Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?
Sommaire : 

Le puritanisme américain

Comme je le disais en introduction, Instagram s’est fait roi de la censure des tétons féminins. En revanche, les hommes n’ont aucun problème à publier des photos d’eux, torse nu. Kevin Systrom, le cofondateur d'Instagram, a tenté de se justifier. Il a expliqué que sa plateforme était contrainte d'interdire les attributs féminins pour ne pas s'attirer les foudres d'Apple. Pourquoi ? Car afficher les tétons vaudrait à son application d'être classée pour les "17 ans et plus” et ainsi de perdre ses utilisateurs adolescents. Il s’agit donc d’un puritanisme des entreprises américaines, pourtant il y a des exceptions 🙄…

Les tétons des hommes non censurés

En effet, il y a quelques dérogations. Notamment les tétons d'hommes ! Pourtant, ils sont parfaitement identiques à ceux des femmes. C’est d’ailleurs ce que Cara Delevingne dénonçait déjà en 2014 avec ce post :

Le post Instagram de Cara Delevigne

Le post Instagram de Cara Delevigne

Il existe d’autres exceptions comme les poitrines qui affichent une cicatrice de mastectomie ou encore les mères en train d’allaiter. Tous les autres tétons de femmes sont supprimés en moins de 24h.

Cet article peut vous intéresser >>> 5 bonnes raisons de dormir nue, pour le corps et l'esprit

La sexualisation des tétons féminins

Le vrai problème qui se cache derrière cette censure et le puritanisme, c’est que les seins des femmes sont sexualisés. Or, nos poitrines n’ont pas à être un objet devant répondre aux fantasmes des hommes. C’est une partie de notre corps, comme ceux des hommes, à la différence que nous pouvons allaiter nos bébés. Les hommes ont le droit de se balader torse nu ? Alors on devrait avoir le droit de faire du topless sans attirer le regard des gens ou les foudres des réseaux sociaux. 🍑 Les seins ne sont pas un organe sexuel comme peuvent l’être un pénis ou une vulve. Alors pourquoi devrait-on les cacher contrairement à la gent masculine ?

Des standards normatifs

Deux poids, deux mesures. Une expression qui signifie que l’on juge différemment une même chose, suivant des personnes, des circonstances ou des intérêts. C’est le cas des tétons, sauf que nous n’avons pas forcément à rentrer dans les standards de nos sexes. Les personnes trans montrent à quel point c’est absurde, d’ailleurs Océan a fait un post pour dénoncer cela. Il a pu publier une photo de lui torse nu après sa transition, alors qu’avant il n’aurait jamais pu :

Le post Instagram d'Océan, homme transgenre

Le post Instagram d'Océan, homme transgenre

Autre incompréhension, en 2019 Instagram a supprimé la photo d’un petit garçon torse nu, parce qu'il avait les cheveux longs. Eh oui, impossible de différencier des tétons masculins ou féminins. Mais comme ses cheveux étaient longs, l’algorithme l’a identifié comme une fille et a supprimé le cliché. Donc au-delà de cette question de tétons, il y a un problème de représentation des genres. 👀 Cela prouve que les standards sont ancrés dans une société patriarcale. Si on doit cacher nos tétons, c’est à cause du male gaze constant qu’il y a autour de nous, y compris sur les réseaux sociaux.

Free The Nipple !

Pour lutter contre cette pensée que le téton féminin est sexuel, un mouvement a pris place sur les réseaux sociaux : Free The Nipple, littéralement traduit par “libérez le téton. Il n’y a, en effet, aucune raison d’interdire les tétons des femmes, mais pas ceux des hommes. 🧠La psychanalyste, Elsa Godard, est certaine que cette censure va modifier notre rapport à la parole, à la pensée, et donc à notre rapport à la moralité, de ce que l’on autorise ou pas. Les réseaux sociaux et leurs standards nous transforment. On en oublierait presque que l’on peut garder notre libre arbitre, notre capacité de jugement et qu’on peut être productrice de notre pensée.

💪 Je ne dis pas qu'on doit toutes montrer nos seins, surtout si on n’en a pas envie. Cependant, il est important d’ouvrir le dialogue et de désexualiser nos corps. Ne serait-ce que pour se libérer des regards lubriques sur nos tétons qui pointent à travers nos chemisiers...

L'avis de la rédaction : rien à cacher !

Il n'y a aucune raison de diaboliser nos tétons, nous n'avons rien à cacher. Comme l'explique très bien la psychanalyste Elsa Godard, cette censure va modifier notre rapport aux tétons inconsciemment alors luttons. Soyez en sûres, vos tétons ne méritent pas d'être cachés, montrez-les si le cœur vous en dit, bref faites ce que vous voulez de votre corps. Si vous avez l'impression que certaines croyances vous empêchent de vous épanouir, de vous libérer, prenez rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point sur votre histoire et mettre en place de nouveaux raisonnements et habitudes qui vous permettront de vous épanouir.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Ours, lion, loup ou dauphin ? Comment votre chronotype vous aide à être plus productive

J'ai parfois du mal à me lever, mais une fois le pied posé à terre je suis prête à conquérir le monde... sauf si j'ai l'occasion de retourner au lit. Mais le pire, c'est après la pause déjeuner ! Une fois le repas avalé, mon énergie est décroissante jusqu'au coucher. Normal, je suis un ours ! Connaître son chronotype, c'est apprendre à mieux se connaître soi-même et à vivre en respectant son rythme naturel.

Définir ses valeurs pour savoir ce qu'on veut et ne veut plus ! Comment faire ?

Lorsque j’étais plus jeune, j’avais l’impression de ne pas avoir d’opinions sur tout un tas de choses. J’avais une ébauche de principes, mais c’était encore flou. Avec le recul, je comprends que j’avais besoin de me forger mon expérience et de m’enrichir pour définir mes valeurs. Depuis que j’ai réussi cette étape, je sais désormais ce que je veux et ce que je ne veux plus. Ça me permet d’être en paix avec moi-même et plus sereine.

Je ne veux pas de responsabilités et je le vis très bien !

Il y a celles qui sont de véritable working woman et qui prennent les choses en main et il y a moi, qui adore être planquée derrière mon bureau et avoir le moins de responsabilités possibles. C’est souvent assez tabou dans le monde du travail, d’affirmer ne pas vouloir de responsabilités. Il faut au contraire dire qu’on peut les gérer sans soucis et être réactive en cas de pression. Sauf que personnellement, ça ne me plaît pas de devoir diriger d’autres personnes et de devoir assumer les actions des autres. Pourquoi est-ce que ça me déplaît autant ? Eh bien il y a plusieurs raisons…

13 citations sur l'espoir : n'abandonnez jamais !

L'espoir, voilà bien quelque chose dont nous avons grand besoin en ce moment. Difficile d'avoir confiance en l'avenir, de croire en ses rêves alors même que l'horizon semble bouché. Et pourtant, plus que jamais l'espoir doit nous accompagner, devenir notre force, notre phare, le lien qui nous tient à la vie. Alors, convaincue ? Vous reprendrez bien un peu d'espoir ? Je convoque les plus grands esprits de tous les temps, pour vous redonner foi en l'avenir. Gardez le sourire !

Le stalking, un harcèlement obsessionnel dangereux

Sur les réseaux sociaux comme sur Facebook ou sur Instagram, qui n'a jamais espionné un(e) ami(e) ? Un ex. ? 👀 Où est-il/elle ? Nous sommes tous plus ou moins stalker ! L'art de traquer sur les réseaux sociaux ou dans la vie réelle porte un nom : le stalking. Apprenez-en plus sur ce harcèlement qui fait de plus en plus de victimes.

Ennéagramme : le test pour tout savoir sur soi

En introspection on observe, on analyse et on étudie sa propre personne. Pour connaître ce qui nous pousse à avancer, ce qui nous anime, ce qui nous motive, on peut se baser sur le test d'Ennéagramme. Un outil de connaissance de soi qui nous aide à comprendre qui nous sommes vraiment et à redéfinir une certaine image que l'on peut avoir de soi. Voici tout ce que vous devez savoir sur l'Ennéagramme.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici