Peur du changement : la comprendre pour mieux l'appréhender

Mis à jour le par Justine Guilhem

Vous devez déménager ? Votre poste implique de nouvelles responsabilités ? Vous devez faire un choix qui aura un impact important sur votre vie ? Les changements peuvent plus ou moins perturber nos habitudes, c’est pour cela que la plupart du temps ils nous font peur. On apprécie son petit confort, c’est pourquoi on n’a pas envie de le quitter, mais la vie ne nous laisse pas toujours le choix. Si appréhender l’inconnu est normal, il ne devrait pas provoquer un stress trop important. Explications.

Peur du changement : la comprendre pour mieux l'appréhender

Un deuil à faire

On change d’école, de job, de téléphone, de partenaire, d’habitudes… On ne s’en rend peut-être pas compte, mais les changements font partie de la vie : on ne peut pas faire sans ! Cependant, certaines personnes ne voient pas ça d'un bon œil, pour elles, il faudrait arrêter le temps pour rester toujours dans sa zone de confort et avec les mêmes personnes. 

En effet, à leurs yeux, le changement est perçu comme le deuil d’une période aimée. Un couple insouciant avant l’arrivée d’un enfant peut appréhender la vie d’après ou un employé qui va devoir travailler différemment regrette le temps où il faisait la même chose. 

Toutefois, ce qu'il faut comprendre, c'est que les changements nous font grandir et acquérir de l'expérience : passer de l’enfance à l’âge adulte ou du poste de stagiaire à responsable ! C’est ainsi que se déroule le cycle de la vie.

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Peurs, angoisses, comment s'en débarrasser pour de bon ?

On sait ce qu'on perd, pas ce qu'on gagne

Il est normal d’avoir peur. Depuis notre tendre enfance, l’inconnu nous effraie. La peur du noir ou encore la peur d’aller pour la première fois chez le dentiste… Quand on ne sait pas ce qui nous attend, on a tendance à être effrayé et à se demander « est-ce que je vais y arriver ? » 😱.

Lorsque l’on doit affronter une situation inconnue, on a aussi peur de regretter ce que l’on avait avant, car on sait ce que l’on quitte mais pas ce que l’on gagne. C’est souvent la peur de faire des mauvais choix qui nous rend hésitant. Dans ces cas-là, peser le pour et le contre de chaque situation peut nous aider à y voir plus clair avant de franchir le pas ! 

Il y a peut-être aussi un côté trop perfectionniste qui rend réticent, puisque le changement nous place dans une situation que l’on ne maîtrise pas, on a peur de l'échec. Et pourtant, c'est en sortant de sa zone de confort que l’on va progresser, maîtriser de plus en plus de choses, et avoir de moins en moins peur !

De plus, si certains pas sont aussi difficiles à sauter, c’est parce qu’ils nous rappellent des traumatismes. La peur que l’on ressent en vue d’un changement peut réveiller de très mauvais souvenirs. Si l’on a déjà très mal vécu un revirement de situation, dans sa vie personnelle ou professionnelle, on va davantage le redouter. L’angoisse du changement est comme un mécanisme de défense, que l’on utilise pour ne pas être à nouveau blessé.

Femme qui a peur du changement

Avoir peur du changement est légitime ! Cependant, il faut la dépasser pour progresser !

8 conseils pour mieux vivre le changement

Cécile Kapfer, psychologue, explique que la peur du changement est exacerbée par le fait que nous avons tendance à vivre en pilotage automatique la majeure partie de notre temps, refusant de nous remettre en question. La première étape consiste à accepter que tout change, tout le temps, vous y compris. Chaque expérience, chaque rencontre, chaque échange modifie notre existence sans que nous nous en apercevions. Le changement fait partie de la vie, il faut pouvoir l'accepter (désolé les personnes psychorigides !).

Et une chose que l'on peut contrôler, c'est notre réaction face au changement :  

1. Parlez-en

Pour réussir à vaincre ses peurs, il faut leur faire face et se poser les bonnes questions. Souvent, c’est en échangeant avec ses proches, ou un psychologue que l’on arrive à prendre du recul et à analyser les situations qui nous effraient. Parfois, le simple fait d’énoncer nos craintes à voix haute permet de dédramatiser. Il s’agit de le rendre concret, et de ne plus trembler devant l’idée qu’on s’en fait.

2. Dédramatisez

Perdre son emploi, déménager contre son gré ou changer ses habitudes, cela ne fait pas plaisir, on en convient. Mais essayez de prendre du recul et de vous dire qu’il y a des choses bien pires dans la vie ! Des emplois, des belles maisons ou des coiffeurs doués, il y en a d’autres sur Terre !

3. Voyez le côté positif

Le changement est trop souvent perçu comme négatif, alors qu’il peut être bénéfique ! Laissez-le vous prouver le contraire. Votre relation se termine, ou encore une fois vous perdez votre emploi. Ne serait-ce pas le moment de prendre du temps pour vous ? Pour vous lancer dans un projet qui vous tient à cœur ?

👋 Cet article pourrait vous intéresser : Comment changer ? 6 étapes pour le changement, c'est maintenant !

4. Faites le point sur votre vie

Vous angoissez dès que vous pensez à toute cette nouveauté ? Et pourtant, ce n’est ni la première ni la dernière que vous avez dû traverser… Essayez de vous rappeler du chemin que vous avez parcouru avant d’arriver jusque-là. Vous voyez que vous pouvez le faire !

5. Discutez avec d’autres personnes

Savoir que d’autres sont passés par là, et s’en sont très bien sortis peut vous rassurer. Écoutez leur ressenti, et leurs conseils pour savoir comment accepter la situation peut vous aider !

6. Acceptez de ne pas être parfait(e)

La peur du changement ne doit pas être une honte. Au contraire, c’est la preuve que vous n’êtes pas un adulte irréfléchi qui fonce tête baissée, mais quelqu’un d’intelligent et de prudent. C’est plutôt bien, non ?

7. Découvrez de nouvelles choses

Bien sûr, notre peur du changement est proportionnelle à ce que nous laissons dernière nous. Mais sachez que si un livre se referme, une autre histoire commence.

👋 Cet article pourrait vous intéresser : 12 règles pour prendre un nouveau départ

8. Gardez des repères

L’être humain est par essence nostalgique et aime relater ses meilleurs souvenirs 🧠. Alors, rien ne vous empêche de mélanger votre nouvelle vie avec l’ancienne. Affichez de vieilles photos, conservez vos traditions de famille, restez en contact avec certains amis, n’hésitez pas à vous créer des repères !

L'avis de la rédaction : un changement perpétuel

Vous savez désormais que si vous ne pouvez pas maîtriser le changement, vous pouvez avoir un impact sur vos émotions pour vivre au mieux ce nouveau cycle de vie. Cependant, si le moindre changement vous angoisse ou est source de souffrance, il faut comprendre ce que cela veut dire. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue, ensemble, vous en identifierez et pourrez mettre en place petit à petit de nouvelles habitudes, des outils, qui vous permettront d'appréhender le changement plus sereinement.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi : 

Sources : "Dépasser ses peurs - connaître - maîtriser - Se libérer - Un programme adapté à chacun" de Cécile Kapfer

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube