Le Male Gaze, c’est quoi ? Pourquoi est-il tant problématique ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

On va jouer à un jeu, il faut trouver ce qu’ont en commun ces trois scènes. Pamela Anderson qui court en maillot de bain et au ralenti dans Alerte à Malibu. Carrie Fisher en esclave habillée d’un bikini dans Star Wars. Halle Berry qui sort de l’eau très peu vêtue dans James Bond. Toutes ces scènes illustrent bien évidemment le “male gaze”, c’est facile non ? Si ce n’est pas évident pour vous, peut-être que vous avez besoin de savoir ce qu’est le male gaze. Cela tombe bien, j’ai l’intention de vous dire ce que c’est et pourquoi c’est très problématique, que ce soit à l’échelle de la société ou dans notre vie personnelle. Explication.

Le Male Gaze, c’est quoi ? Pourquoi est-il tant problématique ?
Sommaire : 

Qu’est-ce que le male gaze ?

On peut traduire male gaze par “regard masculin” et on comprend vite qu’il s’agit du point de vue d’un homme hétérosexuel cis-genre*, que ce soit dans le cinéma, les séries, les jeux vidéo, etc. Vous savez, c’est le genre de plan qui s’attarde sur les seins ou les fesses des femmes… Clairement, il s’agit d’une objectification de nos corps pour “vendre” et faire fantasmer les hommes. On en voit tellement, que l’on n’a pas conscience de cette problématique. Les films de James Bond sont un exemple parfait. Il y a toujours un “sex interrest” avec une femme à la plastique parfaite, c’est la "James Bond Girl". Bien sûr, on ne retient pas leur nom, mais juste leur “rôle” 😅.

Faites le test la prochaine fois que vous regarderez un film ! S’il y a un passage avec une partie du corps filmé en gros plan, vous pouvez être sûre que c’est du male gaze et que l'œuvre est destiné à plaire surtout à la gent masculine

* Cela veut dire quoi "cis-genre" ? Si ce terme est flou pour vous, n'hésitez pas à consulter mon article sur la transidentité

La théorisation du male gaze

C’est évidemment une femme qui a conceptualisé ce terme, Laura Mulvey, qui l’a décrit dans son essai publié en 1975 “Visual Pleasure and Narrative Cinema”. Elle explique que les films hollywoodiens façonnent une femme sexualisée au possible, à travers le regard d’un héros masculin. Ainsi, les spectateurs et même les spectatrices, s’identifient au regard que la caméra pose sur le corps féminin. Le constat est simple : cela développe un imaginaire collectif autour de la femme objectifiée. La critique cinéma et réalisatrice va même plus loin : elle explique que le male gaze contribue à la banalisation des violences psychologiques et physiques faites sur les femmes.

Pour apprendre à repérer les violences faites aux femmes, cet article pourrait vous intéresser >>> Violentomètre : l'outil pour lutter contre les violences faites aux femmes

Pourquoi c’est un problème ?

Je pense qu’en ayant lu les propos de Laura Mulvey, on peut déjà comprendre pourquoi le male gaze est un problème. Qu’on soit un homme ou une femme, c’est quelque chose qui va rentrer insidieusement en nous. On va intégrer cette hypersexualisation du corps féminin et l’accepter. Évidemment, comme il est omniprésent et que cela représente la généralité dans notre société patriarcale, difficile de le remettre en question. Il va façonner le regard que l’on porte sur nos corps, jusqu’à nous pousser inconsciemment à plaire au male gaze.

👉 Notre corps doit plaire au regard masculin

En tant que femme, nous grandissons donc avec ce regard masculin dominant nos corps. On apprend des normes corporelles qui plaisent aux hommes hétéros. On essaie à tout prix de rentrer dans le corps idéal pour plaire et on se soumet à toutes les injonctions de la société patriarcale. 

Beaucoup de femmes de la communauté LGBTQIA+ expliquent d’ailleurs qu’elles ont pu mieux accepter et aimer leurs corps, le jour où elles se sont libérées du regard masculin…

Une militante féministe expliquant s'être libérée du male gaze

Le post de "Métaux Lourd", une militante féministe qui s'est libérée du male gaze grâce à son homosexualité.

👉 Une domination masculine

Autre chose que cela nous apprend, c’est que le regard masculin est dominant et bien plus important. Selon Iris Bray, autrice du livre "Le regard féminin", en tant que femme, nous apprenons à nous identifier au héros masculin. Nous n’avons aucune référence féminine avec laquelle nous épanouir et dans laquelle on peut vraiment se reconnaître. En plus de cela, le male gaze apprend aux hommes à avoir des stéréotypes de male alpha. L’homme doit prendre, il n’est pas celui qui écoute et qui est sensible 😥.

👉 Un ancrage dans la culture du viol

T’as vu comment elle s’habille celle-là, après faut pas venir crier au violeur hein.

Cette phrase effroyable, je l’ai entendue maintes fois 🤮. Elle est le symbole de la culture du viol et bien sûr, le male gaze s’inscrit totalement dedans. Le comportement de prédateur est glamourisé avec le male gaze, il n’y a qu’à voir les scènes de sexe dans le Loup de Wall Street. Le héros du film viole sa femme à plusieurs reprises et tant qu’on n’a pas conscience du male gaze, on ne se rend pas compte de cela...

👉 Une sexualité apprise avec le male gaze

Quand j’étais plus jeune, beaucoup de films imprégnés du male gaze, m’ont fait comprendre que la sexualité devait satisfaire avant tout l’homme. Le rapport hétérosexuel se passe toujours de la même manière, toujours avec un acte pénétrant et une fin lorsque l’homme a joui 😒. Alors certes, on voit des fessiers féminins partout, mais très rarement l’orgasme féminin et de manière générale, le plaisir féminin. On apprend donc à se faire passer au second plan dans notre vie intime, à cause de cette représentation trop largement diffusée 😅.

Besoin de sortir de la sexualité codifiée pour les hommes ? Lisez absolument Jouissance Club

Comment se défaire du male gaze ?

C’est pour toutes ces raisons que nous devons apprendre à nous défaire du male gaze, que l’on soit une femme ou un homme. Le regard masculin dans les œuvres de pop culture est tellement ancré, qu’il est difficile de le repérer. Heureusement, il existe le test de Bechdel-Wallance qui permet de mettre en évidence la surreprésentation des hommes. Pour cela, on doit :

  • 👉 Repéré si deux personnages féminins sont nommés dans le film,
  • 👉 Noter qu’elles ont une conversation ensemble,
  • 👉 Voir si cette conversation parle d’autres choses que d’un homme (ou de plaire à la gent masculine).

Autre exercice, on peut essayer d’imaginer comment une scène aurait été tournée si le point de vue féminin avait été adopté.

👩‍🦰 Par exemple, dans le film “Le Cinquième Élément” de Luc Besson, le personnage de Leeloo (joué par Mila Jovovich) est constamment sexualisé. Dès la première scène, elle est montrée quasiment nue et entourée d’hommes la regardant. Au lieu de filmer son corps, la caméra aura pu montrer son point de vue où on voit le caisson en verre fermé sur elle et les hommes qui la regardent au travers. Son corps serait passé au second plan et ses émotions, comme la peur, auraient été mises en avant 🤷‍♀️.

S’abreuver de female gaze

L’un des moyens de combattre le male gaze et toutes les problématiques qui en découlent, est de se tourner vers des œuvres véhiculant le female gaze. C'est-à-dire, de mettre en avant le point de vue féminin pour montrer un autre angle de vue. 👉 Par exemple, dans la série “La servante écarlate”, l’héroïne se fait violer à plusieurs reprises. C’est son point de vue qui est montré, rien de romantique ou de minimisé. L’acte immonde est montré et rappelle que la femme est toujours victime.

Toutefois, nul besoin de visionner des scènes aussi difficiles. Il y a tout un tas de supports permettant de développer sa réflexion, comme avec le podcast “Les couilles sur la Table”, qui est une référence en matière de déconstruction patriarcale. Il y a aussi toutes les œuvres réalisées par des femmes, comme la série de Lena Dunham “Girls”. C’est l’un des premières séries où j’ai vu un point de vue féminin, sur la vie et la sexualité d’une femme ordinaire. Ce n’est pas un canon stéréotypé que l’on suit, mais une femme normale, comme vous et moi 🤗.

Extrait de la série Girls

Extrait de la série Girls

Se libérer pour s’aimer et se préserver

S’abreuver du female gaze n’a pas pour but de rendre aux hommes la monnaie de leur pièce en les objectifiant, mais juste de montrer un regard honnête féminin sur des femmes. Un réalisateur peut très bien adopter le female gaze en traitant le personnage féminin avec empathie et non pas comme un objet. On peut aussi aimer voir des fesses et des seins, à condition qu’il y ait une équité et que ça ne soit pas toujours à sens unique 🍑.

Néanmoins, au-delà de consommer plus de female gaze pour faire changer la société, cela peut énormément nous impacter à titre personnel. Se libérer du male gaze permet d’écarter les stéréotypes de genre et la masculinité toxique de nos vies. On se réapproprie notre corps en faisant passer notre point de vue en premier et on se sensibilise aux red flags. Cela peut nous éviter de tomber sur un pervers narcissique qui nous manipule et qui nous fait souffrir 😔…

Ce n’est pas une caricature, le male gaze s’inscrit tellement dans l’imaginaire collectif, qu’il fait tolérer le pire aux femmes. Il est temps que cela cesse ✊.

L'avis de la rédaction : sachez le repérer !

En comprenant ce concept de Male Gaze, on comprend mieux ce qu'on a pu intégrer de notre rôle de femme, de l'image inconsciente que l'on peut s'en faire et bien d'autres choses encore. Maintenant que vous savez, observez et exercez-vous à le repérer autour de vous ! Si ce poids vous pèse, que vous vous sentez en décalage, que vous ne trouvez pas votre place, votre bonheur ou que vous vous sentez différente, prenez rendez-vous avec un psychologue afin d'en parler et vous libérer ainsi de ce poids. 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : elenasansh.com / Brut.media.fr / lespotiches.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube