Entre béatitude et souffrance : la femme enfant, qui est-elle ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mais qui est-elle vraiment ? Femme enfant. Tout est dans le nom, mais pas tout à fait non plus. Certes la femme enfant est devenue adulte, parce qu'on passe toutes par là, mais elle n'a pas "grandi". Alors, elle jongle avec toutes ses facettes : mignonne et sexy, rafraîchissante et agaçante. La femme enfant est surtout un sujet de fantasme pour le meilleur et aussi pour le pire. Explication.

Entre béatitude et souffrance : la femme enfant, qui est-elle ?
Sommaire :

La reconnaître : comment se comporte une femme enfant ?

Si certains l'imaginent libre, insouciante et spontanée, la femme enfant est avant tout une femme immature, une femme qui refuse de grandir 🧸 ! Elle est enfermée dans les stéréotypes de genre et on peut la reconnaître via divers signes : elle aime regarder des dessins animés en chantonnant, dort avec une peluche, évite, voire refuse les contraintes, minaude beaucoup, utilise la bouderie comme un chantage, parle en onomatopées avec une voix de bébé, a besoin de centaines de câlins par jour, rêve du grand amour version prince charmant et l'affuble d'un surnom ridicule, etc. 

C'est simple, c'est une enfant sauf qu'elle doit trouver un travail, payer ses impôts et qu'elle a le droit de vote !

Des relations amoureuses déséquilibrées

Dans un registre plus sérieux (quoique) la femme enfant est avant tout une personne immature dans ses relations amoureuses. Souvent, elle plaît et elle attire beaucoup, notamment les hommes qui à ses côtés sentent gonfler leur virilité. En effet, la femme enfant peut représenter un fantasme masculin du "mâle alpha". Ils s'imaginent dominer et ne jamais s'ennuyer avec cette femme naturelle, spontanée, pleine de joie de vivre. Un vrai symbole de liberté avec qui ils peuvent totalement se détendre et en même temps, une femme qui a tellement besoin d'eux, qui leur permet de jouer les protecteurs, d'avoir la sensation d'être indispensable 😒. Bref, le beurre et l'argent du beurre, au point qu'on pourrait même penser que pour les hommes, femme enfant ou femme fatale, c'est du pareil au même 😅 !

Mais peu importe finalement que la femme enfant soit un fantasme pour les hommes et piétine en même temps de ses petits pieds menus tout un tas de valeurs égalitaires et féministes en envisageant une relation sous le prisme de l'homme fort qui doit protéger une femme fragile. Le véritable problème, c'est que la femme enfant a souvent bien du mal à rester dans une relation de couple, parce que la relation est déséquilibrée 😖 !

Une immaturité relationnelle

Comprenez-moi bien, je suis pour que chacune s'épanouisse dans sa vie affective. Alors si une femme a besoin de rencontrer une personne protectrice pour faire son bonheur, je dis banco ! Sauf que parfois, ce type de relation peut être très toxique, si la personne que l'on juge protectrice est en fait dominatrice, machiste, narcissique, manipulatrice ou encore violente. Je parle de cas extrêmes, mais il est tout de même très fréquent que les femmes enfants aient du mal à se projeter dans une relation d'adulte à adulte. Ce qui donne l'impression à l'autre de porter seul la relation à bout de bras...

En couple, une femme enfant aura tendance à :

  • Être superficielle : la relation manque d'intimité et de connexion émotionnelle, de soutien et d'aide mutuelle.
  • Ne pas faire de compromis : colère et caprice, si ce n'est mensonge et culpabilisation sont souvent au programme des désaccords de couple.
  • Ne pas prendre d'initiative côté cœur et côté sexe.
  • S’offusquer facilement : il faut toujours prendre des pincettes avec elle. Elle est souvent très susceptible et peut même devenir agressive, voire violente si on lui fait une critique.

L'origine de la femme enfant

Comment expliquer alors qu'une femme devienne une femme enfant ? D'où vient ce besoin d'être sécurisée tout en refusant obstinément de se responsabiliser et de grandir ? 

Comme bien souvent, il faut revenir à l'enfance. Il est possible que l'évolution émotionnelle soit restée gelée à la suite d'un événement traumatisant comme un abandon, un deuil, une violence ou encore une absence 💔. En fait, c'est un mécanisme de défense pour pouvoir continuer à vivre normalement... 

Autre possibilité, cela arrive aussi aux petites filles qui ont dû assumer des responsabilités très tôt. L'aînée d'une fratrie a souvent le rôle d'une deuxième maman, surtout quand les parents sont absents, notamment à cause de leur travail. En grandissant, ces filles auront l'impression qu'on ne pourra les aimer que si elles se comportent comme des enfants et non pas pour l'adulte qu'elles sont devenues 🤕. 

👉 Il est aussi possible que la femme enfant soit enfermée dans le syndrome de Peter Pan à cause du modèle familial... Dans tous les cas, ce n'est pas de sa faute, mais il faut chercher dans son passé si les répercussions sont négatives. 

Heureuse en femme enfant ?

Bien sûr, il est tout à fait possible d'être une femme enfant, d'être heureuse et d'avoir une relation stable 🤗. Un petit travail d'introspection, d'analyse de soi est parfois nécessaire, mais il ne s'agit pas de renoncer à soi-même. En effet, il est tout à fait possible d'assumer sa personnalité avec sa part féminine et sa part enfantine. Il faut juste réussir à détecter les traits de personnalité qui sont matures, ceux qui le sont moins et identifier une relation déséquilibrée afin de la transformer en une relation d'adulte à adulte. L'important est de ne pas être en souffrance en se demandant perpétuellement "mais qu'est-ce qui cloche chez moi 🥴?".

L'avis de la rédaction : c'est OK si (et seulement si) vous êtes heureuse ainsi !

Vous l'aurez compris, être une femme enfant, refuser d'assumer les responsabilités inhérentes à l'âge adulte, c'est OK si vous êtes heureuse ainsi. Par contre, si cela altère vos relations amoureuses et que vous en souffrez, n'attendez pas pour contacter un psychologue. Ensemble, vous pourrez travailler sur qui vous êtes, d'où vient ce comportement, vos relations aux autres, etc. il existe des thérapies très efficaces, alors n'hésitez plus.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :


Sources : La vie des reines et A sa façon

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici