Vaginisme : quand la pénétration devient impossible…

J’ai souffert de vaginisme il y a quelques années. Je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait et pourquoi les rapports intimes pouvaient être aussi douloureux. Il n’est pas normal d’éprouver de la douleur pendant le sexe, alors j’ai fait mes recherches. À l’époque, il y avait très peu d’informations sur ce trouble sexuel, alors que toutes les femmes peuvent être un jour concernées par ce problème. C’est pourquoi, il faut en parler, afin que chacune puisse comprendre l’origine de son vaginisme et ainsi retrouver une vie sexuelle plus épanouie.

Sommaire : 

Qu’est-ce que le vaginisme ?

La définition que l’on peut donner au vaginisme est la suivante : les rapports sexuels avec pénétration sont très douloureux pour une femme souffrant de vaginisme. Pour certaines, ils sont même impossibles tant les muscles du vagin sont contractés. En effet, c’est à cause de ces derniers que la pénétration est impossible. Le vaginisme, c’est en réalité un spasme INVOLONTAIRE (j’insiste dessus) persistant de ma musculature du vagin.

⚠️ Lorsqu’on souffre de vaginisme, on ne contrôle absolument pas ces contractions. Il n’y a aucune responsabilité de la personne atteinte par cette maladie.

Les deux types de vaginisme

En effet, il y a deux types de vaginisme :

👉  Vaginisme primaire : il débute avec la vie sexuelle, dès le premier rapport, on peut ressentir une douleur à la pénétration qui perdure.
👉  Vaginisme secondaire : il survient d’un coup, alors qu’on n’avait pas de problème jusqu’à maintenant.

Les causes du vaginisme

Les origines du vaginisme sont similaires, peu importe s’il est primaire ou secondaire. Il peut y avoir plusieurs causes :

  • Une mauvaise connaissance de son corps : c’est plus souvent le cas dans le vaginisme primaire. Dans l’imaginaire de la personne, elle pense que son vagin est petit, étroit, elle appréhende donc la pénétration. Elle n’a jamais regardé sa vulve ou exploré son propre corps via la masturbation.
  • Une peur d’enfanter : il y a un conflit inconscient ou non à propos d’avoir des enfants, la pénétration vaginale est donc redoutée.
  • Un traumatisme : si la personne vit un choc émotionnel violent, cela peut provoquer un blocage.
  • Tout un tas d’autres raisons psychologiques : d’une personne à l’autre, la cause peut varier et être liée à une histoire personnelle particulière.

Le vaginisme a donc principalement des origines psychologiques. Cependant, il est nécessaire de faire un diagnostic pour être sûre qu’il n’y a pas de problèmes physiques.

La difficulté de faire le diagnostic

Il est compliqué de faire un diagnostic du vaginisme 😔. Souvent, les femmes ont honte de ces douleurs et ne consultent pas. D’ailleurs il est très difficile de connaître la réelle proportion des femmes touchées, vu qu’elles n’en parlent pas : entre 6 et 17%, des femmes souffrent de vaginisme, voire peut-être plus.

En parler à un gynécologue ou une sage-femme est primordial pour pouvoir mettre le mot sur cette souffrance. Il faut insister sur la douleur, pour que l’examen gynécologique soit fait en douceur. Il est tout de même important de vérifier s’il n’y a pas d’anomalie des organes génitaux. Si c’est le cas, il s’agit sûrement plus d’une dyspareunie et non d’un vaginisme.

💔 Pour ma part, j’ai consulté plusieurs gynécologues peu concernés qui ne m’avaient pas bien orientée. C’est pourquoi, je vous recommande de consulter via le répertoire Gyn and Co qui recense les soignants bienveillants.

Vaginisme et dyspareunie, faire la différence  

La dyspareunie concerne aussi des douleurs pendant la pénétration, mais ces dernières se produisent à cause d’une endométriose ou d'un autre problème gynécologique. L'endométriose est une maladie gynécologique fréquente enfin reconnue. Elle est liée à la présence de cellules de l’endomètre en dehors de l’utérus. C’est-à-dire, qu’il y a de la muqueuse utérine sur d’autres organes du corps de la femme, provoquant des douleurs très violentes, notamment pendant le cycle menstruel 😣.

Une maladie physique vs une maladie psychique

L’endométriose est la maladie à l’origine de la dyspareunie. C’est un problème physique puisqu’il y a des lésions situées près du vagin et au niveau de la cloison recto-vaginale. La dyspareunie peut aussi provoquer des inflammations qui accompagnent celles de l’endométriose. 🧐 Il est donc très important qu’un professionnel de santé fasse un diagnostic, puisque le traitement du vaginisme et de la dyspareunie ne sera pas le même.

Soigner le vaginisme

En effet, comme le vaginisme a principalement des causes psychologiques, il n’y aura pas de traitement médicamenteux ou d’opération à prévoir. Il va falloir entamer un suivi psychologique avec un thérapeute ou consulter un sexologue afin de comprendre ce qui est à l’origine des douleurs.

🌿 S’armer de patience et de douceur est essentiel pour parvenir à apaiser son vaginisme. La moindre douleur peut déclencher à nouveau le processus de défense du corps et donc la contraction des muscles, c’est pourquoi il faut en parler et être accompagnée. Certains spécialistes proposent aussi des exercices pour se reconnecter à son corps. Il existe aussi des dilatateurs vaginaux de plusieurs tailles pour progressivement détendre les muscles vaginaux.

> La thérapie cognitive et comportementale (TCC) peut être un bon moyen de lutter contre les anxiétés provoquées par le vaginisme.

Décentraliser la pénétration des rapports sexuels

Faire l’amour ne signifie pas avoir un rapport avec pénétration. Souvent, si les femmes souffrent de vaginisme, c’est qu’il y a une pression pour qu’elles subissent une pénétration. Il y a toute une éducation sexuelle à refaire, surtout du côté des hommes. Les préliminaires n’existent pas, tout acte sexuel signifie avoir un rapport sexuel. Se connecter au plaisir féminin, faire du slow sex, explorer sans pénétrer… Autant de choses qui peuvent faire disparaître le vaginisme.

👉 Il est important de voir le sexe autrement et de s’informer. Le livre Jouissance Club est un incontournable pour avoir une sexualité épanouie et positive.

👉 Le podcast BlissStories a fait un épisode sur le vaginisme où Aurélie raconte son combat pour comprendre et vaincre cette maladie.

L'avis de la rédaction : des solutions existent !

Le vaginisme entraîne de nombreuses conséquences et peut finir par vous peser et peut même nuire à votre couple. Il perturbe la vie intime de celles qui en souffrent, sans causes apparentes puisqu’elles sont psychologiques. C'est pourquoi il ne faut pas hésiter à consulter et à demander de l'aide pour faire disparaître les douleurs pendant la pénétration. C'est en parlant, en comprenant, en étant à l'écoute de soi via un accompagnement psychologique, qu'on y parvient.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

 

Mais aussi : 

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Equicoaching, quand le cheval nous montre la voie

Les animaux ont depuis longtemps montré leur capacité à soigner les hommes, le cheval...

Lire

10 citations sur la solitude : en tête à tête avec moi-même

La solitude peut être la cause d'une grande souffrance. Se sentir seule, face à soi-m...

Lire

Le complexe de supériorité ou l'illusion de la supériorité

C'est une personne qui semble n'aimer personne plus qu'elle-même. Elle parle souvent ...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici