Peut-on véritablement couper les ponts avec sa famille ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

“Sa famille, on l’aime ou on la quitte” ! Ah, si c’était aussi facile, mais malheureusement, tout n’est pas blanc ou noir dans les relations familiales. Puis l’une des choses les plus difficiles à faire, c’est justement de partir et de couper les ponts avec sa famille. Est-ce quelque chose qu’on peut véritablement faire ? Même la réponse varie selon les cas et les situations, on peut essayer d’analyser et de se demander si oui ou non, on peut mettre fin à la relation familiale, comme pour toutes les autres relations !

Peut-on véritablement couper les ponts avec sa famille ?

Oui, c’est possible de couper les ponts avec sa famille !

Bien sûr qu’il est possible de couper les ponts avec des parents toxiques et une famille mal aimante. Évidemment, je dirais qu’il faut prendre un peu de recul avant de le faire en verbalisant la souffrance que la relation familiale nous provoque. Certes, il n’est jamais simple d’aller dans la confrontation, en tout cas pour moi qui ai toujours eu du mal à communiquer avec mes parents 😅. Cependant, ce n’est pas parce que la famille est une valeur sacrée dans notre société, que l’on doit souffrir silencieusement 🤐. 

Dire ce qui ne va pas

On doit donc passer à l’acte et déjà verbaliser ce qui ne nous convient pas. Il vaut mieux privilégier une communication non violente, car on peut avoir des reproches sur notre propre façon de faire. Nos remords peuvent nous dévorer et on aura la sensation d’avoir été une personne toxique qui n’écoute pas non plus les émotions d’autrui. Néanmoins, suivant les situations et la méchanceté de sa famille, on est en droit d’avoir de la colère, non 🤷‍♀️ ? Alors, certes, il y a des solutions comme la thérapie familiale, mais certaines personnes refusent totalement de se faire aider. À quoi bon rester si personne ne veut améliorer la situation 🙅‍♀️ ? 

“Ne pars pas parce que quelque chose s’est passé. Pars parce que tu as tout essayé et que rien ne s’améliore.”

Une des citations sur les relations toxiques qui les illustrent bien...

Prendre de la distance pour SON BIEN

On entend souvent que la famille, c’est de l’amour inconditionnel qui permet de pardonner tout. On est parfaitement en droit de ne pas être d’accord, il y a des choses impardonnables, comme les violences psychologiques, voire les violences physiques. Certaines personnes sont même rejetées pour avoir révélé un secret de famille qui mettait au jour ce type de comportements. Il est donc normal de couper les ponts, il faut le faire pour son bien. Il y aura des gens qui diront que c’est de l’égoïsme de faire de soi sa priorité, mais il y a des cas de figure où il s’agit juste de préserver sa santé mentale 😖.

Repérer certains comportements pour prendre de la distance. Notre famille ne doit pas 🚫 :
  • Faire preuve d’hypocrisie,
  • Juger et commenter ce qu’on fait,
  • Nous rabaisser
  • Nous jalouser,
  • Ne penser qu’à eux (être dans l’égoïsme),
  • Nous manipuler,
  • Essayer de contrôler notre vie,
  • Nous faire vivre dans le stress.

Cet article pourrait vous intéresser >>> Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles

Sauvegarder l'unité familiale…

Lorsque les autres sont toxiques pour nous et que l’on a tout fait pour changer les choses, oui, la meilleure solution est de couper les ponts. Néanmoins, c’est bien beau de dire cela, mais parfois ce n’est pas vraiment possible. Une famille, ce sont des gens connectés par le même passé et qui ont pour désir de maintenir cette union. Il y a donc des moments où certains interviennent pour faire en sorte que la rupture n’arrive pas ⚡.

Le rôle des autres

Ça m’est arrivé il y a quelques années, avec ma sœur jalouse. Je lui avais dit ses 4 vérités après une de ses énièmes frasques, mais elle m’a dit aussi les miennes. Cela a évidemment créé beaucoup de ressentiments et je me suis dit que plus jamais je ne voulais la voir. Néanmoins, notre entourage et nos parents, ont tout fait pour nous rabibocher. Cela n’a pas réellement marché, mais le temps a apaisé les choses. On a évité de couper les ponts, mais si nous n’avions pas eu le même sang et des gens qui gravitent autour de nous, je suis sûre qu’on ne se parlerait plus aujourd’hui 😅.

👉 On a beau vouloir s’éloigner, certaines personnes feront tout pour apaiser les tensions familiales...

Des émotions ambivalentes

Pour rester sur les nuances de gris dont j’ai parlé dans l’introduction, cette ambivalence peut être incarnée aussi par nos émotions 🌪️. Lorsqu’on est dans une situation où il n’y a pas eu de violences, il est complexe de savoir si la rupture ne va pas nous faire plus de mal que de bien. Certes, on peut avoir de la rancœur, mais une fois qu’on s’est éloigné, il est possible de s’apercevoir qu’on est en manque de ceux qui constituent nos racines. La rupture familiale provoque autant de souffrance que de soulagement dans certains cas et on constate, qu’au final, ce n’était pas la bonne solution…

"C’est seulement à l’instant de les quitter que l’on mesure son attachement à un lieu, une maison ou à sa famille." Eric Cantona

Si vous souhaitez plus de citations sur la famille, que vous l’aimiez ou que vous la détestiez…

Se méfier des mauvaises influences

Il y a aussi des cas de figure où on peut être aveuglé 😞. Aveuglé par l’amour que l’on porte à une personne en dehors de notre cercle familial et qui va venir modifier la vision que l’on a de notre entourage. La psychologue, Catherine Marchi, explique que la décision de couper les ponts avec notre famille ne doit jamais être influencée par un tiers. Chacun juge en fonction de son système de valeur, mais il y a aussi des gens qui sont des manipulateurs. C’est le cas des pervers narcissiques qui feront tout pour nous isoler de ceux qu’on aime. C’est un moyen d’avoir un plus grand pouvoir d’influence sur nous, donc méfiance 😱 !

Quelle décision prendre alors ?

Bref, il est possible de couper les ponts avec sa famille, mais c'est selon les situations et nos émotions... Il est très complexe d’évaluer si c’est quelque chose que l’on peut faire et que l’on est en droit de faire pour notre bien. Il faut souvent être accompagnée pour pouvoir prendre en considération tous les aspects de la relation familiale

Si on ne peut pas faire une thérapie avec notre famille, peut-être que la solution est d'en faire une seule 🤕 ? Cela ne peut qu’aider, surtout lorsqu’on a un passé lourd et des relations familiales dysfonctionnelles. La solution pour savoir si on peut véritablement couper les ponts avec sa propre famille est là en tout cas... 

Notre vidéo avec le psychologue Ariel Simony

Pour aller plus loin sur le sujet, nous vous proposons une vidéo avec le psychologue Ariel Simony : 

null

"Couper les ponts avec sa famille est une décision difficile et souvent douloureuse, mais parfois nécessaire dans certains cas. Les situations les plus courantes qui peuvent mener à cette décision sont la violence, la trahison, les problèmes liés à l'argent, et l'égoïsme de certains membres de la famille qui ne prennent pas en compte les besoins et les sentiments des autres." 

L'avis de la rédaction : le lien du sang n'excuse rien

Parfois, la situation est telle que la seule façon de se protéger, c'est de couper les ponts. Le lien du sang n'autorise pas tout et n'excuse rien. On peut tout à fait couper les ponts et vivre mieux. Pour autant, cela provoque toujours un remue-ménage émotionnel et peut faire remonter des souvenirs violents c'est pourquoi il est intéressant d'être accompagné. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue si vous en ressentez le besoin.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : directpsy.fr / Livre "Familles toxiques : Les comprendre pour s'en libérer" par Anne-Laure Buffet / Livre "Parents toxiques : Comment échapper à leur emprise" par Susan Forward

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube