Entre béatitude et souffrance : la femme enfant, qui est-elle ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Mais qui est-elle vraiment ? Femme enfant. Tout est dans le nom, mais pas tout à fait non plus. Certes la femme enfant est devenue adulte, parce qu'on passe toutes par là, mais elle n'a pas "grandi". Alors, elle jongle avec toutes ses facettes : mignonne et sexy, rafraîchissante et agaçante. La femme enfant est surtout un sujet de fantasme pour le meilleur et aussi pour le pire. Explication.

Entre béatitude et souffrance : la femme enfant, qui est-elle ?

La reconnaître : comment se comporte une femme enfant ?

Si certains l'imaginent libre, insouciante et spontanée, la femme enfant est avant tout une femme immature, une femme qui refuse de grandir 🧸 ! 

Elle est enfermée dans les stéréotypes de genre et on peut la reconnaître via divers signes : elle aime regarder des dessins animés en chantonnant, dort avec une peluche, évite, voire refuse les contraintes, minaude beaucoup, utilise la bouderie comme un chantage, parle en onomatopées avec une voix de bébé, a besoin de centaines de câlins par jour, rêve du grand amour version prince charmant et l'affuble d'un surnom ridicule, etc. 

C'est simple, c'est une enfant sauf qu'elle doit trouver un travail, payer ses impôts et qu'elle a le droit de vote !

👋 Cet article peut vous intéresser : Éducation non genrée : est-elle vraiment possible à appliquer ?

Des relations amoureuses déséquilibrées

Dans un registre plus sérieux (quoique), la femme enfant est avant tout une personne immature dans ses relations amoureuses. Souvent, elle plaît et elle attire beaucoup, notamment les hommes qui à ses côtés sentent gonfler leur virilité. En effet, la femme enfant peut représenter un fantasme masculin du "mâle alpha". Ils s'imaginent dominer et ne jamais s'ennuyer avec cette femme naturelle, spontanée, pleine de joie de vivre. Un vrai symbole de liberté avec qui ils peuvent totalement se détendre et en même temps, une femme qui a tellement besoin d'eux, qui leur permet de jouer les protecteurs, d'avoir la sensation d'être indispensable 😒. 

Bref, le beurre et l'argent du beurre, au point qu'on pourrait même penser que pour les hommes, femme enfant ou femme fatale, c'est du pareil au même 😅 !

Cependant, peu importe finalement que la femme enfant soit un fantasme pour les hommes et piétine en même temps de ses petits pieds menus tout un tas de valeurs égalitaires et féministes en envisageant une relation sous le prisme de l'homme fort qui doit protéger une femme fragile. Le véritable problème, c'est que la femme enfant s'enferme dans le complexe de Cendrillon et a souvent bien du mal à rester dans une relation de couple, parce que la relation est déséquilibrée 😖 !

Une immaturité relationnelle

Comprenez-moi bien, je suis pour que chacune s'épanouisse dans sa vie affective 😊. Alors si une femme a besoin de rencontrer une personne protectrice pour faire son bonheur, je dis banco ! Sauf que parfois, ce type de relation peut être très toxique, si la personne que l'on juge protectrice est en fait dominatrice, machiste, narcissique, manipulatrice ou encore violente. 

Je parle de cas extrêmes, mais il est tout de même très fréquent que les femmes enfants aient du mal à se projeter dans une relation d'adulte à adulte. Ce qui donne l'impression à l'autre de porter seul la relation à bout de bras...

👉 En couple, une femme enfant aura tendance à :

  • Être superficielle : la relation manque d'intimité et de connexion émotionnelle, de soutien et d'aide mutuelle.
  • Ne pas faire de compromis : colère et caprice, si ce n'est mensonge et culpabilisation sont souvent au programme des désaccords de couple.
  • Ne pas prendre d'initiative côté cœur et côté sexe.
  • S’offusquer facilement : il faut toujours prendre des pincettes avec elle. Elle est souvent très susceptible et peut même devenir agressive, voire violente si on lui fait une critique.

L'origine de la femme enfant

Comment expliquer alors qu'une femme devienne une femme enfant ? D'où vient ce besoin d'être sécurisée tout en refusant obstinément de se responsabiliser et de grandir ?  Comme bien souvent, il faut revenir à l'enfance. Il est possible que l'évolution émotionnelle soit restée gelée à la suite d'un événement traumatisant comme un abandon, un deuil, une violence ou encore une absence 💔. En fait, c'est un mécanisme de défense pour pouvoir continuer à vivre normalement... 

Autre possibilité, cela arrive aussi aux petites filles qui ont dû assumer des responsabilités très tôt. C'est le syndrome de la fille aînée, à qui on attribue le rôle d'une deuxième maman, surtout quand les parents sont absents, notamment à cause de leur travail. En grandissant, ces filles auront l'impression qu'on ne pourra les aimer que si elles se comportent comme des enfants et non pas pour l'adulte qu'elles sont devenues 🤕. 

🧚‍♀️

Il est aussi possible que la femme enfant soit enfermée dans le syndrome de Peter Pan à cause du modèle familial... Dans tous les cas, ce n'est pas de sa faute, mais il faut chercher dans son passé si les répercussions sont négatives.

Heureuse en femme enfant ?

Bien sûr, il est tout à fait possible d'être une femme enfant, d'être heureuse et d'avoir une relation stable 🤗. Un petit travail d'introspection, d'analyse de soi est parfois nécessaire, mais il ne s'agit pas de renoncer à soi-même. 

En effet, il est tout à fait possible d'assumer sa personnalité avec sa part féminine et sa part enfantine. Il faut juste réussir à détecter les traits de personnalité qui sont matures, ceux qui le sont moins et identifier une relation déséquilibrée afin de la transformer en une relation d'adulte à adulte. L'important est de ne pas être en souffrance en se demandant perpétuellement "mais qu'est-ce qui cloche chez moi 🥴?".

Jean Doridot, psychologue nous en dit plus sur la femme enfant en vidéo

null

L'avis de la rédaction : c'est OK si (et seulement si) vous êtes heureuse ainsi !

Vous l'aurez compris, être une femme enfant, refuser d'assumer les responsabilités inhérentes à l'âge adulte, c'est OK si vous êtes heureuse ainsi. Par contre, si cela altère vos relations amoureuses et que vous en souffrez, n'attendez pas pour contacter un psychologue. Ensemble, vous pourrez travailler sur qui vous êtes, d'où vient ce comportement, vos relations aux autres, etc. il existe des thérapies très efficaces, alors n'hésitez plus.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : La vie des reines et A sa façon

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube