pas forcément dire qu’il y a de la manipulation. Cela peut passer par d’autres comportements, dont l’absence d’écoute. Cela prouve qu’il y a un comportement auto-centré, l’entourage est incapable de se mettre à notre place. Si en plus, on a pris la même habitude, car c’est l’éducation que l’on a reçue, la communication devient impossible. 

Écouter, c’est empêcher les conflits de s’installer et montrer une volonté de s’adapter et de trouver des compromis. Cela fait partie de la communication non violente et c’est la seule solution pour apaiser les tensions. À partir du moment où chaque membre de la famille décide de faire preuve d’écoute, il peut y avoir moins de conflits. Encore faut-il que chacun fasse preuve de bonne volonté 😩… 

👋 Cet article peut vous intéresser : Peut-on véritablement couper les ponts avec sa famille ? 

5 – Les émotions négligées

Généralement, le point précédent est lié à celui-ci. Quand on n’écoute pas les autres, cela veut dire que l’on ne prend pas en considération leurs émotions. La négligence émotionnelle est un aspect bien connu de la relation toxique comme l'explique la psychologue, Susan Forward :"Les parents toxiques sont des personnes qui causent des dommages émotionnels à leurs enfants et créent un climat de peur, de rejet ou d'abus."

Cela peut commencer dès la petite enfance avec des phrases comme “Tu t’es fait mal ? Oh ça va, ce n’est RIEN. En apparence, cela peut paraître anodin, mais cela montre juste que les émotions de l’enfant n’ont pas été considérées ❌. À force, cela peut même être considéré comme une violence éducative ordinaire. Bien évidemment, si cela s’est instauré pendant l’enfance, à l’âge adulte, c’est la même chose qui se poursuit : “Tu t’es séparé ? Oh ne t'inquiète pas, t’en retrouveras un·e autre”. Encore une fois, cela montre un manque d’empathie, d’écoute et de volonté d’aider


Jeune femme triste

À terme, la famille toxique peut avoir des conséquences néfastes, comme un déséquilibre émotionnel, des troubles de la personnalité ou encore une dépendance affective. Oui, elle est souvent à l’origine de nos blessures, c’est pourquoi, il faut prendre ses distances pour se protéger 😕.

L’avis de la rédaction : se libérer de sa famille 

L’avantage de l’âge adulte, c’est que l’on n’est plus obligé de supporter sa famille. Néanmoins, se libérer d’une famille toxique se fait difficilement seul·e. C’est pourquoi, il est intéressant de consulter un psychologue pour parvenir à prendre du recul. Au-delà de travailler sur la séparation, c’est un bon moyen de se reconstruire et de guérir de ce qui a pu être traumatisant. Si vous avez reconnu votre entourage dans les points énoncés, n’hésitez donc pas à vous faire accompagner. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Sources : "Toxic Parents: Overcoming Their Hurtful Legacy and Reclaiming Your Life" - Susan Forward, Livre "La différentiation du soi" Murray Bowen

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Les plus beaux compliments à faire à une personne qu'on aime

Aujourd’hui nous sommes le 1er mars et c’est la journée mondiale du compliment. Cela peut paraître bête, mais on oublie bien souvent de complimenter les gens que l’on aime. Pourtant, c'est important de le faire, c’est tellement gratifiant d’en donner et agréable d’en recevoir. C’est pourquoi je vous ai préparé des compliments à partager avec vos proches, pour vous guider dans les bons mots à dire. 3, 2, 1, c’est parti !

La naïveté, un défaut ou une qualité ?

Je suis clairement naïve. Trop peut-être ? Je ne sais pas. Parfois c'est drôle (pour les autres) et parfois c'est un peu pathétique. Finalement, je crois que j'ai bon fond et il arrive fréquemment que je sois surprise, pour ne pas dire choquée, presque dégoûtée, par les actions ou les décisions des autres. Est-ce que c'est dur à vivre ? Alors oui, parfois je tombe de haut, mais souvent, j'ai tendance à penser que ma naïveté me protège. Est-ce que ça me rend stupide ? En tout cas, ça ne m'empêche pas, je crois, d'avoir de l'esprit. Mais est-ce que j'ai raison ?

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est assez perturbant, mais finalement pas si étonnant que ça. Quand on devient adulte, les priorités changent et il arrive qu'on s'éloigne un peu ou que l'on se fasse de nouveaux amis... et qu'on en oublie d'autres ! Pour savoir où on en est de ses amitiés ou apprendre à mieux se connaître, il y a une méthode très efficace : 50 questions pour se connaître par cœur et (re)nouer les liens.

Stress financier : comment y faire face ? Quel impact sur notre travail ?

Ce week-end, j'ai fait l'autruche. Lundi, la réalité est bien là : dans mon frigo un bout de comté tient compagnie à 3 œufs, sur mon bureau deux factures me fusillent du regard et au bout du fil le garagiste m'annonce 2.000 euros de réparation. C'est la fin du mois, je suis à sec et malgré ça je devrais faire bonne figure au boulot. Ça va être tendu !

Comment moins dépenser ? Nos astuces pratiques pour économiser de l’argent

Dépenser moins et constater un impact sur notre budget à court terme, c’est possible. Logement, alimentation, shopping, loisirs, voiture… Comme notre porte-monnaie, nous devons nous plier en quatre pour gérer convenablement nos frais et allouer un juste budget selon le type de dépenses. Aussi, voici quelques astuces touchant à plusieurs domaines de la vie quotidienne. N’hésitez pas à faire grandir cette liste en partageant vos conseils dans la barre de commentaires en bas de cet article.

10 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comment gérer une séparation, une rupture ? Par Laurence Dispaux, psychologue- sexologue

27 février · Wengood

30:02


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube