Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi
Sommaire : 

Qui a créé l'Ennéagramme ?

Le symbole de l'ennéagramme est très ancien. Dans les années 20, Georges Gurdjieff, un philosophe Arménien a travaillé sur une méthode mettant en parallèle l'ennéagramme et la connaissance de soi. Ce n'est que 50 ans plus tard qu'un professeur en psychologie, Oscar Ichazo et un psychiatre, Claudio Naranjo, reprendront ces travaux.

Le principe de l'ennéagramme

Le test Ennéagramme repose sur un principe de force ou de motivation qui est dominant dans notre personnalité. Cette force est innée et correspond aux 9 types, les 9 profils du test Ennéagramme. Ces types sont aussi répartis en 3 centre :

© Institut français de l'ennéagramme

  • le centre instinctif pour les types 1, 8 et 9
  • le centre mental pour les types 5, 6 et 7
  • le centre émotionnel pour les types 2, 3, 4

Au fur et à mesure que l'on vieillit, que l'on acquiert de l'expérience, que l'on avance dans la vie, notre type de base est complété par des forces secondaires que l'on appelle des ailes et qui se trouvent de part et d'autre du type de base. Par exemple, le type 7 a pour ailes les profils 6 et 8. Ainsi, notre personnalité peut alors être un mélange de ces trois types. Notons cependant, que suivant les personnes et les circonstances, l'influence des ailes peut être forte ou quasi inexistante, mais reste toujours inférieure au type de base.

© Institut français de l'ennéagramme
Chaque point représente un de profils de personnalité

Ennéagramme, un test, 9 profils : comment trouver le sien ?

🧠 Le test ennéagramme répond à la question : "pourquoi est-ce que j'agis ou que je réagis de telle façon face à telle situation ?" et il s'inscrit dans un cheminement, un parcours vers la connaissance de soi qui s'appuie sur 9 types de profil qui indiquent pour chacun une motivation et une peur qui y est associée. De cette motivation et de cette peur découlent des traits de personnalité, des comportements, des réactions et des émotions. 

👉 Après avoir fait le test, je sais maintenant que je suis du profil 4, créative donc. J'ai donc envie d'exprimer et de montrer ma différence, tout en ayant peur de la banalité. Je comprends donc mieux pourquoi j'ai du mal à faire simple et on peut aussi penser que ce profil est aussi la base d'une certaine sensibilité qui m'anime.

Comment faire le test Ennéagramme ?

Vous pouvez facilement et rapidement trouver ce test à faire sur internet, mais attention, si ce test permet d'en apprendre plus sur soi, il est important de comprendre qu'il n'est pas fait pour nous enfermer dans une case. Il doit être un outil dans l'approfondissement de la connaissance de soi. Pour aller plus loin, c'est-à-dire mieux analyser ses motivations, ses craintes, ses freins, ses forces, pour mieux les révéler ou apprendre à les dépasser, le mieux reste encore de faire un test Ennéagramme avec un coach professionnel et diplômé.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Coaching de vie, qu'est-ce que c'est ?

Quels sont les 9 types de personnalité ?

On parle aussi d'ennéatypes. Ils sont au nombre de 9 et représentent la zone de confort et le facteur stress de chacun de ces 9 profils. Pour reprendre mon exemple avec le profil 4 : je me sens bien (dans ma zone de confort), lorsque j'exprime ma créativité et qu'elle est reconnue, mais je fais tout ce que je peux pour éviter de paraître insignifiante, pour ne pas me sentir rejetée. J'ai peur de ne pas être aimée si je ne mets pas en avant mon originalité, ma différence.

Type 1 : La perfectionniste

  • motivation : la perfection
  • peur : l'erreur

Le type 1 est, comme son nom l'indique, une perfectionniste qui sera sans cesse à la recherche de la qualité, du zéro défaut et de l'amélioration. Son credo serait un peu "si on le fait, on le fait parfaitement, sinon on ne le fait pas." Elle est donc extrêmement rigoureuse, travaille dur et veut obtenir une reconnaissance sociale. Si elle ne l'obtient pas, elle se compare aux autres et blâme ses moindres erreurs. Ayant une grande maîtrise de soi, c'est tout de même la colère qui la dirige quand elle fait face à une erreur qui remet en doute, selon elle, ses compétences et sa fiabilité.

Type 2 : L'altruiste

  • motivation : l'amour
  • peur : ses besoins

Rien ne compte plus pour le type 2 que d'être là pour les autres. Et ce n'est pas une mission que l'altruiste prend à la légère bien au contraire, c'est même le but de sa vie. Elle a de grandes qualités d'écoute et de compréhension des besoins des autres et leur vient donc en aide ou leur donne satisfaction sans même qu'on le leur demande. Son intense besoin d'amour et de reconnaissance la pousse à mettre en sourdine ses propres besoins. Aider les autres cultive son orgueil, l’altruiste devrait donc développer son humilité.

Type 3 : la gagnante

  • motivation : la réussite
  • peur : l'échec

Le type 3 a confiance en elle et croit fortement en sa réussite. Elle organise d'ailleurs toute sa vie en fonction d'objectifs à atteindre afin d'obtenir la reconnaissance et l'admiration des autres. Elle veut être la meilleure dans son domaine. Charmeuse et charismatique, elle s'insère aussi avec une grande facilité dans tous les cercles. Tout semble lui réussir et de toute façon la gagnante est prête à manipuler, mentir ou tricher pour éviter l'échec. Un peu plus de vérité pourrait l'aider à mieux vivre, de temps à autre.

Type 4 : La créative

  • motivation : l'expression artistique
  • peur : la banalité

Le type 4 est une passionnée et une grande sensible qui est sans cesse à la recherche de la beauté. Son monde intérieur est très riche, elle est très imaginative et se sent vivante lorsqu'elle exprime sa créativité et surtout son unicité. Dans cette quête de différence, son principal défaut est l'envie. Elle devient jalouse et envieuse de ce que les autres ont qu'elle n'a pas. Elle doit apprendre à se contenter de choses plus simples pour vivre plus sereinement.

Type 5 : L'observatrice

  • motivation : la connaissance
  • peur : le vide intérieur

Le type 5 est souvent une personne réfléchie, cérébrale et incroyablement cultivée. Ce n'est pas étonnant, l'observatrice a besoin de tout comprendre, tout connaître, tout savoir. Pour combler le vide intérieur qui l'effraie, l'observatrice va chercher à engranger le plus de savoirs possible. Avide de connaissances, elle est aussi animée par un très bon esprit d'analyse et de synthèse qui lui évite les émotions fortes : la raison bien plus que la passion. En revanche, le type 5 n'est pas partageuse, ses connaissances, elle les garde pour elle.

Type 6 : La loyale

  • motivation : la loyauté
  • peur : la déviance

Rien ne compte plus pour une personnalité de type 6 que de se sentir protégée et en sécurité. C'est pour cette raison qu'elle imagine toujours le pire. Malheureusement, elle vit aussi souvent dans la peur et l'anxiété. Voilà pourquoi elle cultive sa loyauté au sein d'un groupe. Fidèle, vaillante, respectueuse, c'est une équipière solide, sur laquelle on peut toujours compter. Pour éviter la déviance, elle a tendance à se fondre entièrement dans le groupe et à éviter tout ce qui diffère (idées, prises de position, etc.). Elle suit le mouvement. En dehors du groupe par contre, les choses sont différentes : ses peurs prennent le dessus, elle va donc opter pour la fuite ou l'agressivité.

Type 7 : L'épicurienne

  • motivation : la joie
  • peur : la souffrance

Le type 7 est une personne souvent joyeuse, toujours de bonne humeur. Extravertie, séductrice, cette personne a su conserver une âme d'enfant qui lui permet de s'amuser et de profiter de la vie tout en maintenant la souffrance à l'écart. Les règles et les contraintes sont un véritable problème pour l’épicurienne qui aime avoir le choix et vit très mal les frustrations. Un peu de tempérance et moins de tendance à l'excès, rendraient leur vie un peu plus simple.

Type 8 : La meneuse

  • motivation : la puissance
  • peur : la faiblesse

Adepte du contrôle, la personnalité de type 8 est déterminée, forte et toujours prête à relever tous les défis. Très protectrice, elle agit vite pour protéger ceux qu'elle aime, mais qu'on ne s'y trompe pas. La meneuse est une personne qui veut le pouvoir sur les autres, un point c'est tout. Elle est donc très indépendante et parfois même solitaire, mais ce qui compte c'est de garder le contrôle sur le monde qui les entoure. Son courage est sans pareil, parce que pour elle, tout vaut mieux que la faiblesse. Souvent excessive, laisser transparaître un peu de simplicité, voire de vulnérabilité lui permettrait parfois de se sentir un peu plus détendue.

Type 9 : La médiatrice

  • motivation : l'harmonie
  • peur : le conflit

Ouverture d'esprit et tolérance sont les mots qui définissent le mieux une personne de type 9. Toujours à la recherche de l'harmonie, la médiatrice mettra tout en œuvre pour éviter les conflits. Privilégiant la paix et l'acceptation, elle évite aussi de s'imposer et de prendre des décisions qui seraient contraires à l'avis de la majorité. Enfermée dans sa routine, il arrive que la médiatrice oublie ses propres besoins, trop occupée à maintenir la paix.

Intégration et désintégration de la personnalité

Il arrive dans la vie que nos comportements nous étonnent. On est prise d'une vive colère, alors qu'on est plutôt de nature calme. On tombe amoureuse sous l'effet d'un coup de foudre, alors qu'on est plutôt raisonnable, voire méfiante. Bref, on ne se reconnaît pas toujours et tout ça dépend de l'intégration ou de la désintégration de la personnalité.

Sur ce modèle d'ennéagramme on peut constater qu'il y a des flèches montantes et descendantes. Il s'agit d'une personnalité vers laquelle on tend (flèche montante > intégration) quand on est épanouie, et de la personnalité vers laquelle on tend (flèche descendante > désintégration), quand on est sujet au stress

➡ Si je reprends mon exemple pour le type 4 : en période de stress, je vais souvent aller vers le type 2 (altruiste), au négatif et donc craindre d'être inutile, souffrir d'un manque de reconnaissance et être très préoccupée par ce qu'on pense de moi. Moins fréquemment, je peux tendre vers le type 1 (perfectionniste) et avoir peur d'avoir des choses à me reprocher. Quand je suis détendue et épanouie, je tends, de manière positive, aussi vers le type 1 la plupart du temps et vers le type 2 moins fréquemment. J'accepte donc d'être comme tout le monde, je suis plus connectée au réel, je peux aussi devenir plus sociable et altruiste.

Comment utiliser le test Ennéagramme ?

Il ne faut pas hésiter à faire le test Ennéagramme pour apprendre à mieux se connaître et se connaître en profondeur. En effet, c'est un outil idéal pour appréhender ses comportements et ceux de notre entourage. Pour qu'il soit vraiment utile, le mieux est de faire ce test avec un coach professionnel. En effet, ce dernier pourra vous en dire plus sur votre type de personnalité et pourra même vous aider à évoluer positivement dans la vie.

Le test Ennéagramme est aussi souvent utilisé dans le milieu professionnel. Il peut en effet servir d'outil de communication au sein d'une équipe et permet de mieux connaître ses collaborateurs et collègues.

En pratique :

Pour ma part, j'ai réalisé mon test ennéagramme sur le site Enneagram.bz et je suis plutôt satisfaite du résultat. Je reste pourtant convaincu qu'un seul test sur internet ne permettra pas de me connaître en profondeur. Je considère que c'est plutôt une porte d'entrée et qu'il faut continuer le travail, grâce à l'introspection, l'aide d'un psychologue ou celle d'un coach.

Exemple de questions

  • "J’ai tendance à imaginer les pires scénarios possibles et je m’y prépare émotionnellement au cas où."
  • "Le sentiment d’injustice me pousse au conflit, et je peux rapidement virer à l’excès."
  • "Le succès, c’est quelque chose d’important pour moi."
  • "De nature adaptable et sociable, je m’infiltre assez naturellement dans les cercles sociaux que je souhaite intégrer."
  • "Je suis quelqu’un de protecteur et très fidèle, mais si on me trahit, je peux devenir impitoyable et me venger."
  • "J’ai beaucoup de difficulté à dire « non »."

L'avis de la rédaction : une porte d'entrée pour se connaître

Le test Ennéagramme est très intéressant pour mieux se connaître et se comprendre mais il n'est qu'une base. Vous êtes profil 1,5 ou 6 et… ? Que faire de cette information ? Comment l'utiliser pour s'épanouir ? C'est là qu'entre en scène le coach, ensemble vous exploiterez votre potentiel. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec l'un de nos coachs.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Sources : Ennéagramme : définition, rôle, test, les 9 types - Le Journal des femmes
Des 9 personnalités universelles, quelle est la vôtre ? - Top santé
Enneagram.bz

  Encore plus d'articles sur la connaissance de soi : Pourquoi ai-je sans cesse besoin d'attention ?

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici