Peut-on rester fidèle ? L'infidélité est-elle inévitable ?

Je ne sais plus combien d'histoires d'infidélités j'ai entendues ou même vécues, de plus ou moins près, mais, il faut bien admettre que, chaque fois que je me penche sur le sujet du couple, la question de la fidélité semble toujours ressortir. J'ai même appris que c'était la première cause de divorce en France. Être fidèles en couple semble donc carrément relever du défi. La fidélité est-elle a ce point inévitable ?

La fidélité, un engagement impossible à tenir ?

La fidélité fait souvent partie des exigences du couple, d'autant plus s'il s'agit d'un couple marié, puisque la fidélité est inscrite dans le code civil. L'infidélité a toujours eu cours, mais maintenant que l'on s'engage dans un couple par amour, pourquoi est-il si difficile d'envisager un seul partenaire amoureux et sexuel, le temps que dure une relation ? Surtout qu'aujourd'hui, avec les smartphones, les réseaux sociaux, il est de plus en plus facile d'être infidèle, mais il est aussi de plus en plus facile de quitter une relation qui ne nous donne pas satisfaction. Et pourtant, la tentation semble être trop grande pour ne pas y céder.

Le véritable problème se trouve dans la confrontation entre nos désirs et la réalité. Nous acceptons de moins en moins d'être contrariées dans nos désirs. Surtout lorsqu'ils concernent notre vie personnelle. Nous pensons toutes mériter d'être heureuses, nous avons raison, et donc, nous courrons toutes après ce qui nous donne envie. Tout comme on ne fait plus d'efforts pour sauver son couple, parce qu'il est plus simple de passer à autre chose, nous ne faisons plus d'efforts pour résister à la tentation parce qu'elle est partout et parce que c'est si facile de céder.

Le renoncement

La fidélité est un renoncement, il faut se le dire. Il est normal d'être attirée par d'autres personnes et il est normal d'avoir envie de céder, pour le plaisir : celui de l'effet que l'on peut faire, celui des premières fois, celui de l'inconnu... Face au désir qui se pointe à l'improviste, que faire ? Fantasmer et résister. Renoncer à un plaisir ou succomber et passer à l'acte ? Pour renoncer à l'infidélité il faut avoir une certaine force, une maturité affective qui amène à penser que le couple, son intégrité et le respect dû à son partenaire est plus important que de céder à ses propres désirs, à s'adonner à un plaisir qui gonflerait l'ego. Pas facile, surtout si des frustrations s'installent au sein du couple. Le danger est alors plus grand, tant l'herbe semble si verte ailleurs.

Comment rester fidèle ?

Vous savez quoi ? Je ne vais pas être originale, mais s'il faut accepter que l'infidélité soit un risque au sein de tous les couples, la fidélité quant à elle tient d'abord à... la communication. Le respect et l'honnêteté sont des valeurs essentielles dans un couple. En étant clair l'un envers l'autre, en mettant carte sur table lorsque c'est nécessaire vous parviendrez à entretenir la flamme, la séduction et le désir. Mais aussi à savoir où vous en êtes : régler les problèmes à deux, ou passer à autre chose. Vous n'avez pas assez de rapports sexuels ? Dites-le. Vous manquez d'attention, d'affection ? Dites-le. Vous craignez de ne plus être séduisante ? Dites-le.  

De là à tout se dire ? Non, pas du tout ! Vous avez le droit à votre vie intime. Si vous ressentez du désir pour une autre personne, nul besoin d'expliquer à votre partenaire, qui n'a rien demandé, à quel point vous avez envie de mettre votre langue dans la bouche du gars de l'informatique. Non, laissez plutôt libre court à vos fantasmes (pensées érotiques, masturbation, etc.) mais sans passer à l'acte. Être fidèle, c'est aussi être fidèle à soi-même. En tant que femme, il est normal que votre désir fluctue, soit mouvant et il serait dommage de lui fermer totalement la porte, au risque de devenir un corps mort, et de ne plus ressentir de désir pour personne.

>>> Cet article pourrait vous intéresser : faut-il avouer une (petite) infidélité ?


L'avis de la rédaction - fidèles ou infidèles qui sont les plus heureux ?

On a souvent tendance à penser que si l'on cède à tous ses désirs, on accédera plus facilement au bonheur. Et pour certains la fidélité est tout bonnement impossible. Sont-ils pour autant plus heureux ? Pas évident. En tout cas, pas plus que la personne qui renonce à l'infidélité pour faire durer son couple, coûte que coûte, au mépris de son propre épanouissement. Fidèle ou infidèle, l'amour, au sens large, propose diverses façons de trouver le bonheur, mais encore faut-il être au clair avec soi-même et avec ses sentiments.


Contacter un coach amour

Et sinon, pour vous, est-ce que flirter c'est tromper ?

Et aussi :

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Les commentaires

Nos derniers articles

La mythomanie : mentir pour se valoriser

« Il ment comme un arracheur de dents ! », vous faites face à un mythomane dans votre...

Lire

Peur d'aimer

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur ...

Lire

Fou rire nerveux

Dans une situation inappropriée, vous vous pincez les lèvres pour vous retenir de rir...

Lire

Pensée positive : quand le positif attire le positif ! 😄

C'est prouvé, penser positif apporte du positif et voir tout en noir ne vous apporter...

Lire

Vous allez adorer lire ces livres à la plage

Lire un bon livre, c'est toujours une chouette expérience. C'est reposant, inspirant ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici