Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mis à jour le par Justine Guilhem

Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood, est la benjamine de la troupe. Parcours, formation, rêves, voici tout ce que vous devez savoir sur elle.

Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

À la fois optimiste, réfléchie et dotée d’une grande empathie, je suis née avec un stylo dans la main droite. Dans la main gauche se trouvait une raquette de tennis, car le sport est depuis toujours nécessaire à mon équilibre. Pour ce qui est du stylo, j’ai toujours adoré écrire et jouer avec les mots. Placer le bon mot, au bon moment, pour retranscrire une émotion ou faire passer un message. 

❤️ Adepte de l’écriture thérapeutique (et du brain-storming avec moi-même) il m’arrive d’écrire pour remettre mes idées au clair. Et ça marche ! Et le travail dans tout ça ? Des études et nombreux stages dans le domaine de la communication digitale m’ont permis de mettre ma créativité au service des autres. 

Mon rêve de bonheur : Faire de ma vie un grand terrain de jeux !

Mes héros dans la vie : Les gens qui n’attendent pas que l’orage passe, mais qui savent danser sous la pluie.

  • Formation : Master 2 en Direction Commerciale et International Business
  • Expérience : 1 an
  • Profession : rédactrice web
  • Aptitudes : Ecriture, sport


Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Les derniers articles de Justine

6 signes pour reconnaître une dépendance affective

Derrière ce terme se cache un vrai trouble. Une addiction qui me coûte un grand nombre de relations... J'ai toujours besoin d'une présence, et si elle me rassure sur demande c'est encore mieux. Cette envie d'être accompagnée, aimée cache quelque chose. Découvrez 6 signes précurseurs de votre dépendance affective.

5 rituels pour être productif⸱ve toute la journée (ou presque !)

S'il y a bien une chose que je déteste, c'est de commencer la journée avec l'esprit embrouillé et la terminer avec la sensation que j'ai été totalement improductive. Mais en même temps, ce n'est pas possible de rester à fond tout le temps ! Alors comment faire pour améliorer notre productivité ? J'ai consulté un coach pour voir ça avec lui et j'ai retenu 5 rituels qui peuvent faire la différence, pour éviter qu'on coure après le temps afin de finir ce qu'on a à faire. Explication.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Comment déstabiliser un manipulateur narcissique ? 9 conseils

Assez, assez, de souffrance, de manipulation et d'humiliations, stop ! Qu'il s'agisse d'une mère toxique, d'un chef tyrannique ou d'un conjoint blessant, vous devez vous protéger et tourner la page de cette violence psychologique. Reprenez les rênes de votre vie et de la situation. Comment déstabiliser un manipulateur narcissique ? Explications.

Auncun point en couple : 5 raisons pour se dire "et alors ?" !

Il dit blanc, je dis noir. Il est chien, je suis chat. Si la ressemblance garantissait longue vie à couple, mon mec et moi, serions très embêtés. Diamétralement opposés, mais follement amoureux, on se sert de nos différences pour former une équipe de choc, faire des découvertes, gagner en organisation ou encore en ouverture d’esprit ! L’absence de points communs n’est pas une tare, en voici la preuve.