Rupture et baisse de libido 📉 : comment renouer avec le désir ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Perte de confiance en vous, sexualité en berne, relation pansement… Après une rupture amoureuse, on réagit différemment côté sexualité et généralement, la libido en prend un gros coup. Est-ce qu'on sera à la hauteur ? Est-ce qu'on plaît encore ? Comment faire l'amour avec quelqu'un qu'on ne connaît que peu après des années de relation avec la même personne ? Tant de questions qui peuvent nous freiner dans une nouvelle relation. Comment faire pour reprendre confiance en soi et se reconnecter avec sa libido ? Je vous en parle.

Rupture et baisse de libido 📉 : comment renouer avec le désir ?

Une rupture qui détruit tout désir

Je commence avec mon témoignage, pour vous parler du manque de libido après une rupture qui a été très brutale. Après 5 ans de relations, il n'a fallu que quelques allers-retours à mon ex, pour prendre ses affaires et me laisser là, avec mon chagrin et une immense blessure 😭. Je pleurais le matin en me lavant les dents, à la pause au travail, dans ma voiture en rentrant et je pleurais de plus belle, le soir en rentrant chez moi. Évidemment, je n'avais aucune envie de sexe dans cet état-là, même si on m'a dit "il faut se remettre en selle". J'ai bien compris qu'on me suggérait d'avoir un plan cul, mais m'imaginer chevauchant un inconnu, ça m'a rendu triste. 

Une tentative désastreuse 

Quelques mois après ce conseil bancal, je suis tombée par hasard sur une connaissance. Un ami d'amis que j'avais croisé quelques fois et qui me plaisait déjà à l'époque où j'étais en couple. Un déjeuner, des regards appuyés, plusieurs sous-entendus et un "je te raccompagne chez toi" plus tard, on se retrouve collés l'un à l'autre. Malgré tout, il ne se passa rien dans mon corps. Le néant. Enfin pas tout à fait : une énorme boule de tristesse dans le ventre, des larmes retenues et l'envie de lui crier dessus pour qu'il parte. 

J'ai eu beau ensuite installer toutes les applications de rencontre possibles et accepter quelques dates, les conclusions étaient là : aucun frisson, zéro fourmillement dans le bas-ventre et la même vague de mélancolie qui m'éclaboussait quand on m'embrassait. J'étais sèche. Ma libido était partie en même temps que mon amour 💔.

Renouer d'abord avec soi 

Je crois que j'ai oublié l'étape essentielle pendant cette période-là : il faut réapprendre à s'aimer soi. La baisse de désir sexuel après une séparation est normale, puisque l'état psychologique est bouleversé. Comme l'explique la sexologue, Esther Perel, la sexualité est profondément enracinée dans nos émotions. Après une rupture, il est donc courant de ressentir une baisse de désir, car nos émotions sont en désordre 🤕.

👉 On craint une nouvelle relation, une nouvelle personne, un nouveau corps... Tous ces facteurs peuvent impacter notre confiance en nous, nous décourager ou encore nous faire peur.

Il faut reprendre confiance en soi en prenant conscience de ses qualités et ses défauts (et les accepter bien sûr). Et puisqu'on parle de libido : on a le droit de se masturber ! Il est important, qu'avant d'aller explorer le corps d'autres personnes, on se recentre sur le nôtre. On peut se concentrer sur les sensations, les idées érotiques, les fantasmes, reprendre pas à pas contact avec la sexualité et notamment avec sa propre sexualité, celle qu'on peut contrôler, sans jugement et sans crainte de ne pas être à la hauteur.

👋 Cet article peut vous intéresser : Comment avoir un orgasme ? 6 conseils pour lâcher prise et jouir !

Prendre son temps 

Le deuil amoureux est un passage obligé pour renouer avec sa sexualité. Sa durée varie d'une personne à l'autre, cela peut aller d'une semaine à plusieurs mois. Et pourtant, on peut être tenté de se hâter pour dépasser cet obstacle et de multiplier les coups d'un soir afin de se rassurer. Comme le dit le psychologue américain, Barry R. Komisaruk, "Il est naturel de chercher du réconfort après une rupture, mais il est important de s'assurer que ces actions servent réellement nos besoins émotionnels et ne sont pas simplement une distraction temporaire."

Si ces aventures nous plaisent, si on en tire du positif (l'assurance que l'on plaît, que l'on n'est pas un mauvais coup, etc.), alors cela peut fonctionner. Par contre, si on ne s'écoute pas, mais que chaque nouvelle relation ou même tentative de nouvelle relation nous plonge dans le désarroi et nous rend triste, c'est que l'on a besoin de temps

Se précipiter quand tout notre corps et tout notre esprit nous disent non, c'est prendre le risque de se verrouiller et de faire chuter un peu plus sa libido. C'est banal, mais en matière de rupture, le temps est souvent le meilleur remède pour guérir les blessures émotionnelles et permettre au désir de refaire surface. Au bout d'un moment, quand le chagrin est moins présent, une rencontre, des circonstances peuvent tout changer et faire renaître le désir.

👋 Cet article peut vous intéresser : Peut-on coucher le premier soir ?

Apprendre à se détendre

Après avoir eu le même partenaire pendant un certain temps, on peut se sentir débutant et fragile. Cette blessure amoureuse peut apporter son lot de questions comme "Est-on assez désirable ?" ou encore "Notre corps va-t-il répondre ?". Cette angoisse liée à la performance sexuelle touche beaucoup de célibataires. Ce grand stress peut conduire à de nombreux blocages au niveau de la libido comme :

  • Des problèmes de lubrification et des contractures réflexes des muscles périnéaux chez les femmes. Le risque est alors de rentrer dans un cercle vicieux : appréhension, contracture, douleur, appréhension, voire même un vaginisme.
  • Des problèmes d’érection difficile ou précoce et une baisse de la testostérone chez les hommes.

Il est donc essentiel de se recentrer sur son corps et les sensations qui l’accompagnent. On doit réapprendre à se connaître, à savoir ce qui nous plaît ou non. Cela permettra de reprendre contact avec soi-même, avec les autres et donc avec un(e) autre partenaire 😉

L'avis de la rédaction : prenez votre temps

Une rupture amoureuse est particulièrement douloureuse et traumatisante, surtout si vous ne vous y attendiez pas et que votre relation a duré de nombreuses années. C'est un choc violent qui peut entraîner une dépression et donc une baisse de libido. Nous l'avons vu dans cet article, une rupture entraîne remise en question, doutes et baisse de l'estime de soi, il est donc tout à fait normal que la libido soit impactée. Prenez votre temps, ne vous mettez la pression et écoutez-vous, c'est très important. Si vous ne vous remettez pas de votre rupture, que les symptômes de la dépression s'ancrent dans le temps ou que l'idée d'avoir des rapports sexuels avec une autre personne vous angoisse, n'attendez pas pour contacter l'un de nos psychologues et faire le point. Ensemble, vous pourrez comprendre ce qui se joue en vous et trouverez des solutions pour aller de l'avant.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : Mating in Captivity: Unlocking Erotic Intelligence" par Esther Perel // "The Science of Orgasm" par Barry R. Komisaruk, Carlos Beyer-Flores, et Beverly Whipple

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

L'intestin : tout savoir sur notre deuxième cerveau

C'est une petite musique que l'on entend depuis bien longtemps : "comment ça va ?". L'origine de cette expression vient du Moyen-Âge et faisait en fait référence aux selles de l'interlocuteur, indicateur principal d'une bonne santé. Aujourd'hui encore, notre système digestif suscite un vif intérêt. Il est la source de nos émotions (boule au ventre, prendre aux tripes) et de notre attention. Tant mieux, parce que dire que notre ventre est notre deuxième cerveau n'est pas qu'une simple expression.

Grands-parents qui font des différences, comment gérer ?

Parmi les 5 petits-enfants dont je fais partie, je sais que mon cousin, le petit dernier, est le préféré de ma grand-mère. Il n'y a que des louanges pour lui et des critiques pour les autres, notamment moi, l'aînée. J'avoue que c'est assez pesant, même à 33 ans, d'avoir cette différence de traitement. Alors comment gérer les grands-parents qui font des différences ? Il faut agir en tant que parents, mais aussi en tant que "petit-enfant" adulte ! Explication.

Ma famille rejette mon/ma partenaire, je fais quoi ?

Lorsque j’étais plus jeune, il m’est arrivé de ramener mon mec chez mes parents et que ça se passe très mal. Clairement, ils ne l’ont pas aimé et j’ai senti qu’ils le rejetaient. À l’époque, j’étais jeune et je ne savais pas trop quoi faire et ça m’a profondément rendu triste. Alors que faire lorsque notre famille n’accepte pas notre partenaire ? Comment réagir ? J’ai grandi désormais et j’ai compris les raisons de cette réaction, alors voici mon partage d’expérience.

Ma famille me critique tout le temps : comment gérer ?

Du choix de mes vêtements, à la couleur de mes cheveux en passant par le travail que je fais, j’ai souvent eu des critiques de la part de ma famille. Oncle, tante, grands-parents, parents, tout le monde y va de son commentaire. Ce n’est pas forcément méchant (quoique…), mais à force d’entendre leur avis, on souffre. Pendant longtemps, j’ai souffert des remarques négatives de mon entourage, mais désormais, je m’en détache complètement. Comment se libérer d’une famille qui nous critique tout le temps ?

Je n'ai rien à voir avec ma famille, sommes-nous vraiment incompatibles ?

Plus je vieillis, plus j’ai l’impression d’être différente de ma famille. J’ai même souvent la sensation que nous sommes incompatibles, pourtant je n’avais pas ce sentiment avant. La famille est une part tellement importante de notre vie que c’est déroutant lorsqu’elle nous est antinomique. Qu’est-ce qui fait qu’on a l’impression de ne plus rien avoir en commun avec sa famille ? Est-ce le reflet d’une incompatibilité réelle ? Quelles solutions ? Explications.

Fury room : pourquoi tout casser fait autant de bien ?

Qui n'a jamais eu envie de laisser aller sa colère et de tout casser ?! Bon, peut-être que je suis la seule, mais qu'est-ce que ça fait du bien d'évacuer comme ça. Le Japon a bien compris cela, puisque c'est dans ce pays que la "Fury Room" est née. Le concept ? Payer une entrée pour casser tout ce qu'il se trouve dans la pièce. Ayant parfois du mal à maîtriser ma colère, je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester et de se demander : pourquoi ça fait autant de bien ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube