Frustration, la comprendre pour bien la gérer

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Est-ce que la frustration est une émotion ? Oui, et même l'une des plus désagréables et des plus puissantes ! Nous connaissons la frustration depuis notre plus tendre enfance, mais vivre avec elle depuis longtemps ne veut pas dire que nous savons la gérer et la contrôler... bien au contraire. Le truc, c'est que la frustration est nécessaire, mais qu'elle ne peut remplir sa véritable fonction que si nous apprenons à la gérer 🙃. CQFD !

Frustration, la comprendre pour bien la gérer
Sommaire : 

Qu'est-ce que la frustration ? Le résultat des espoirs déçus

On pourrait définir la frustration comme la distance entre ce que nous aimerions et ce que nous avons vraiment. Cette distance est d'autant plus importante qu'elle nous est désagréable. La frustration c'est donc l'émotion négative que l'on ressent lorsqu'on n'obtient pas ce que l'on veut, espère ou désire.

👉 Pour être très précise, la frustration est une émotion secondaire parce qu'elle est l'alliance de la colère et de la tristesse. Chez certains individus il y a une prédominance pour l'une ou l'autre de ces deux émotions primaires. Suivant l'expérience et surtout l'éducation les uns exprimeront leurs frustrations avec tristesse, les autres avec colère.

Aux origines de la frustration. D'où vient-elle ?

Pour peu qu'on ait un peu de chance, bien souvent, nous naissons toutes puissantes. Nourrisson à qui l'on cède tout, nous tombons finalement vite de haut, quelques mois ou années plus tard, selon les cas, lorsque les premières limites nous sont imposées.

Devenues adultes on aurait tendance à penser que notre frustration est toujours générée par des événements ou personnes extérieures, mais elle est parfois provoquée par notre propre comportement et notamment notre tendance à nous comparer aux autres. Et bien évidemment nous nous comparons à plus beau, plus riche, plus intelligent. Voilà donc qui augmente notre sentiment de frustration et peut même provoquer de la jalousie. Mais nous ne sommes pas toujours notre propre bourreau et bien sûr, notre frustration vient aussi d'autrui : un sentiment qui n'est pas réciproque, une remarque désagréable, un manque de reconnaissance, le champ est vaste 🙄.

comparaison égale frustration

Se comparer aux autres et le meilleur moyen de générer de la frustration qui peut vite virer à la jalousie.

Pourquoi la frustration est nécessaire ?

Elle nous apporte tant de mal-être que l'on se demande si cette frustration est nécessaire. La réponse est oui ! Ne pas supporter la contrainte n'est pas un gage d'épanouissement. Si on apprend aux enfants qu'ils ne peuvent pas toujours avoir ce qu'ils veulent, c'est parce que c'est un fait : la vie ne nous offre pas tout ce que nous voulons. Ne pas le comprendre en tant qu'adulte peut nous placer dans des situations régulièrement inconfortables. Le monde n'est pas conçu pour s'adapter à nos besoins. Alors si l'on passe son temps à souffrir de la distance qui existe entre ce que l'on veut et ce que l'on peut obtenir, le mal-être est permanent. 👉 La frustration est permanente. Donc la colère et la tristesse sont permanentes...

📌
La frustration est là pour nous permettre d'aller à la rencontre de nos désirs, de les connaître et de les reconnaître. C'est aussi un moyen d'apprendre à exprimer ce que l'on veut vraiment, à le manifester, à en faire la demande et, parfois, à obtenir satisfaction. Parce que oui, la satisfaction existe et nous n'en ressentirions pas les effets si nous ne connaissions pas le désir, le manque et... la frustration !

Gérer sa frustration : le mal nécessaire

La frustration est nécessaire, d'accord, mais ruminer des émotions négatives ce n'est jamais constructif. Voilà pourquoi il faut apprendre à gérer sa frustration afin de pouvoir l'accueillir plus sagement.

1. Prendre de la distance

Celle qui a déjà vu un enfant se rouler par terre en sanglots pour un bonbon sait de quoi je veux parler 😉. Avec la frustration il faut prendre du recul. L'exercice n'est pas spontané, je vous l'accorde, mais lorsque vous ressentez la morsure de la frustration, essayez de voir la situation dans son ensemble. Prenez de la distance avec les événements et observez les aspects négatifs, qui vous frustrent, et positifs de la situation.

2. Ressentir en profondeur

C'est une technique qui fonctionne bien avec les émotions fortes comme la colère, la tristesse ou la joie. Il faut se laisser envahir par l'émotion, la vivre et la laisser s'en aller 🙏. L'idée ici n'est bien sûr pas de l'exprimer, donc on évite les cris, la vaisselle brisée ou autres formes d'explosions, mais on ressent plutôt en profondeur et on lâche prise.

C'est un peu comme avec le rouge. Si je vous dis de ne pas penser au rouge, vous allez inévitablement penser au rouge. Avec la frustration, même combat. Plus vous essayerez de la retenir, plus vous la ressentirez. Observer, sentir et laisser aller, vous permettra en plus de ne pas agir sous le coup de l'émotion, mais aussi de comprendre d'où vient cette frustration et ce que vous pouvez faire pour l'atténuer. Est-ce que je dois mieux exprimer une demande ? Est-ce que je dois travailler plus ? Est-ce que je dois suivre un autre chemin ? Etc.

3. Accepter ou changer

Face à une situation qui nous frustre nous devons toujours prendre le temps de nous demander s'il s'agit d'une situation sur laquelle nous ne pouvons rien. Dans ce cas, il faudra l'accepter en apprenant notamment à lâcher prise. Ou s'il s'agit d'une situation que l'on peut modifier, alors la frustration devient notre alarme interne, celle qui nous dit "eh oh réveille-toi, ça ne va pas, change de comportement (de carrière, de copines, de pays)." A nous donc de faire les changements nécessaires ou alors d'accepter 🙂.

Noyée sous la frustration, le risque d'explosion est grand, voilà pourquoi il est capital de s'en servir comme allié. La moindre contrariété ne doit pas devenir une frustration et celle-ci doit servir de boussole vers nos aspirations profondes. Puisqu'il faut faire avec les frustrations, autant bien faire !

L'avis de la rédaction : gare à l'intolérance à la frustration

La frustration est classique mais gare à bien la gérer car l'intolérance à la frustration entraîne de nombreuses conséquences : stress, colère, dépression etc. La frustration est toujours porteuse d'un message. Il faut s'interroger pour comprendre ce qui se passe en nous. Pourquoi est-ce que je ressens cette frustration ? D'où vient-elle ? Une tendance au perfectionnisme qui fait que votre besoin de tout contrôler vous stresse ? Une éducation sans limites claires qui fait que vous avez du mal avec les limites et les contraintes ? Il existe de nombreuses raisons possibles, c'est pourquoi il est important de réaliser ce travail sur soi accompagnée par un psychologue. N'attendez pas pour prendre rendez-vous.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Source : psychologie.com

Et parce qu'il n'y a pas que la frustration, maintenant, place à la gestion de la colère.

Et aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici