Syndrome de Diogène : que cache l'accumulation d'objets ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Vous avez sûrement vu au moins une fois l'émission "C'est du propre !" diffusée sur M6 il y a 10 ans. On y voyait des appartements ou des maisons avec une accumulation d'objets en tout genre, au point que les personnes avaient du mal à y circuler, sans parler de la crasse et de l'insalubrité... En fait, cette émission mettait en avant des personnes atteintes du syndrome de Diogène. C'est une vraie pathologie, qui est difficile à soigner, surtout lorsqu'on méconnaît ce syndrome et qu'on n'en comprend pas les causes. Explication.

Syndrome de Diogène : que cache l'accumulation d'objets ?

Le syndrome de Diogène, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de Diogène est un trouble du comportement appartenant aux troubles compulsifs puisqu'il y a une forte accumulation d'objets, sans raison apparente. Les personnes atteintes ne s’en plaignent pas pour la plupart. Pourtant, le lieu de vie se dégrade rapidement, car l'accumulation d'objets donne lieu à une insalubrité 😥.

Film "Clutter" avec Carol Kane, 2013.

Image du film "Clutter" avec Carol Kane, qui parle du syndrome de Diogène.

En revanche, il n’y a pas seulement du bazar accumulé dans le lieu de vie, il faut aussi noter une négligence excessive de la propreté. Plus aucun ménage n'est effectué, ce qui peut dégrader l'hygiène de la personne qui en souffre. Dans l'émission "C'est du propre !", il y avait même le cas d'une personne qui avait bouché ses toilettes et qui faisait ses besoins dans des sacs-poubelles (et qu'il les gardait 😱 !). 

👋 Cet article peut vous intéresser : Troubles du comportement : La liste & leurs définitions

Pathologie ou mode de vie ?

Il est légitime de se demander si c’est réellement une pathologie ou si les personnes sont juste dépassées par l'accumulation d'objets et de saleté. Selon le médecin psychiatre et praticien hospitalier, Jean-Claude Monfort, qui effectue des travaux de recherche sur le syndrome de Diogène, pour 9 personnes sur 10, il y a forcément une pathologie associée à la personne. C'est donc la maladie qui domine le mode de vie et qui cache, bien souvent, une vraie souffrance internalisée 😔. 

Pour reconnaître ce syndrome, il faut réunir 3 caractéristiques : 

  • 👉 Une accumulation compulsive d’objets divers et variés,
  • 👉 Une négligence de l’hygiène de vie et corporelle,
  • 👉 Un repli sur soi et un isolement social.

Diogène actif et Diogène passif

On peut discerner le “Diogène actif” qui aime collecter des objets très divers et le “Diogène passif” qui ne range et ne nettoie plus à cause de son état dépressif. Dans les deux cas, la personne refuse toute aide de l’extérieur par peur que quelqu’un vienne dans son foyer.

👋 Cet article peut vous intéresser : Dysthymie : une dépression légère mais chronique et persistante… 

Les causes de l’apparition du syndrome de Diogène

En France, il y aurait environ 2000 personnes qui souffriraient de cette pathologie, selon un article du journal Ouest France. Même si on ne peut pas établir un profil type des personnes souffrant de cette pathologie, la plupart du temps, ce sont les personnes âgées qui sont concernées 😕. Les hommes et les femmes sont touchés, mais il y a une prévalence chez les femmes. En effet, ces dernières ont une plus grande espérance de vie. 

L’habitat n’a pas d’impact, l’accumulation d’objets se fait aussi bien dans une maison qu’un appartement, à la ville ou à la campagne. Tout comme le milieu social, il n’y a pas de classe plus ou moins touchée qu’une autre, il y a des milliardaires peuvent vivre dans des taudis 😅 ! 

Ce sont essentiellement les mécanismes psychiques qui peuvent alerter à propos du syndrome de Diogène. Il y a 3 grandes causes qui le déclenchent :

  • 👉 Une raison médicale : comme une maladie comme Alzheimer, de la schizophrénie, l’alcoolisme, un trouble paranoïaque, etc.
  • 👉 Un trouble de la personnalité : la plupart des profils ont un caractère fort et difficile à vivre, une personnalité riche et complexe qui cache bien souvent un trouble de la personnalité histrionique ou un trouble borderline.
  • 👉 Un traumatisme : Un choc émotionnel (décès, licenciement, déménagement, etc.) ou même un traumatisme enfoui. Il peut s’agir d’une carence affective qui a eu lieu pendant la jeune enfance (entre 0 et 3 ans). Cette souffrance réapparaît à l’âge adulte.

Comment aider une personne atteinte du syndrome de Diogène ?

"C’est quelqu’un qui ne demande rien, même s’il en a besoin, et qui est heureux comme ça. C’est besoin de tout, demande de rien. Et ça, c’est rare dans notre société." Jean-Claude Monfort, psychiatre.

C’est un syndrome très difficile à soigner, car les personnes qui en souffrent peuvent très rapidement se sentir agressées si on veut les aider, puisqu'elles ne voient pas le problème. Il faut donc y aller progressivement pour pouvoir provoquer une prise de conscience et faire comprendre à la personne que l’on souhaite apporter son soutien et son aide. Il faut montrer que l’on se préoccupe de la santé mentale et physique de la personne. 

Pour cela, il faut prendre contact avec le médecin généraliste de la personne pour pouvoir prévenir un professionnel de santé. La personne sera peut-être plus à l’écoute de l’aide proposée par un médecin, que de son entourage. Une fois la confiance installée, il faut convaincre la personne de prendre soin d’elle (via une amélioration de l’hygiène). Par la suite, un nettoyage par des professionnels de l’espace de vie est nécessaire (toujours avec le consentement de la personne).

Le dernier point, qui est sans doute le plus important, c’est qu’il faut entamer un suivi psychologique pour pouvoir comprendre clairement les causes de la souffrance. La solitude après la perte du conjoint peut être l’une des principales raisons. Par la suite, il est important d’effectuer une vérification régulière pour s’assurer que la personne ne revienne pas à ses conditions de vie antérieures.

L'avis de la rédaction : un trouble complexe

Vous l'aurez compris, le syndrome de Diogène est un trouble du comportement complexe qui peut nous démunir lorsqu'une personne de notre entourage en est atteinte. Il est nécessaire d'en parler, que ce soit pour la personne ou pour nous. N'hésitez donc pas à prendre rendez-vous avec un professionnel de santé pour commencer les démarches et à contacter des associations spécialisées dans le syndrome de Diogène, qui sauront au mieux comment vous accompagner.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 

#BornToBeMe 

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube