Vivre sans se projeter : Est-ce que le Carpe Diem peut être nocif ?

Regardez-nous mi angoissées, mi blasées, mais pleines d'une profonde incertitude. La covid nous a transformé en des êtres forcés de vivre au jour le jour, d'avancer sans percevoir l'horizon. Et si cueillir le jour, sans se soucier du lendemain (Carpe Diem) peut avoir quelque chose de romanesque, pour un être humain, avancer sans savoir où il va est extrêmement perturbant.

Sommaire : 

Peut-on vivre au jour le jour sans jamais se projeter dans l'avenir ?

La crise sanitaire actuelle nous empêche de nous projeter dans l'avenir. Impossible de savoir si l'on sera reconfinés, pour les uns impossible de savoir si un couvre-feu sera proclamé ou maintenu pour les autres. Et plus personnellement : pourra-t-on faire l'anniversaire du petit ? Fêter Noël en famille ? Partir en vacances cet hiver ? Visiter le sud de l'Espagne en été ? Nous avançons sans même une idée de la destination et ce n'est pas pour nous faciliter la tâche.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : Covid : comment gérer l'anxiété des enfants ?

Quand on pouvait encore prévoir le futur...

Vous avez beau penser que vous faites, peut-être, partie de ces personnes qui vivent très bien au jour le jour, sans prévoir, en se satisfaisant des petits bonheurs quotidiens, ce n'est pas tout à fait vrai. Eh non, notre cerveau a la capacité de voyager dans le futur et nous ne nous privons pas d'utiliser ce pouvoir. Il paraîtrait même, qu'au cours d'une journée, nous nous projetons presque 50 fois dans l'avenir... sans même en avoir conscience ! "Qu'est-ce que je vais manger à midi ?", "Qu'est-ce qui va se passer si j'envoie ce mail ?" "A partir d'aujourd'hui, je vais faire 50 squats par jour." En se projetant dans l'avenir on se rassure, bien sûr on prévoit ce qu'on va faire mais nous projeter nous aide à faire bien d'autres choses encore : évaluer nos choix, prendre une décision, se fixer des objectifs. En tant qu'être humain, on se projette, on essaie d'anticiper ce qui va arriver, c'est normal et c'est aussi ce qui a permis à notre espèce de survivre.

©psynergy_delphinepy

... grâce à notre passé

Oui alors bien sûr nous ne sommes pas tous voyants, donc on prévoit l'avenir jusqu'à un certain point. En fait, c'est très simple, pour essayer d'anticiper, on se remémore ce qu'on a déjà vécu. Les mêmes structures cérébrales sont convoquées pour se souvenir et se projeter. C'est donc grâce à notre mémoire, à ce qu'on a déjà vécu, à des images que l'on a vues ou même à notre bagage culturel que nous pouvons construire des scénarios de ce qui va se produire.

Perdues dans l'inédit

Le problème aujourd'hui c'est que nous sommes dans l'inédit, ce que nous vivons ne correspond pas à un souvenir, ni donc à quelque chose que l'on aurait pu prévoir. Comme tout cela dure depuis le mois de mars on peut tout de même commencer à établir quelques projections, mais nos objectifs personnels sont compromis. Résultats : anxiété, colère, frustration voire dépression. Vivre dans l'incertitude n'est pas très bon pour nous, mais ne sous-estimons pas notre capacité d'évolution. Nous nous voyons dans l'avenir, telles que nous sommes aujourd'hui, c'est normal, mais l'être humain est capable, même très capable, d'évoluer pour survivre. Le monde d'avant ne reviendra pas mais nous sommes capables de nous adapter. Le futur nous offrira encore de belles occasions à saisir et qui sait si, en l'anticipant un peu moins, nous ne serons pas plus enclines à les attraper ?


L'avis de la rédaction - Revenir au présent sans vivre au jour le jour

Vous pensez que toute cette crise va se terminer dans une apocalypse géante, à mi chemin entre Le Jour d'après et Walking Dead, alors stop ! Là, il va falloir revenir dans le présent et bien s'y ancrer. Comment ? La méditation pleine conscience par exemple ou encore la tenue d'un journal de gratitude. Quelque chose qui permette de revenir à un passé moins angoissant que dans vos prévisions et qui chasse les pensées négatives. Cependant attention, vivre au jour le jour sans chercher à prévoir ou planifier l'avenir n'est pas très bon non plus. Nous devons faire face à un défi qui nécessite notre capacité à planifier l'avenir afin d'agir et de prendre les meilleures décisions possibles.

Contacter un coach bien-être

Source : Covid-19 : pourquoi et comment la crise va nous transformer ?

Saviez-vous que la crise du coronavirus est un bon moment pour apprendre à lâcher-prise ?

Découvrez aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

Je suis nostalgique, comment arrêter de regarder en arrière ?

Lorsque j'ai du mal à m'endormir, lorsque je m'ennuie ou que les pensées divaguent, i...

Lire

Syndrome du sauveur : que cache cette empathie démesurée ?

J’ai parfois eu la sensation que je devais aider ma famille ou des amies, jusqu’à ce ...

Lire

Sexomnie : quand le somnambulisme devient sexuel...

Se faire réveiller en pleine nuit par des attouchements de la part de son partenaire ...

Lire

Phobie d'impulsion tout savoir pour comprendre et guérir

“Si je tourne le volant là d’un coup, on aurait tous un accident mortel"... On a déjà...

Lire

PMA pour toutes : enfin le droit d’avoir un enfant

Je veux avoir le choix de faire un bébé, que je sois en couple avec un homme ou une f...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici