Méthode Pomodoro : la solution pour rester concentrée longtemps ?

J’ai franchement du mal à rester concentrée toute la journée lorsque je dois travailler. Suivant mon niveau de fatigue, la digestion ou les tâches que je dois effectuer, ma concentration fluctue. Et c’est bien normal ! Nous ne sommes pas des machines, impossible d’être efficace pendant 7 à 8 h d’affilée ! Pourtant, il existe une méthode pour gérer son temps de travail et être concentrée plus longtemps. Cela s’appelle la méthode Pomodoro, en quoi consiste cette technique ?

Sommaire : 

Pomodoro, kesako ?

Il faut savoir que pomodoro signifie “tomate” en italien. Mais quel est le rapport avec une méthode de travail ? Cela fait référence aux minuteurs utilisés en cuisine et qui sont très répandus en Italie. Elle a été développée à la fin des années 80 par l’entrepreneur Francesco Cirillo. Elle consiste à se concentrer sur une tâche donnée, puis à prendre une pause. 

🍅 Il faut donc bien minuter son temps de travail et prendre des pauses régulières pour pouvoir rester concentrée sur une journée entière.

Le fonctionnement de la méthode Pomodoro

Pour améliorer notre concentration, il faudrait régler le minuteur sur 25 minutes, puis prendre une pause de 5 min à la fin. Une fois 4 sessions faites (de 25 min et 5 min), il est nécessaire de prendre une pause plus longue d’au moins 15 à 30 min. Les pauses sont importantes pour qu’on soit suffisamment reposée, ne pas travailler en continu est le meilleur moyen d’être efficace. Notre énergie est mieux gérée, on arrivera à se concentrer tout au long de la journée et d’avoir un niveau de productivité constant.

Comment appliquer la méthode Pomodoro ?

Il est bien beau de dire que cette méthode est efficace, mais comment faire pour l’appliquer à sa journée de travail ? Je l’ai testé et je vais vous expliquer comment j’ai fait :

  • J’ai utilisé mon téléphone pour alterner les différentes phases grâce au minuteur. J’ai décidé de découper mon travail pour faire plusieurs petites tâches que j’ai pu enchaîner.
  • J’ai coupé les notifications de mon téléphone et fermé tout ce qui pouvait me distraire pendant mes 25 min. Car si on s’arrête de travailler, il faut recommencer la session à 0 !
  • J’ai pris ma pause de 5 min en faisant des choses qui n’avaient rien à voir avec le travail. Pas question de consulter mes mails pendant ce temps-là ! Je suis allée sur les réseaux sociaux, ou bien, j’ai mangé un encas.
  • Au bout des 4 sessions de pomodoro, j’ai pris une longue pause pour véritablement couper avec le travail.

J’ai remarqué que les sessions de 25 minutes étaient peut-être un peu trop courtes pour moi. L’avantage de cette méthode est que l’on peut augmenter le temps des sessions. Par conséquent, j’ai fini par faire 45 min de travail, voire même 1 h, avec toujours 5 min de pause. J’ai adapté la technique en fonction de mon rythme et pour que ça colle avec ma pause déjeuner.

🍅 Ce qui est bien avec cette méthode, c’est qu’on peut l’appliquer comme on veut, en fonction de ses cycles de concentration.

Les avantages de cette technique

Lorsqu’on travaille avec un ordinateur relié à Internet ou qu’on a notre smartphone sur le bureau, difficile de se concentrer. Eh oui, faire des pomodoro nous force à faire des micros digital detox pour que notre attention soit fixée sur nos tâches. En effet, il est ardu de se remettre au travail après avoir reçu une notification Instagram ou Twitter. Il faut réduire au maximum le nombre d’onglets ouverts dans notre navigateur, fermer nos mails et désactiver nos notifications. Ces activités sont chronophages et, en plus, il est difficile de se concentrer à nouveau après avoir plongé dedans. C’est une perte de temps.

La récompense d’avoir été concentrée

La méthode Pomodoro nous impose donc de la discipline et de la rigueur grâce au temps chronométré. On reste concentré plus longtemps, on va droit au but et on ne divague pas sur tel ou tel sujet. Cela marche aussi sous forme de récompense, au bout de notre temps de concentration, on a le droit de relâcher l’attention.

La chose importante à savoir, c’est que 25 minutes correspondent au temps moyen durant lequel le cerveau peut se concentrer sans faille. Bien sûr, cela dépend de notre cycle à chacun, c’est pourquoi on peut faire varier le temps de concentration. Mais ça permet de mieux savoir comment on fonctionne et de connaître combien de temps on peut travailler sans être distraite 😌.

Un travail mieux fait et mieux organisé

Autres avantages, c’est que se concentrer permet d’augmenter la qualité de son travail et aussi d’être mieux organisée. Effectivement, vu que notre attention n’est pas interrompue, nos idées arrivent à mieux se connecter. On oublie moins de choses et on fait moins d’erreurs ! De plus, à force de diviser son temps en pomodoro, on saura exactement combien de temps nous prend une tâche.

🤯 C’est à chacune de trouver sa méthode de travail sans culpabilité. Oui, consulter son téléphone nous interrompt, mais c’est parfois nécessaire pour s’aérer l’esprit. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à prendre des pauses et à s’écouter, peu importe la méthode de travail que l’on applique.

L'avis de la rédaction : posez-vous les bonnes questions

Une mauvaise organisation ou des problèmes d'efficacité au travail sont source de stress intense. Mais avant de paniquer, posez-vous les bonnes questions : qui pourrait vous aider ? Que pourriez-vous changer pour ne plus subir cette pression ? Que pourriez-vous faire différemment pour gagner du temps ? N'êtes-vous pas trop perfectionniste ? Etc.  

👉 Et si votre vie professionnelle ne comble pas ou plus vos attentes, que vous avez le sentiment de ne pas être à votre place ou encore que vous rêvez d'autre chose, faites-vous accompagner par un coach, il est très difficile de mener cette réflexion seule et de prendre par la suite des décisions qui vont impacter votre vie. 


🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe


Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Source : everlaab.com

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires