La semaine de 15h, pure fiction ou possible réalité ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Travailler 15h par semaine et gagner 6.000€ par mois ? Où dois-je signer ?! Encore bien fictive, la semaine de 15h est mise en avant dans le nouveau livre d’Hadrien Klent “Paresse pour tous”. Cette fiction, à mi-chemin entre le roman et l’essai, remet au goût du jour les théories de Paul Lafargue et John Maynard Keynes. Ces deux économistes du 19e siècle avaient une avance sur le temps puisqu’ils prônaient déjà des journées de travail écourtées. Un rêve ou une possible réalité ?

La semaine de 15h, pure fiction ou possible réalité ?
Sommaire : 

Un rêve idyllique réservé à un roman ?

15 heures de travail par semaine avec un revenu à 6.000€ par mois, des heures supplémentaires dès la quatrième heure travaillée dans une journée… C’est le programme politique d’Emilien Long, personnage du roman de Hadrien Klent. Ce candidat à la présidentielle, imaginé pour les prochaines élections, veut donner le droit à la paresse en faisant en sorte qu’il soit possible de travailler seulement 3h par jour.  Dernière cette fiction, l’auteur veut faire passer un message : il est possible de repenser le travail et nos habitudes.

Cet article peut vous intéresser >>> Je ne trouve pas ma place au travail, que faire ?

Une idée qui date de 1883 !

Cependant, Hadrien Klent n’est pas la première personne à parler de la semaine de 15h. En effet, dans un essai publié en 1883, Paul Lafargue (le gendre de Karl Marx pour contextualiser) a expliqué que les ouvriers sacralisaient trop le travail. Il a donc proposé de réduire le temps de travail à 3h par jour. 50 ans plus tard, John Maynard Keynes reprend l’idée en expliquant qu’en 2030, il sera possible de travailler environ 3h par jour, juste assez pour satisfaire nos besoins primaires. 

🤔 2030 est très proche de nous, mais nous sommes loin de travailler seulement 3h par jour. Pourquoi la thèse de Keynes ne s’est pas réalisée ?

Quand le travail définit nos existences

Quand on rencontre quelqu’un de nouveau, on demande généralement où la personne vit et dans quel secteur elle travaille. Dans notre société, on se définit trop souvent par notre travail. Les personnes au chômage ou en burn-out sont vues comme en échec. Pourtant, il y a des individus qui ne travaillent pas selon l’auteur du roman, comme les propriétaires d’appartements, les actionnaires, les rentiers… Ils ne sont pas pointés du doigt comme les gens qui perçoivent les minima sociaux. Pourquoi ? Parce que le premier groupe continue à faire tourner la machine folle du capitalisme. 👋 "Tu fais quoi dans la vie ?" Je fais de mon mieux !

Une société de consommation

C’est en effet ce que les deux économistes n'avaient pas vu venir. Au cours du 20e siècle, la société de consommation, voire de surconsommation, s’est développée. Pourquoi travaillons-nous autant ? Pour gagner plus d’argent afin de le dépenser. D’ailleurs, la crise due à la Covid est venue ébranler tout ceci. Beaucoup ont pris le temps de s’interroger sur leur place dans la société car la vie est apparue soudainement plus fragile. Cependant, dès que cela a été possible, il a fallu à tout prix relancer l'économie pour produire et consommer 💸.

Changer nos habitudes pour y parvenir

La semaine de 15h serait réellement possible si nous décidions de ralentir notre besoin de consommer. Ne plus être accro à son travail, à ses écrans, au fait d’acheter… Cela ne pourrait qu’être bénéfique pour notre santé mentale, pour notre façon de voir la vie et pour la planète. Cette façon de travailler permettrait également d’avoir plus de temps pour soi. C’est d’ailleurs pour cela que la semaine de 4 jours se popularise.  👀Néanmoins, que ferait-on le reste du temps ? Rien ? Non, la semaine de 15h permettrait de maintenir une activité rémunérée tout ayant droit à la paresse.

Le droit à la paresse ?

Selon l’auteur, il est important de rappeler que la paresse n’est pas synonyme de flemme, de mollesse ou encore de dépressionLa paresse, dans sa vision, permet de ne plus subir l’injonction à être productive. En effet, on a une véritable obsession pour la performance, il faut produire, être utile, avoir un rendement…

La paresse ne signifie pas “ne rien faire”. C’est en réalité avoir du temps pour s’occuper de soi, des autres, de l’environnement, etc. Ce temps de pause permet de se préoccuper des choses qui comptent vraiment et qui sont essentielles. Et cela ne serait pas un mal pour la société ! Quand l'obligation du travail tombe, la société se met en mouvement d’une autre manière. Lorsque la France a instauré les 35h, rien ne s’est effondré. Il est donc possible de travailler moins et tout aussi bien

Faut-il aller plus loin et plus vite avec la semaine de 15h ? À voir, mais la vraie question est : est-ce que le monde est prêt ?

L'avis de la rédaction : et vous, quel est votre rapport au travail ?

Ce roman très réussi a le mérite de nous pousser à nous interroger sur notre rapport au travail, quelle place occupe-t-il dans notre vie ? Pensez-vous avoir trouvé l'équilibre ? Vous permet-il de vous épanouir ? Si vous aviez la possibilité de ne travailler que 15h par semaine, que feriez-vous de ce temps libre ? Si vous avez le sentiment de ne pas être à votre place dans votre travail actuel, que vous avez des projets en tête mais que vous ne parvenez pas à vous lancer, n'hésitez pas à contacter un coach pour faire le point et trouver la façon d'accéder à votre bonheur.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : welcometothejungle.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

On récolte ce que l'on sème, est-ce toujours vrai ?

Pour moi, cette expression a toujours sonné comme quelque chose de négatif. Comme une punition. Je l'entendais comme une menace : "si tu sèmes de mauvaises graines, tu n'auras qu'une mauvaise récolte." Sans doute quelque chose en moi pensait n'avoir rien de bon à semer. Des années plus tard, je comprends enfin que non seulement que récolter ce que l'on sème, ça peut être très positif, mais quand plus, il vaudrait mieux que ça le soit, parce que visiblement, on récolte TOUJOURS ce que l'on sème.

Pourquoi je me sens toujours coupable ? Comment arrêter ?

Le sentiment de culpabilité vous ronge, alors que vous n’avez rien fait de mal. Vous avez souvent l'impression que c'est de votre faute, que vous auriez pu agir différemment, en faire plus, etc. Pourquoi vous blâmez-vous alors que vous êtes innocent ? Comment arrêter de vous auto-flageller sans raison ? On vous explique tout !

9 podcasts érotiques pour faire grimper la température 🔥

Le porno n’a jamais trop été ma tasse de thé. En revanche, j’ai découvert les podcasts érotiques et je dois avouer que ça m’a plu ! Déjà, parce qu’ils sortent du schéma classique très hétéronormé, on explore des points de vue érotiques pour les femmes, pour les personnes LGBTQ+, etc. On retrouve des témoignages, des fictions, des jeux de rôles… Chacun peut vraiment y trouver son compte ! Donc enfilez vos écouteurs et préparez-vous à découvrir des moments auditifs qui vont faire grimper la température !

Je n'ai pas d'amis... Pourquoi ? Est-ce que c'est grave ?

Non pas que je passe mes journées seule, dans mon coin, sans décrocher un mot. J'ai bien deux ou trois personnes à appeler si je veux sortir boire un verre, mais je n'ai pas d'amis. Pas de "deuxième famille" comme on dit. Est-ce volontaire ? Est-ce qu'un trop mauvais caractère repousse tous ceux qui m'approchent ? Ou tout simplement la vie, qui nous éloigne de certaines personnes lorsqu'on grandit ? Je n'ai pas d'amis, est-ce vraiment grave ?

Je ne supporte pas les enfants de mon conjoint, au secours !

Vous avez enfin trouvé l'homme idéal. Il correspond à toutes vos attentes et votre bonheur serait total si seulement... il n'avait pas ses enfants que vous ne supportez pas ! 😤 Pour certains c'est un sujet tabou, mais pour vous, ce rôle de belle-mère est une plaie. Véritables monstres, ils vous insultent ou vous ignorent et c'est mal, mais ses enfants vous ne les aimez pas pire, vous les détestez et vous prenez à rêver d'une vie dans laquelle ils n'existeraient pas ("et si on partait vivre à l'étranger ?"). Tatata on se reprend, belle-mère ou marâtre, on a le droit au bonheur amoureux !

La météo intérieure, un exercice simple et très éclairant

Vers la fin de l'adolescence, j'avais inventé un jeu de mots, avec une partie de mon prénom, que j'écrivais très souvent : Lau rage ⛈️. Très colérique, je trouvais que cette combinaison me correspondait parfaitement. Ça grondait, ça éclatait en moi. C'était l'orage. Sans le savoir encore, je faisais état de ma météo intérieure. La métaphore la plus efficace pour faire le point sur ses émotions.

Votre horoscope directement chez vous

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici