Oh je suis enceinte ! Mais comment annoncer ma grossesse à mon employeur ? Et quand ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Quand on apprend que l'on est enceinte, c'est le choc, puis on s'inquiète, on trépigne, puis on s'inquiète et on imagine, puis on s'inquiète encore un peu et puis la vie continue donc on reprend le chemin du boulot... Mais attend, le boulot... Comment j'annonce à ma boss que je suis enceinte ? Et à mes collègues ? Et quand est-ce que je le fais ?

Oh je suis enceinte ! Mais comment annoncer ma grossesse à mon employeur ? Et quand ?

Annoncer sa grossesse au travail sans stress

Annoncer sa grossesse au travail, c'est souvent un moment que l'on peut redouter. C'est l'un des moments de l'existence où il y a un blurring, que la vie professionnelle et que la vie privée se percutent. On pense alors que l'une va prendre le pas sur l'autre, alors on culpabilise, on imagine le pire 😅 : le regard qui change, la mise au placard et si en plus l'ambiance est mauvaise ou que l'entreprise fait face à un pic d'activité, on serait presque tentée de cacher la grossesse jusqu'au terme.

Toutefois, la parentalité est une étape de vie finalement assez banale et la majorité des entreprises l'acceptent et le prennent en compte, il n'y a donc pas vraiment lieu à se sentir coupable 😉.

👋 Cet article devrait vous aider : Le déni de grossesse, un mécanisme de défense psychique

À quel moment annoncer la (bonne) nouvelle ?

Inutile de vous précipiter, test de grossesse à la main, dans le bureau de votre supérieur ! Et ça, c'est plutôt une bonne chose ! Vous avez tout votre temps 😉. Le temps de digérer vous-même la nouvelle, de l'intégrer et enfin celui de préparer votre annonce. 

Le Code du travail n'indique pas de date d'annonce limite. Vous devez juste informer votre employeur, à l'oral ou à l'écrit avant de partir en congé maternité. Cependant vous bénéficier de droits légaux et parfois même conventionnels :

  • Protection contre le licenciement,
  • Autorisation d'absence pour examens médicaux sans baisse de rémunération,
  • Réduction du temps de travail quotidien,
  • Conditions de travail adaptées en cas de pénibilité de votre activité.

👉 Pour bénéficier de ces droits, mais aussi pourquoi pas, pour que vous et/ou votre entreprise puissiez organiser votre congé maternité, vous devez informer votre employeur de votre grossesse. Ok, mais quand ?

Dois-je attendre 3 mois avant d'annoncer ma grossesse ?

Ah la fameuse question ! Quand annoncer sa grossesse au travail (ou ailleurs) ? Vous lirez et entendrez partout qu'il vaut mieux garder le silence pendant 3 mois. Pour ma part, j'avais inculqué cette idée dans mon esprit avant même d'imaginer faire un enfant, c'est dire si la pression est forte pour que le silence soit maintenu pendant 3 mois. Alert Spoiler : je n'ai pas tenu ! 😆

Pendant les 3 premiers mois de grossesse, les risques de fausse couche sont élevés, c'est la raison pour laquelle on préconise de garder le secret. Mais, comme je le disais dans l'article : Une grossesse, 3 mois sous silence et le tabou de la fausse couche, suite à la lecture du livre de Judith Aquien, Trois mois sous silence, cette mise sous silence, presque imposé, revient à nier le bouleversement psychologique et physique qu'est en train de vivre une femme en début de grossesse et pousse à mettre un tabou sur la fausse couche et à isoler tant la femme enceinte que celle qui perdrait l'embryon.

Pour moi, la réponse est claire, c'est non et en plus ça vous évitera de vous demander absurdement comment cacher votre ventre de grossesse au travail. Annoncez votre grossesse quand vous en aurez envie, mais plus tôt vous le ferez, plus tôt vous pourrez espérer être comprise, entendue, soutenue, voire aidée quand vous aurez des douleurs, des nausées, de la fatigue intense et même si vous devez faire face à une fausse couche.

Comment annoncer une grossesse à sa hiérarchie ?

Petit conseil, commencez par annoncer votre grossesse à vos supérieurs avant d'en informer vos collègues, à moins qu'une confiance sans faille ne vous unisse. Sinon, il serait assez préjudiciable pour vous que votre boss apprenne votre état par le bouche-à-oreille plutôt que par vous-même 😏.

Choisissez un jour où il n'y a pas de grosses réunions, où l'ambiance est plutôt sereine et soyez sûre de vous. Rappelez-vous que c'est votre vie, votre choix, assumez ce que vous êtes, ce que vous faites et ne vous sentez pas coupable ! Si c'est plus simple pour vous et que ça correspond à l'esprit de votre entreprise, rédigez un mail.

Contentez-vous de faire simple. "Je suis enceinte", "J'attends un bébé", nul besoin d'explications, de vous justifier ou de rentrer dans les détails. Sauf si c'est votre amie, votre boss se fout de savoir quand, pourquoi et surtout comment vous êtes tombée enceinte. Restez pragmatique et par pitié ne dites pas des choses du genre : "ma grossesse ne va rien changer". Déjà, vous n'en savez rien et en plus... c'est faux ! Vous avez l'impression de peser une tonne, vous êtes essoufflée pour un rien, vous avez mal aux jambes, vous êtes si fatiguée que vous vous demandez comment il est possible que l'on vous laisse encore conduire, parfois vous vomissez, etc. Alors si, une grossesse et un enfant, ça change la salariée que vous êtes, mais ce n'est pas grave. Vous n'êtes pas moins, vous êtes juste différente.

🤐 

Contentez-vous donc de prévenir que vous aurez sans doute quelques absences pour le suivi médical et les cours de préparation à l'accouchement et dès que possible donnez vos dates de congé maternité et de congé parental si vous souhaitez en prendre un.

Et pour l'annoncer à ses collègues ?

Côté collègues, c'est plus simple et tout dépend des relations que vous entretenez avec eux. Dans certains cas, un mail groupé peut faire l'affaire, sinon annoncez-le autour d'un pot à votre initiative ou pas (comme on dit, parfois l'occasion fait le larron) ou dites-le à un petit comité lors d'une pause ou d'un déjeuner et laissez les discussions de couloir et votre ventre rond faire le reste.

Une nouvelle accueillie fraîchement

Et si votre patron fait la tête ? Que vos collègues semblent indifférents, voire grincheux ? Inutile de préparer votre lettre de démission tout de suite. Il n'est pas rare qu'un supérieur ne se réjouisse pas immédiatement à l'annonce d'une grossesse. Si c'est le cas, passez outre. Il est simplement en train de se rappeler que vous avez une vie privée et ce que cette dernière ne colle pas forcément avec ses objectifs. Cependant, j'ose espérer que la crise sanitaire à permis aux entreprises de comprendre qu'un(e) salarié(e) qui a une vie de famille n'en est pas moins investi.

Concernant vos collègues, si vous sentez poindre une quelconque malveillance, fuyez ! La grossesse est déjà assez bouleversante pour que vous n'ayez pas en plus à vous coltiner les jaloux, les sarcastiques ou les hargneux 😬.

L'avis de la rédaction : prenez de la distance !

Peur, angoisse, crainte d'être mise au placard, culpabilité... L'annonce de sa grossesse à l'employeur est toujours un moment stressant, d'autant plus que la nouvelle est accueillie de façon glaciale. Prenez de la distance avec tout ça et vivez votre grossesse tranquillement, sereinement. Si vous culpabilisez par rapport à votre grossesse et que cela vous affecte, n'hésitez pas à contacter un coach afin d'en discuter.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi : 

Sources : Comment annoncer sa grossesse à son employeur ? - Magicmaman
Une salariée enceinte est-elle obligée de révéler sa grossesse à son employeur ? - Service Public

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

La blessure de trahison : pourquoi ça fait aussi mal de se faire trahir ?

S'il y a une chose que j'ai beaucoup de mal à pardonner dans une relation, qu'elle soit amicale, amoureuse ou familiale, c'est la trahison. On se sent sale, diminué. La trahison, c'est la mort brutale de la confiance. Tous les souvenirs heureux semblent salis, factices. On doute de tout, on ne sait plus à quoi, à qui se raccrocher. Pour mieux comprendre cette blessure émotionnelle complexe, j'ai décidé de vous en parler.

5 étapes pour pouvoir surmonter une trahison amoureuse

J'ai déjà été trompée par le passé, par un ex. J'ai vécu cela comme la pire des trahisons, car j'ai eu vraiment la sensation d'être bafouée et que je ne méritais pas d'être respectée. La trahison amoureuse, c'est sans doute la pire, par le biais de la tromperie. Alors comment s'en remettre et se reconstruire ? Il y a 5 étapes à surmonter pour pouvoir avancer avec cette blessure...

Blessure de rejet : la comprendre et l'accepter pour en guérir

Rupture amoureuse, dispute familiale, licenciement… On a toutes vécu un jour la sensation d’être rejetée, exclue ou mise à l’écart. Certaines arrivent à rebondir assez rapidement, quand d’autres en soufre de manière persistante. Pour ma part, j’ai compris comment avancer, car j’ai mis des mots : cela s’appelle une blessure de rejet. Comment peut-on souffrir d’une telle peur du rejet ? Comment en guérir et avancer ? Explications.

Névrose abandonnique : comment gérer le sentiment d’abandon ?

Avoir peur de finir seul·e. Qui n'a jamais eu ce sentiment ? Je crois qu'on a tous et toutes en nous cette crainte d'être abandonné. Cependant, pour certaines personnes, ça va plus loin, au point qu'elles donnent tout à leur proche, même les choses les plus folles et au point de s'épuiser. Ce comportement est révélateur de la névrose abandonnique, c'est-à-dire, la peur d'être abandonné. Alors, voici comment la détecter et s'en défaire.

Les 5 blessures de l'âme : tout savoir pour ne plus souffrir

Rejet, abandon, trahison, humiliation, injustice… Autant de mots qui n'évoquent pas quelque chose de positif et qui correspondent aux 5 blessures de l’âme. L’autrice canadienne, Lise Bourbeau, a publié un livre à ce propos et elle explique en quoi les blessures émotionnelles nous affectent et nous perturbent. À cause d’elles, on s’empêche d’être nous-même, c’est pourquoi, il faut les connaître et les décrypter pour se débarrasser de sa souffrance.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube