Apprendre à dire non et enfin s’affirmer !

Bon et bien voilà, vous vous retrouvez coincé pour le week-end, obligé de prendre en charge un nouveau dossier, de garder votre neveu ou de partir en week-end avec vos beaux-parents. Mais qu’est-ce qui ne va pas chez vous ? Vous dites oui à tout ! Pas facile de dire non, vous avez trop peur de blesser, de décevoir et finissez toujours par culpabiliser. Dans votre malheur, vous avez de la chance, dire non et affirmer ses choix, ça s’apprend. Allez, on vous montre !

Nous savons bien ce qui se passe et pourquoi à chaque fois, nous nous retrouvons encore à dire oui. Peur de déplaire, de ne pas être à la hauteur, d’être moins aimé… et pourtant, s’affirmer en se montrant ferme et dire non, c’est avant toute chose s’aimer soi-même, se respecter et c’est essentiel pour notre santé mentale et pour la confiance en soi. Et si pour notre bonheur, on apprenait enfin à se dire oui à soi-même ? On vous montre  comment faire. 

« Être libre c’est savoir dire non. » Jean-Paul Sartre 

5 étapes pour dire « non » sans culpabiliser

C’est bien souvent le besoin d’être aimé et apprécié qui nous pousse à dire oui, tout de suite, sans réfléchir, à tout ce qu’on nous demande. Il en résulte de la frustration et une perte d’estime de soi. Maintenant, fini de se retrouver piégé, voilà comment dire non plus facilement :

1. Utilisez le « oui mais... »

Vous n’êtes pas vraiment en position de dire non ? Ce n’est pas grave. Vous pouvez commencer par utiliser le "oui mais". Pour se faire, il suffit de classer vos priorités. Par exemple, si vous avez besoin de repos mais qu’on vous propose une soirée, dites « oui, mais je ne resterais que 2h ». Ou encore, si votre patron vous tend un nouveau dossier, en plus de tous ceux que vous avez déjà, répondez-lui, « oui, mais pour le moment j’ai un dossier plus urgent, je m'en occuperais après ». Bref, vous avez compris !

2. Prenez le temps de réfléchir

Lorsque l’on vous fait une proposition, vous n’êtes pas obligé de répondre oui tout de suite, sans attendre, prenez le temps de la réflexion. La méditation pleine conscience peut vous y aider. En effet, cette technique permet de travailler sur l’impulsivité.

3. Argumentez mais ne vous justifiez pas

Si votre non est argumenté, votre interlocuteur peut tout à fait l’entendre. L’argumentation permet de vous expliquer, mais sans agressivité et surtout sans vous justifier en inventant parfois, des scénarios improbables. Soyez honnête et expliquez-vous.

4. Défendez votre vie privée

Vous avez le droit de vouloir vous occuper de vous, de vos passions, de votre famille, de votre couple, bref, il y a des moments où vous n’êtes pas disponible et c'est bien normal. Une fois que vous avez accepté cette idée, vous vous sentirez plus à l’aise pour dire non et pourrez profiter de VOTRE vie.

5. Tenez bon

Si votre entourage vous a tout le temps entendu dire oui, il va être dur pour eux d’accepter votre refus. Peu importe, c’est votre choix, alors tenez bon et contentez-vous seulement de répéter votre refus sans céder.

Et au travail ? Comment dire non ?

A force de vouloir être sur tous les fronts, plus ou moins volontairement, le burn out fait de plus en plus de victimes, c’est le raison pour laquelle il est essentiel de savoir opposer un refus ferme, de temps en temps. Dire non, c’est reprendre le contrôle de son organisation au travail mais aussi de gagner en productivité. Bref, vous avez toutes les raisons de dire non à votre chef !

Pourquoi savoir dire non ?

  • Pour affirmer qui vous êtes vraiment et être en phase avec vos valeurs
  • Pour respecter vos limites et vous-même
  • Pour augmenter la confiance en vous
  • Pour privilégier le plaisir dans tout ce que vous faites
  • Pour retrouver votre liberté de choix
  • Pour ne plus subir
  • Pour prendre soin de vous et de votre santé

Exercez-vous !

Dire « non » est un véritable apprentissage, il faut s'exercer un peu chaque jour. C'est dur au début mais quand vous verrez à quel point ça fait du bien, vous ne pourrez plus vous arrêter. Fini les frustrations et la colère, vous voici libre ! Apprendre à dire non peut vous prendre un peu de temps, mais si vous ne perdez pas votre objectif de vue, vous parviendrez à enfin prendre les rênes de votre vie et pourrez être fier(re) de vous. Courage !

Si votre incapacité à dire « non » vous met dans des situations impossibles ou vous freine dans votre vie, alors il est peut-être temps de prendre contact avec un thérapeute. Ensemble, vous remonterez aux sources du problème et trouverez des solutions.


Contacter un thérapeute


Nos 10 conseils pour apprendre à être heureux pourraient aussi vous intéresser.

Dream team en quête du bonheur - #BornToBeMe

Nos derniers articles

6 astuces pour lutter contre le blues du dimanche soir

Dimanche - 17h - le blues commence à débarquer. Le week-end est quasiment fini, Il fa...

Lire

Je n'ai pas d'ambition, c'est grave Docteur ?

Déjà à l'école, avoir de bonnes notes, les honneurs et de supers commentaires sur mon...

Lire

Syndrome de Stockholm : pourquoi aime-t-on nos bourreaux ?

Je me suis toujours demandée comment on pouvait avoir de la sympathie pour quelqu’un ...

Lire

Alimentation intuitive, la fin des régimes !

Plus de 15 ans de régimes, de poids qui fait le yoyo, de troubles alimentaires … Je n...

Lire

Les étapes du deuil, un pas après l'autre

Existe-t-il une absence qui fasse plus souffrir ? Il arrive un moment, à un certain â...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi !

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !