La femme enfant : entre béatitude et souffrance

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mais qui est-elle vraiment ? Femme enfant. Tout est dans le nom et puis pas tout à fait non plus. Certes la femme enfant est devenue adulte, parce qu'on passe toutes par là, mais elle n'a pas grandi. Alors elle jongle avec toutes ses facettes : mignonne et sexy, rafraîchissante et agaçante. La femme enfant est surtout un sujet de fantasme pour le meilleur et aussi pour le pire.

La femme enfant : entre béatitude et souffrance
Sommaire :

La reconnaître : comment se comporte une femme enfant ?

Si certains l'imaginent libre, insouciante et spontanée, la femme enfant est avant tout une femme immature, une femme qui refuse de grandir. 👧🏼 En étant un brin clichée, on pourrait dire que la femme enfant regarde des dessins animés en chantonnant, dort avec une peluche, évite voire refuse les contraintes, minaude beaucoup, boude souvent, parle en onomatopées avec une voix de bébé, a besoin de centaines de câlins par jour, rêve du grand amour version prince charmant et l'affuble d'un surnom ridicule. C'est simple, c'est une enfant sauf qu'elle doit trouver un travail, payer ses impôts et qu'elle a le droit de vote.

>>> Cet article devrait vous intéresser : Bouderies incessantes, l'insupportable chantage du silence...

Une immaturité avant tout affective

Dans un registre plus sérieux (quoique) la femme enfant est avant tout une personne immature dans ses relations amoureuses. Souvent elle plaît et elle attire beaucoup, notamment les hommes qui à ses côtés sentent gonfler leur virilité. En effet, la femme enfant peut représenter un fantasme masculin. Ils s'imaginent alors ne jamais s'ennuyer avec cette femme naturelle, spontanée, pleine de joie de vivre. Un vrai symbole de liberté avec qui ils peuvent totalement se détendre et en même temps, une femme qui a tellement besoin d'eux, qui leur permet de jouer les protecteurs, d'avoir la sensation d'être indispensable. Bref, le beurre et l'argent du beurre, au point qu'on pourrait même penser que pour les hommes, femme enfant ou femme fatale c'est du pareil au même !

Mais peu importe finalement que la femme enfant soit un fantasme pour les hommes et piétine en même temps de ses petits pieds menus tout un tas de valeurs égalitaires et féministes en envisageant une relation sous le prisme de l'homme fort qui doit protéger une femme fragile. Le véritable problème, c'est que la femme enfant a souvent bien du mal à rester dans une relation de couple, parce que la relation est déséquilibrée.😖

Une relation déséquilibrée

Comprenez-moi bien, je suis pour que chacune s'épanouisse dans sa vie affective. Alors si une femme a besoin de rencontrer une personne protectrice pour faire son bonheur, je dis banco ! Sauf que parfois, ce type de relation peut être très toxique, si la personne que l'on juge protectrice est en fait dominatrice, machiste, narcissique, manipulatrice ou encore violente. Je parle de cas extrêmes, mais il est tout de même très fréquent que les femmes enfants aient du mal à se projeter dans une relation d'adulte à adulte. Ce qui donne l'impression à l'autre de porter seul la relation à bout de bras.

En couple, une femme enfant aura tendance à :

  • être superficielle : la relation manque d'intimité et de connexion émotionnelle, de soutien et d'aide mutuelle
  • ne pas faire de compromis : colère et caprice, si ce n'est mensonge et culpabilisation sont souvent au programme des désaccords de couple
  • ne pas prendre d'initiative côté cœur et côté sexe
  • s'offusquer facilement : il faut toujours prendre des pincettes avec elle. Elle est souvent très susceptible et peut même devenir agressive, voire violente si on lui fait une critique.

>>> Cet article pourrait vous aider : Comment reconnaître un pervers narcissique : 10 astuces efficaces

Une souffrance passée derrière chaque femme enfant

Comment expliquer alors qu'une femme devienne une femme enfant ? D'où vient ce besoin d'être sécurisée tout en refusant obstinément de se responsabiliser et de grandir ? Comme bien souvent, il faut revenir à l'enfance, au moment où l'évolution émotionnelle est restée gelée, suite par exemple, à un abandon, un deuil, une violence, une absence. Il arrive aussi que des petites filles ayant eu à assumer des responsabilités très tôt aient plus tard l'impression qu'on ne pourra les aimer que si elles se comportent comme des enfants et non pas pour l'adulte qu'elles sont devenues.

Heureuse en femme enfant ?

Il est tout à fait possible d'être une femme enfant et d'être heureuse. Un petit travail d'introspection est parfois nécessaire, mais il ne s'agit pas de renoncer à soi-même. En effet, il est tout à fait possible d'assumer sa personnalité avec sa part féminine et sa part enfantine. Il faut juste réussir à détecter les traits de personnalité qui sont matures, ceux qui le sont moins et identifier une relation déséquilibrée afin de la transformer en une relation d'adulte à adulte.

L'avis de la rédaction : c'est OK si vous êtes heureuse ainsi !

Vous l'aurez compris, être une femme enfant, refuser d'assumer les responsabilités inhérentes à l'âge adulte, c'est OK si vous êtes heureuse ainsi. Par contre, si cela altère vos relations amoureuses et que vous en souffrez, n'attendez pas pour contacter un psychologue. Ensemble vous pourrez travailler sur qui vous êtes, d'où vient ce comportement, vos relations aux autres etc. il existe des thérapies très efficaces.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Sources : Femme enfant : 10 Signes qui prouvent que votre partenaire est immature - La vie des reines
La Femme-enfant est-elle Une Femme Fatale ? - A sa façon

Enfermée dans l'enfance ? Découvrez aussi le syndrome de Peter Pan

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici