En couple, je me lasse vite : mais pourquoi donc ?

Mis à jour le par Justine Guilhem

Ma plus longue relation ? 2 ans, si je les additionne toutes. Comme si une malédiction planait au-dessus de ma tête d’éternelle insatisfaite, en amour, je me lasse toujours et très rapidement. Pourquoi on en vient à vite être insatisfait·e en couple ? Si vous vous posez la question, j'ai essayé d'y répondre à travers mon expérience. Attention, il y a des vérités qui vont faire mal ! Explication.

En couple, je me lasse vite : mais pourquoi donc ?

Je m’emballe aussi vite que je me lasse

Quel est le secret d'un couple qui dure ? Étant donné que je n’arrive pas à passer plus de six mois avec un garçon sans m’ennuyer, j’aimerais bien le savoir 😆. Au début, tout n’est que frisson et passion. Mais les jours passent et l’histoire se répète. Comme l'explique le psychologue clinicien Robert Weiss, l'amour n'est pas seulement une émotion, c'est aussi une décision. C'est la décision de s'engager, de travailler, de se battre, de pardonner. Peut-être que si je mettais autant d'énergie à prendre soin de mon couple qu’à trouver une nouvelle raison de m’enfuir, je serais en couple depuis belle lurette 🙄.

Aller chez lui, découvrir ses amis, rencontrer sa famille, partir en week-end… Tout ça en un temps record ! Je veux toujours aller trop vite. Résultat, j’ai l’impression d’avoir déjà tout vu, tout fait. Peu de temps s’écoule entre la phase d’émerveillement, de découverte et la fin de l’idéalisation. Il paraît que les belles choses se font avec patience, un jour j’y arriverai !

La routine en horreur

Soit mes partenaires ne sont pas doués pour l’innovation, soit je suis une phobique de la routine en couple. Avoir le même rituel tous les jours, toutes les semaines, quelle horreur 😱 ! Je ne demande qu’à être surprise moi ! Le psychologue clinicien David Schnarch, a dit un jour : "La nouveauté est un puissant aphrodisiaque qui peut augmenter le désir et l'intérêt". Je crois que c'est bien ça mon souci... 

Et puis au lit, je n'en parle même pas ! Comment entretenir le désir alors qu’on a toujours la même personne en face de soi 😬 ? La sexologue Esther Perel dit dans son livre "Mating in Captivity" : "Le désir amoureux a besoin d'espace pour prospérer. La routine et la prévisibilité, bien que rassurantes, peuvent étouffer le désir." Et je suis tout à fait d'accord avec elle. Je veux de l'espace, de l'imprévu, du mystère !

👋 Cet article pourrait vous aider : Et si on apprenait à aimer la routine en couple ?

L’amour, c’est comme dans les films

Jamais une scène ne montre Julia Roberts et Hugh Grant qui rentrent chez eux, fatigués de leur journée de travail. Les films romantiques ont tendance à idéaliser l'amour et à passer sous silence les aspects plus quotidiens et parfois plus difficiles de la vie de couple. Comme le dit le psychologue clinicien Gary Lewandowski, les films et les médias nous donnent souvent une image irréaliste de l'amour. Ils nous font croire que l'amour est toujours passionné, toujours excitant. Mais la réalité est que l'amour est aussi fait de moments ordinaires, de routine...

Un couple évolue. On ne va pas s’embrasser langoureusement sur un banc à 60 ans comme on le faisait à 15. Il faut donc accepter les différentes étapes de la vie et s’investir. Plutôt que tout arrêter parce qu’on a l’impression de ne pas être épanouie." C'est un conseil que le psychologue John Gottman donne souvent. Il dit : "Les couples heureux ne sont pas ceux qui n'ont jamais de problèmes, mais ceux qui savent comment les résoudre."

Victime de la société de consommation

Satanée société. Elle exacerbe nos désirs et dès que l’on obtient ce qu’on veut, on s’empresse de le remplacer par une meilleure version. Et je ne parle pas que de gadgets technologiques… Les humains n’échappent pas ce schéma !" C'est un sentiment que le psychologue Barry Schwartz explore dans son livre "The Paradox of Choice". Il écrit : "Avoir trop de choix peut nous rendre malheureux, insatisfaits et paralysés par l'indécision." Peut-être que si je me contentais de ce que j'ai, au lieu de chercher constamment la "meilleure version", je serais plus satisfaite.

"Regardez toutes ces applications de rencontre, il y en a tellement qu’on ne sait même plus laquelle choisir." C'est une réalité que la sexologue Esther Perel aborde dans son travail. Elle dit : "Dans notre culture de l'abondance et de la consommation, nous avons tendance à traiter les relations comme des biens de consommation, à la recherche constante du 'meilleur'." Peut-être que si je voyais moins mes relations comme des biens de consommation et plus comme des engagements à long terme, je serais moins tentée de "changer de modèle" à la première difficulté 🤐...

Voire le verre à moitié vide

Je n’ai pas la prétention d’être parfaite, mais mon homme doit l’être. C'est une attente que beaucoup d'entre nous ont, mais comme le dit le psychologue Eli Finkel dans son livre "The All-or-Nothing Marriage" : "Aujourd'hui, nous attendons de nos partenaires qu'ils soient tout pour nous : nos meilleurs amis, nos amants, nos thérapeutes, nos coaches de vie. C'est une attente énorme qui peut être difficile à satisfaire.

Peut-être que si je réduisais mes attentes, je serais moins déçue 😅. En plus, éternelle insatisfaite que je suis, j’ai toujours une nouvelle lubie, et je fais preuve d’inventivité en termes de reproches.

Pas étonnant que je me lasse si je n’arrive pas à voir ce que l'autre m’apporte de positif.

👋 Cet article pourrait vous aider : Trop exigeante en couple ? Marion Thihy, coach, nous dit tout !

Je ne suis pas prête à être en couple 

Quand on regarde un film d’horreur, on a souvent peur alors qu’il ne s’est encore rien passé. Pas une goutte de sang n’a coulé, mais le simple fait de savoir que cela peut arriver nous effraie. Avec les mecs, c’est pareil. Plus je me lasse, plus j’ai peur que ça recommence. Et au final, c’est moi qui provoque la rupture parce que la peur était devenue trop grande, trop réelle.

Et si je me voilais la face depuis le début ? Après avoir accusé tous mes prétendants, la société qui ne nous facilite pas les choses, je suis à court d’idées. Il ne reste plus que moi sur le banc des accusés. Peut-être qu’en ce moment, j'ai plus envie de penser à moi que de m’investir dans une relation stable… Après tout, la vie est faite de phases. Ou peut-être ai-je peur d'aimer ? Peur de l'abandon ? Autant de questions qu'il convient de se poser... 

L'avis de la rédaction : un mal plus profond ?

Le problème est peut-être plus profond qu'il n'y paraît. Derrière cette incapacité à s'ancrer dans une relation stable se cache probablement une blessure pas tout à fait cicatrisée, une peur de l'engagement, une peur de l'abandon ou une peur de souffrir… Bien entendu, ces peurs peuvent être parfaitement inconscientes. N'hésitez pas à en parler avec un psychologue pour faire le point sur votre situation. Ensemble, vous identifierez les causes de ce comportement et mettrez en place de nouveaux schémas vous permettant de vous épanouir dans une relation amoureuse. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Sources : Livre "The Paradox of Choice" par Barry Schwartz // Livre "Mating in Captivity" par Esther Perel 

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Je suis dans meme cas et pas tout jeune… et. plus ça va plus vite je me lasse , je suis toujours mieux tout seul qu en couple ( c est un luxe parait il) malgré des partenaires intéressants, je ne suis intéressé que par moi , j ai dû essayer 20 fois mais je reviens case départ

Charly il y a un an

Nos derniers articles

Je me fais des films ou je lui plais ? Comment savoir ?

“Mais je rêve ou je lui plais ?”. Je sais, je SAIS, que tout le monde s’est posé cette question un jour. On rencontre quelqu’un, on commence à avoir de l’attirance pour cette personne, mais la question à 1 million, c’est : est-ce que c’est réciproque ? Et il y en a un tas qui découle : je me fais des films là où il/elle me drague ? Comment savoir s’il/elle m’apprécie ? Je sais ce que ça fait, car je suis passée par là plusieurs fois tout au long de ma vie. Alors je vais vous expliquer comment savoir si on lui plaît… Ou pas !

Hypervigilance : pourquoi suis-je tout le temps en état d’alerte ?

Un bruit soudain et bam ! Je sursaute. C’est une réaction typique lorsqu’on est dans l’hypervigilance, comme moi. Je surveille tout et j’ai l’impression d’être en état d’alerte quasi en permanence. Cela vous fait ça aussi ? En fait, l’hypervigilance est assez répandue, pourtant on en parle peu. On la retrouve particulièrement chez les personnes perfectionnistes ayant un manque de confiance en elles. Si vous vous retrouvez dans ces mots, découvrez ce qu’est cet état psychologique qui traduit une grande vulnérabilité.

12 leçons de vie que j'ai apprises au fil des années

L'autre jour, je fouillais dans le grenier, chez mes parents, je suis tombée sur les albums photos que ma mère remplissait avec une certaine frénésie. En les feuilletant, je suis inévitablement tombée sur l'ado mélancolique, colérique et acnéique que j'étais et j'ai soudain eu envie de me faire un gros câlin du genre "Retour vers le futur". Je détestais l'école, alors en me prenant dans les bras, je me serais sûrement dit "ne t'inquiète pas, la vie se chargera de t'apprendre tout un tas de leçons dont tu auras tout autant besoin. Et j'aurais glissé dans l'oreille de la moi du passé ces 12 leçons que la vie m'a apprises.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Plus qu'un simple derrière, les fesses prennent le devant 🍑

Depuis que j'ai rangé mes baggys et mes strings dans les armoires de mes années 2000, j'avoue m'être plutôt concentrée sur mes seins. Au point même de louper le retour de la fesse sur le devant de la scène. La fesse ? Pas seulement. LA fesse. Celle qui est bombée, qui a des formes, la généreuse, galbée et surtout la décomplexée. Parce qu'on ne s'y trompe pas, toutes les fesses ont leur mot à dire.

Les femmes en politique, des hommes comme les autres ?

Je connais mes classiques et s'il y a bien un truc dont je me souviens, c'est de chanter, à tue-tête, dans la voiture, Être une femme de Michel Sardou. Je devais avoir une dizaine d'années et je ne trouvais rien de plus subversif que de hurler : "Maîtriser à fond le système, accéder au pouvoir suprême : s'installer à la Présidence et de là, faire bander la France." Certes, on a connu moins sexiste, mais quoi qu'il en soit, depuis ce temps-là, féminisme et politique me passionnent, mais est-ce que ça va vraiment de paire ? Quelle est véritablement la place des femmes en politique aujourd'hui et qu'est-ce que ça nous apprend ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube