Travailler en couple : pour le meilleur ou pour le pire ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Tout partager avec sa moitié est signe d’équilibre pour certains, même lorsqu’il s’agit du travail. Pour d’autres, travailler avec son conjoint créé de nombreuses tensions. Quels sont les avantages et les inconvénients ? Découvrez comment prendre soin de son couple quand notre moitié nous suit jusqu’au bureau !

Travailler en couple : pour le meilleur ou pour le pire ?
Sommaire :

« Ma femme ? C’est aussi ma patronne. » « J’ai monté une entreprise avec mon copain !»

Qu’il/qu’elle soit votre supérieur(e) hiérarchique, ou assis(e) à 1 mètre de vous, votre moitié vous suit jusqu’au bureau. Vous l’avez remarqué, travailler avec son conjoint présente des (très) bons et des (très) mauvais côtés. Voir souvent votre partenaire c’est pratique, on peut s’organiser, se soutenir, mais trop c’est trop. Pour que votre couple ne vole pas en éclat après une réunion trop animée, on vous dévoile comment gérer l'amour au travail ! 

Certains couples arrivent à travailler ensemble, et à survivre. On sait que se voir, et à la maison, et au bureau peut créer des tensions, alors on aimerait bien connaître leur secret ! Se concentrer sur les avantages, (oui oui, il y en a), trouver des solutions pour gérer les inconvénients, à cœur vaillant tout est possible ! Alors si vous ne supportez pas votre moitié au travail, mais que vous ne voulez quitter ni l’un ni l’autre, cet article est fait pour vous ! 

Travailler avec son conjoint : voir le bon côté des choses

Voir le côté positif, c’est la règle numéro une pour apprécier ce que l’on a ! Si vous aviez des doutes, il existe bien des avantages à travailler au même endroit que votre cher(e) et tendre. On parle ici de travailler AVEC lui/elle, en équipe, dans le même bureau, peu importe sa taille. Regardez et vous verrez :  

1. On se crée des points communs

Parce que quand on travaille dans le même milieu, on a encore plus à partager ; centres d’intérêt, conseils pour réussir, critiques sur ce collègue que vous ne supportez pas…  

2. On ne se croise pas en coup de vent

Avoir son conjoint près de soi c’est pratique. Qui dit même horaires dit même train de vie ! C'est quand même mieux pour avoir une vie de famille. Une pensée pour ces couples qui se voient quand l’un fait le café pendant que l’autre part se coucher.  

3. On sait sur qui on peut compter

En travaillant avec votre partenaire, vous êtes sûr(e) d’apprécier au moins une personne au bureau. Votre moitié sera votre allié(e), et votre rayon de soleil si le courant avec vos collègues ne passe pas !

 4. On fait de la télépathie

Fini les non-dits et les malentendus ! Vous ne perdrez pas de temps à essayer de comprendre où il/elle veut en venir puisque vous le/la connaissez par cœur.   

5. On partage la même fatigue

Ou du moins, on la comprend. Le soir en rentrant, il/elle saura que vous êtes fatigué(e) de cette mauvaise journée, puisqu’il/elle vous a vu ! Personne ne vous tiendra rigueur du stress qui peut vous envahir.

6.  On se voit sous un autre jour

Votre conjoint porte bien la chemise, et en plus il/elle a toujours des bonnes idées ! Si en plus on ne s’ennuie jamais quand il/elle présente une réunion, vous oublierez tout de suite le survêtement, laid mais pratique, qu’il/elle porte fièrement à la maison.  

7. On passe les vacances ensemble

Travailler en couple, c’est la meilleure façon d’avoir les mêmes vacances ! Si la boîte ferme, c’est en même temps, si non, la réponse pour les dates de congés tombe en même temps : c’est tout pareil ! (Sauf si l’un de vous deux est indispensable…) 

► Découvrez comment réussir vos vacances en couple.

 Comment éviter les tensions ? 7 règles d'or

On a beau être aussi positif que le Dalaï Lama, il y aura toujours un moment où votre moitié vous sortira par les yeux. La bonne nouvelle, c’est que pour chaque problème il existe une solution (Bon… ça, c’est Einstein qu’il l’a dit). Découvrez nos 7 astuces pour gérer cette situation d'une main de maître : 

1. On prend du temps pour soi

En temps normal, le week-end sert à profiter de son conjoint puisqu’on ne le voit pas de la semaine. Vous avez décidé de ne pas faire comme tout le monde, soit :

En sortant du travail, ou durant le week-end, un moment rien qu’à soi sera nécessaire à votre survie. Au lieu de voir votre conjoint 8h par jour, vous passez à presque 24h collés serrés ! Il/elle a beau être adorable, tout le monde a besoin d'oxygène. Un footing ou un café avec des amis vous empêchera de vous sentir étouffé(e). Le burn-out amoureux existe aussi ! 

2. Ce qui se passe au boulot reste au boulot

C’est certainement la mission la plus difficile des couples qui travaillent ensemble. Le bureau sert d’exutoire s’il y a des tensions à la maison, et inversement, il va falloir être fort(e) et séparer les deux. Ne lui reprochez pas de ne pas avoir vidé le lave-vaisselle devant la machine à café, et ne lui faites pas la tête à table parce qu’il n’aura pas rendu son dossier à temps. D’une, on ne lave pas son linge en public, et de deux on essaye de protéger son couple en restant zen. 

3. Pas de favoritisme !

Si vous voulez créer des tensions entre les autres employés, rien n’est plus efficace que le traitement de faveur. Ne basculez pas dans l’extrême en ignorant votre conjoint, ou en étant trop dur(e), mais ne faites pas de différence entre lui/elle et les autres.

4. On ne dispute pas le pouvoir

On n’a pas toujours le choix, mais ne pas être dans le même service, ou mieux ne pas être le patron de sa moitié évite bien des problèmes de couple. Sauf si recevoir des ordres de votre conjoint ne vous pose pas de problème... 😉 

5. Un mot d’ordre : la discrétion

Pourquoi ne pas changer son nom si vous êtes mari et femme ? On sait que vous êtes heureux et amoureux, pas la peine de le répéter 10 fois par jour ! Si vous êtes fier de votre patronyme, évitez simplement de mettre votre couple en avant, vos collègues ne seront que plus à l’aise. Ils pourront même parler ouvertement devant vous au lieu de tenir la chandelle ! 

6. On connaît les forces et faiblesses de son couple

Si l’un de vous deux est jaloux ou susceptible, il aura du mal à vous voir fréquenter le sexe opposé et plaisanter lors des pauses café. Et vous n’aurez pas non plus envie de vous sentir espionné(e) alors que vous ne faites rien de mal, vous croyez simplement en l'amitié hommes/femmes. Le dialogue (ou l’esquive) est la meilleure solution. 

7. On ne néglige pas sa relation

Il serait dommage que le boulot devienne votre seul point commun. Un travail se remplace facilement, votre partenaire un peu moins ! Alors imaginez comme ce serait bien de passer une soirée par semaine en amoureux, sans parler affaires…

L'avis de la rédaction : séparez vie privée et vie professionnelle !

Ça semble évident mais ce n'est pas toujours facile de séparer vie professionnelle et vie privée quand les deux se télescopent toute la journée. Séparez vos rôles de "mari et femme", au travail, vous êtes des collaborateurs avant tout ! Évitez autant que possible de parler de vos affaires privées sur vos heures de travail et à l'inverse, ne parlez pas de travail au petit-déjeuner ou au dîner. Chaque chose à sa place...

Si vos relations sont devenues trop conflictuelles, il est temps de faire intervenir un professionnel. Nos coachs sont à votre écoute.

Contacter un coach


► Vous aimerez aussi ces articles : 

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici