Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Mis à jour le par Camille Lenglet

On voit rarement des personnes adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. C’est ce qui s’appelle le mutisme ! J’ai toujours été habituée à cette pathologie, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de surprenant. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Explication.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…
Sommaire : 

Quelle est la définition du mutisme ?

On peut confondre le mutisme avec des problèmes de surdité, mais une personne qui ne parle n’a pas de problème pour entendre. C’est en réalité une suspension ou une disparition de la parole chez une personne qui peut parler, il n’y a pas de problème physique 😶. On le retrouve chez l’enfant et chez l’adulte. Il est considéré comme une psychopathologie, car il traduit le plus souvent une anxiété généralisée.

Les formes de mutisme

Il existe deux formes de mutisme, le mutisme total et le mutisme sélectif. On peut aussi entendre parler de mutisme akinétique, mais dans ce cas-là il y a un problème physique, ce qui ne rentre pas dans le cadre de la pathologie psychique. Le mutisme akinétique est une impossibilité de parler à cause d’une inertie des muscles.

En revanche, pour les deux autres formes de mutisme :

👉 Mutisme total : Comme son nom l’indique, il n’y a aucune forme de parole. Cela peut durer de quelques jours à quelques semaines. Dans la plupart des cas, la personne recommence à parler en chuchotant.

👉 Mutisme sélectif : Bien souvent, l’enfant ou l’adulte ayant un mutisme sélectif ne parle pas aux étrangers, mais seulement aux membres de sa famille. Le chuchotement fait aussi partie de son mode de langage.

L’origine du mutisme

Comme je l’ai dit, le mutisme sélectif ou total est dû à un trouble anxieux. Cependant, il peut être aussi lié à un choc émotionnel ou un événement traumatique. Le mutisme peut être associé à une forme d’autisme comme le syndrome d’Asperger, mais ce n’est pas forcément lié. Beaucoup de personnes confondent mutisme et autisme, mais la prise en charge n'est pas la même. Il est important aussi de chercher un réel handicap de communication comme une dysphasie (un trouble neurologique relié à la parole).

➜ Toutes les causes d’un mutisme ne sont pas connues, mais les spécialistes disent qu’il n’y a généralement qu’un facteur lié à l’histoire familiale ou à une phobie, ce qui entraînerait le trouble anxieux ou le stress post-traumatique.

Cet article peut vous intéresser >>> Comment détecter l'autisme chez l'enfant ?

Le cas particulier du mutisme sélectif

Le mutisme sélectif peut être déroutant pour l’entourage et j’en parle en connaissance de cause 😥. Parfois la personne est totalement muette et une minute plus tard elle se transforme en moulin à paroles. Cela dépend des contextes sociaux dans lesquels la personne mutique se retrouve. S’il y a un inconnu, aucune parole ne sortira, mais aussi ce dernier quitte la pièce, le mutisme disparaît.

Comme il y a une anxiété à cause du contexte, il y a des comportements particuliers qui apparaissent : l’enfant ou l’adulte font la “sourde oreille”, ils ont le regard vide, ne regardent pas la personne qui leur parle, s’expriment avec des mouvements de tête ou de mains pour communiquer.

➜ Une personne qui souffre de mutisme sélectif peut aussi avoir une phobie sociale et pourra présenter des difficultés à se séparer du noyau familial.

Le traitement du mutisme

Le mutisme chez l'enfant peut énormément affecter toutes les sphères de sa vie, mais c'est encore plus valable pour l'adulte qui aura du mal à maintenir des liens sociaux. Les conséquences sur sa vie peuvent être désastreuses et entraîner une rupture sociale et professionnelle, jusqu'à se sentir seul. De plus, pour les personnes n’ayant pas connaissance des problématiques du mutisme, cela peut être très difficile à comprendre d'un point de vue extérieur 😥. Ces dernières considèrent le mutisme comme étrange et il est très mal compris. C’est pourquoi, il doit être pris en charge le plus tôt possible, afin d'éviter de telles répercussions.

La thérapie cognitive et comportementale, la solution

Alors comment soigner le mutisme ? Il faut consulter un psychologue et entamer une thérapie cognitive et comportementale. Elle est très adaptée dans le cas d’une anxiété, ce qui est la cause d’un mutisme. Le thérapeute va proposer des directives spécifiques pour réduire progressivement le niveau d’inconfort éprouvé par le patient mutique. Peu à peu, le comportement va changer et l'anxiété va diminuer.

Il est aussi possible d’e
nvisager deux autres types de thérapie, si la TCC ne fonctionne pas ou si la problématique d'origine est différente :

👉 La thérapie systémique pour travailler sur la modification de la dynamique de divers types de relations (par exemple la thérapie familiale).
👉 La thérapie EMDR pour travailler sur un événement traumatisant qui aurait déclenché le mutisme.

Comment aider une personne mutisme ?

C’est la question que je me suis posée il y a quelque temps, comment aider 😕 ? Déjà, il est essentiel de ne jamais brusquer la personne qui souffre de mutisme. Sinon elle va se braquer et l'anxiété va augmenter. De plus, il faut prendre l'initiative d'informer le maximum de personnes autour de nous pour éviter les situations sociales compliquées et les remarques désobligeantes.

Si c’est un enfant, il est crucial de ne pas le forcer à parler. S’il y a des progrès, il est aussi nécessaire de ne pas être trop enthousiaste, pour éviter de marquer la différence. Il faut pouvoir aussi faire un accompagnement psychologique pour voir s'il n'y a pas d'autres troubles liés ou des problématiques plus complexes.

 Si c’est un adulte, le travail est plus compliqué. Il ne faut pas le faire sentir différent des autres, car il aura tendance à s’enfermer encore plus dans son mutisme. Dans le cas où il nous parle, il est bien de prendre "l’angle" de l’anxiété 🤔. Par exemple, je n’ai jamais parlé à la personne mutique de ma famille de son problème de parole, mais plus de ses symptômes d’anxiété. J’ai parlé aussi de mon expérience et de ma propre anxiété pour le déculpabiliser et lui faire comprendre qu’il était possible de consulter un professionnel pour réussir à s'affranchir de ses angoisses. Il faut accompagner en douceur et proposer son aide sans jamais contraindre, en mettant en perspective les solutions qui peuvent libérer du mutisme 🤗.

L'avis de la rédaction : des thérapies très efficaces

Le mutisme traduit une anxiété généralisée ou une réponse à un choc émotionnel. Il est alors indispensable de contacter un psychologue rapidement afin de traiter le problème à la racine. Comme le dit Camille, les TCC sont très efficaces sur ce type de pathologie, n'attendez pas pour prendre rendez-vous.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Mais aussi :

Sources : ooreka.fr / passeportsante.net

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici