Glossophobie : comment vaincre la peur de prendre la parole en public ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mal à l’aise, plus aucun mot audible ne sort de ma bouche... Je suis face à une assemblée qui attend que je parle, mais impossible, le trac me paralyse. Si ce blocage vous est déjà arrivé aussi, vous souffrez peut-être de glossophobie, la peur de parler en public. Cette anxiété, qui se transforme en grande source de stress, est commune à de nombreuses personnes ! Alors, comment faire pour vaincre la glossophobie et arriver à parler en public ? On vous dit tout.

Glossophobie : comment vaincre la peur de prendre la parole en public ?

Les causes de la glossophobie

La peur de parler en public est une peur déraisonnable qui empêche de fonctionner normalement. Elle peut trouver son origine dans l'éducation, le milieu sociale, mais bien souvent, il s'agit d'un événement traumatisant dans la vie familiale ou scolaire. Ce dernier a été vécu comme une humiliation que l'on craint de revivre en s'exposant ainsi au regard de tous.

👉 Tous et toutes victimes de la glossophobie ? Quand il s'agit de prendre la parole en public, nous serions 75 % de glossophobes et 80 % à ressentir du stress. Une mauvaise nouvelle ? Pas vraiment. Bien utilisé, le trac peut au contraire nous stimuler et nous pousser à être meilleur. Une prise de parole bien préparée sera une prise de parole mieux appréhendée.

💬

Personnellement, j'en étais arrivé au point où, quand je savais que je devrais prendre la parole en public, j'espérais sérieusement être victime d'un accident avant que cette prise de parole n'ait lieu. Une stratégie d'évitement comme les autres 😅. Quand j'étais au pied du mur, obligée de parler devant une assemblée, c'était simplement l'horreur. Rouge, en sueur, je bafouillais des mots qui semblaient tous s'agripper à ma langue, refusant de sortir 🥵. Je finissais inévitablement avec l'irrépressible envie de fuir les lieux et d'être, pourquoi pas, à nouveau victime de l'accident qui m'avait échappé tout à l'heure...

Des peurs sous-jacentes

Au-delà des origines de la glossophobie, on peut aussi noter que la peur de parler en public est engendrée par d'autres peurs sous-jacentes :

  • La peur liée à l’enjeu de la situation : Que ça soit lors d’une présentation, d'un entretien d’embauche, d’un concours ou d’un test de sélection, plus l’objectif visé est important, plus le stress est grand. Avec la glossophobie, la peur de l’échec est omniprésente.
  • La peur d’être jugé.e : La peur du regard des autres, de déplaire aux autres, d’être critiqué, d’être moqué est intense. La personne va développer son anxiété notamment si elle pense que les personnes voient son hyperémotivité.
  • La peur de l’incompétence : La personne ne sent pas à la hauteur au niveau de la reconnaissance. Cette peur est souvent la cause du stress et du mal-être au travail. Sous-estimer sa compétence est loin d’être un complexe isolé, il a d’ailleurs un nom : le syndrome de l’imposteur.

Les symptômes d'une anxiété sociale

La glossophobie fait partie de l'anxiété sociale, puisqu'elle touche à la peur d'être embarrassé, humilié ou encore à la préoccupation du jugement des autres, qu'il s'agisse d'un petit groupe de personnes ou d'une plus grande assemblée. On peut même la qualifier de phobie, si elle handicape considérablement la vie d'une personne. Les symptômes liés à la glossophobie peuvent varier d'une personne à l'autre et sont plus ou moins intenses suivant que l'on sache ou non gérer son anxiété et sa peur. 

👉 Les symptômes notables sont les suivants :

  • anxiété et stress intense avant la prise de parole,
  • mise en place de stratégies d'évitement,
  • maux de ventre, nausées, diarrhée,
  • sentiments de panique,
  • augmentation du rythme cardiaque,
  • augmentation de la pression artérielle,
  • dilatation des pupilles,
  • transpiration,
  • raidissement de la nuque,
  • assèchement de la bouche,
  • etc.

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Pourquoi je m'excuse tout le temps ? Le syndrome du “désolé·e”

Comment faire pour vaincre la glossophobie ?

1. Reprenez confiance en vous

Listez vos points forts et vos réussites. Ces appuis vous aideront à reprendre confiance en vous. Notez que pour être à l’aise avec autrui, il faut d’abord être à l’aise avec vous-même. Il est donc important de vous détacher du regard des autres et autorisez-vous le droit à l’erreur, primordial pour apprendre.

2. Entraînez-vous

N’hésitez pas à vous entraîner face à un miroir. Cette technique, très utilisée au théâtre, permet de mieux apprécier votre image, de vous améliorer et ainsi éviter que le regard des autres ne vous bloque.

3. Identifiez les causes

Il est essentiel d’identifier les causes de votre anxiété pour mieux apprivoiser vos peurs. Vous conserverez ainsi uniquement le « bon » stress qui agit comme un moteur et non comme un frein. Prenez du recul sur la situation et n’hésitez pas à déléguer, à oser dire non et à vous organiser dans votre travail.

4. Faites retomber la pression

Réalisez des exercices de détente comme de la relaxation ou de la sophrologie par exemple. La respiration est un point clé d’une bonne prise de parole, privilégiez la respiration abdominale qui vous permet de contrôler votre souffle et de vous détendre.

5. Travaillez votre communication non-verbale

Il est très important de travailler la communication non-verbale, qui est un pilier essentiel dans la prise de parole en public. Veillez à votre ancrage dans le sol, à balayer du regard régulièrement votre assemblée et à ne pas avoir vos mains dans les poches. Si vous tremblez, vous pouvez utiliser un papier cartonné ou un stylo pour calmer ce symptôme. 

⚠️ Attention, aux bruits désagréables pour votre auditoire ! Ne prenez pas une feuille de papier simple qui pourrait accentuer le tremblement et faire du bruit. Évitez également le stylo rétractable à clic qui pourrait vous inciter à jouer avec… 

6. Apprenez à faire face aux cafouillages

Nul n’est à l’abri d’un moment de panique lié à un trou de mémoire, à un lapsus ou à un bafouillage. Il est donc très important de savoir faire face à ces problèmes. Restez spontané, n’hésitez pas à utiliser l’humour par exemple ou à demander directement à votre auditoire de participer, un moyen efficace pour capter l’attention de certaines personnes qui n'étaient plus attentives.

👉 Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter nos 10 astuces pour réussir sa prise de parole en public. Une fois votre peur vaincue, il est important de s'exercer pour maîtriser l'art du discours ! 

L'avis de la rédaction - La nécessité de trouver la cause de cette peur

Pour vaincre sa glossophobie, au-delà des exercices, il peut être nécessaire de se faire soigner. En effet, si la crainte de prendre la parole en public pose des problèmes quotidiens, trouver l'origine de cette peur peut s'avérer nécessaire. Dans ce cas, quelques thérapies peuvent aider et accompagner. Par exemple, une thérapie comportementale et cognitive est efficace pour lutter contre les croyances limitantes qui sont installées et bloquent la prise de paroles. N’hésitez donc pas à prendre contact avec un psychologue pour travailler sur cette peur. Plus largement, un professionnel saura vous offrir de l’écoute et de l’aide pour trouver la cause de votre anxiété.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Continuer à vivre après le suicide d’un proche

Culpabilité, incompréhension, colère… Le suicide d'un proche est une expérience particulièrement traumatisante et dévastatrice. Je vous partage mes conseils pour continuer à vivre, même s'il est important de se souvenir que nous sommes tous uniques et que nous réagissons différemment. J'espère que mes mots vous aideront.

15 citations pour lutter contre le racisme et la discrimination

Je ne suis pas racisée, c’est-à-dire, que j’ai le privilège d’avoir une peau blanche. Cependant, je suis une femme et une femme grosse. La discrimination, je la subis au quotidien, du coup, je veux être une alliée des personnes qui subissent le racisme. Il est important de lutter contre ce fléau et d’avoir des phrases impactantes dans son discours. C’est pourquoi, je vous ai réuni 15 citations contre le racisme.

Comment se libérer du syndrome de l'imposteur ? La chance ne fait pas tout !

Votre supérieur vous félicite pour un objectif relevé haut la main mais vous vous dévalorisez. Pour vous, vous avez réussi grâce à vos collègues et grâce à la chance mais certainement pas grâce à vos compétences et talents ! C’est ce que l’on nomme le syndrome de l’imposteur. Comment se manifeste-t-il et que faire pour le réduire ?

J'ai sans cesse besoin de reconnaissance, comment arrêter de chercher l'approbation des autres ?

Depuis toute petite, j’ai l’impression de faire les choses en fonction des autres. Mes choix et mon comportement ont longtemps été dictés par l’approbation d’autrui. En vieillissant, j’ai appris à m’affirmer et à me détacher de ce qu’on pouvait penser de mes actes. Pourquoi cherche-t-on sans cesse cette validation et comment se débarrasser de ce besoin de reconnaissance lorsqu'il devient toxique ? Pour être passée par là, je vais tout vous expliquer !

Filtres Instagram : pourquoi font-ils si mal à la confiance en soi ?

Vous avez dû les voir passer sur votre compte Instagram, dans l’onglet “Story” il y a la possibilité d’appliquer des filtres sur notre visage. Parfois, ce sont juste des retouches colorimétriques, parfois, ils sont mignons avec des petites oreilles de chats. Cependant, la plupart du temps, on les utilise pour avoir un meilleur grain de peau, moins de cernes, etc. Et cela a un impact sur notre vision de nous-même, voire sur notre santé mentale. Pourquoi les filtres Instagram, et plus généralement ce réseau social, font-ils si mal ? Explications.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Libido après rupture : renouer avec le désir [ Par Nathalie Giraud Desforges, sexothérapeute ] 💋

27 septembre · Wengood

22:24


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube