Pourquoi plus personne ne fait d'effort pour sauver son couple ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

C'est vrai ça ! A voir le nombre de couples qui divorce ou se sépare autour de nous, la question est légitime, est-ce qu'on se bat moins que les générations précédentes pour sauver son couple ? Est-ce qu'il est vain d'imaginer que l'amour dure toujours ?

Pourquoi plus personne ne fait d'effort pour sauver son couple ?

1 couple = 2 personnes et une multitudes de défis

Maintenant, on sait, plus ou moins, que le parent parfait n'existe pas, oui mais qu'en est-il du conjoint parfait ? Il semble impossible de partager une vie de couple, sans devoir affronter ensemble quelques défis, qui à la longue peuvent vite ressembler à l'épreuve des poteaux de Kho-Lanta, sur un pied, en pleine mousson et pendant plusieurs mois. Non mais c'est vrai ! Aujourd'hui un couple doit continuer de se séduire, se plaire, partager de la passion, de la tendresse, bien s'entendre, communiquer, être complice, avoir des rapports sexuels réguliers et satisfaisants, c'est-à-dire, jouissance pour tous, plusieurs fois par semaine. Le tout, sans oublier, les carrières respectives, l'éducation des enfants, la gestion de la maison et le partage des tâches ménagères. Euh… j'ai vraiment signé pour tout ça ?

>>> Cet article pourrait vous plaire : Le pouvoir de la communication positive dans le couple

Le couple en confrontation avec l'épanouissement personnel

Oui, j'ai vraiment signé pour tout ça, mais il va sans dire que c'était écrit en tout petit dans le contrat, parce qu'à la base, le couple, c'est de l'amour, la volonté de créer des projets à deux, mais aussi celle de s'épanouir personnellement. L'individualisme est une notion qui a pris beaucoup d'ampleur dans notre société actuelle. Il faut s'épanouir, prendre soin de son bien-être, aller au bout de ses rêves, rechercher son propre bonheur, bref, l'autosatisfaction prend une grande place et elle se confronte parfois à l'image classique du couple et de la famille. Toutes les difficultés que l'on peut rencontrer au sein d'un couple mettent en péril cette recherche du bonheur et de l'autosatisfaction. Le résultat : on préfère zapper, passer à autre chose, baisser les bras, ne pas faire d'effort plutôt que de tenter de sauver son couple. C'est en fait très semblable à notre manière de consommer. On recherche sans cesse un plaisir simple et rapide à obtenir. Impossible donc de se contenter d'un partenaire qui ne correspond pas en tous points à l'image que l'on se fait du conjoint idéal. Ce que l'on veut, notre idéal de vie, c'est satisfaire notre jouissance personnelle, l'amour n'est plus un idéal de vie.

S'engager pour la vie ?

Evolution des mœurs oblige, aujourd'hui le mariage n'est plus une obligation, un passage obligé pour faire sa vie et l'accès au divorce est de plus en plus facilité. Pourquoi donc s'entêter et rester dans une relation avec des difficultés, qui ne nous convient pas, nous fait souffrir ? Surtout que parfois, passée la période de la lune de miel où passion et dévotion sont au rendez-vous, on ne s'imagine plus vraiment s'engager pour la vie, soutenir son partenaire et faire des concessions pour avancer ensemble. Non, on préfère contourner les obstacles et retourner à plus de simplicité.


L'avis de la rédaction - Comment sauver son couple quand tout semble perdu ?

Paradoxalement, c'est incroyable de voir le nombre de recherches google sur le thème "sauver son couple". Visiblement, tous ne sont pas prêt à laisser tomber et beaucoup cherchent encore à construire et reconstruire sur les fondations de leur couple. Pourquoi ? Parce que c'est véritablement le seul chemin qui mène au bonheur amoureux. Il est illusoire de penser qu'une vie de couple est une vie simple. Aucune vie ne l'est, le couple ne fait pas exception. L'amour ne fait pas tout et il nécessite des efforts, de la peine, des sacrifices. Ces efforts auxquels on consent sont parfois la source d'un plaisir et du bonheur de l'autre et le couple ne trouve vraiment son accomplissement que lorsque ce bonheur est partagé. Ceux qui ne croient pas en la fidélité, passent d'une relation à une autre, ont-ils vraiment trouvé le bonheur ?


Contacter un coach amour

Et si on apprenait à aimer la routine en couple ?

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Comment savoir si je suis transgenre ? #identite

Il y a quelques années, je discutais avec un ami qui m’a confié s’être posé plusieurs fois des questions sur son identité. Son genre assigné à la naissance était “homme”, mais lui se sentait plus “femme”. Être transgenre, c’est ressentir un décalage entre le genre assigné à la naissance et son ressenti. Je pensais que c’était quelque chose que l’on savait au fond de soi, depuis toujours, mais en réalité, mon ami m’a fait comprendre que c’était beaucoup plus complexe que cela. Alors comment savoir si on est transgenre ? Explications.

Comment gérer un passif-agressif ? 5 astuces imparables

Ils procrastinent, boudent pour un rien et rejettent la faute sur vous ? Les passifs-agressifs ont de quoi nous rendre fou. Personnellement, au lieu de rentrer dans leur jeu malsain, je garde mon calme et réagis intelligemment… Et ça fonctionne ! Découvrez 5 astuces pour gérer les comportements passifs-agressifs.

7 aliments à mettre dans votre assiette pour une peau parfaite

J'ai la peau mixte et j'adore manger. Vous vous dites quel est le rapport... Eh bien, c'est une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce qu'une peau parfaite, ça passe aussi par l'assiette. Pas la peine d'installer le frigo dans la salle de bains, mettez juste le cap sur les crevettes, les framboises ou les tomates.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici