Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?

Mis à jour le par Camille Lenglet

Avez-vous remarqué combien les seins, et particulièrement les tétons des femmes, sont censurés ? Notamment sur les réseaux sociaux, Instagram étant le spécialiste de la censure des tétons. Je suis beaucoup d’artistes faisant du nu artistique, la plupart doivent flouter les tétons des femmes, alors que ceux des hommes non… Pourquoi faut-il qu’on cache nos tétons ? Qu’ont-ils donc de si gênant ?

Cachez ce téton que je ne saurais voir ! Qu'ont-ils donc de si gênant ?
Sommaire : 

Le puritanisme américain

Comme je le disais en introduction, Instagram s’est fait roi de la censure des tétons féminins. En revanche, les hommes n’ont aucun problème à publier des photos d’eux, torse nu. Kevin Systrom, le cofondateur d'Instagram, a tenté de se justifier. Il a expliqué que sa plateforme était contrainte d'interdire les attributs féminins pour ne pas s'attirer les foudres d'Apple. Pourquoi ? Car afficher les tétons vaudrait à son application d'être classée pour les "17 ans et plus” et ainsi de perdre ses utilisateurs adolescents. Il s’agit donc d’un puritanisme des entreprises américaines, pourtant il y a des exceptions 🙄…

Les tétons des hommes non censurés

En effet, il y a quelques dérogations. Notamment les tétons d'hommes ! Pourtant, ils sont parfaitement identiques à ceux des femmes. C’est d’ailleurs ce que Cara Delevingne dénonçait déjà en 2014 avec ce post :

Le post Instagram de Cara Delevigne

Le post Instagram de Cara Delevigne

Il existe d’autres exceptions comme les poitrines qui affichent une cicatrice de mastectomie ou encore les mères en train d’allaiter. Tous les autres tétons de femmes sont supprimés en moins de 24h.

Cet article peut vous intéresser >>> 5 bonnes raisons de dormir nue, pour le corps et l'esprit

La sexualisation des tétons féminins

Le vrai problème qui se cache derrière cette censure et le puritanisme, c’est que les seins des femmes sont sexualisés. Or, nos poitrines n’ont pas à être un objet devant répondre aux fantasmes des hommes. C’est une partie de notre corps, comme ceux des hommes, à la différence que nous pouvons allaiter nos bébés. Les hommes ont le droit de se balader torse nu ? Alors on devrait avoir le droit de faire du topless sans attirer le regard des gens ou les foudres des réseaux sociaux. 🍑 Les seins ne sont pas un organe sexuel comme peuvent l’être un pénis ou une vulve. Alors pourquoi devrait-on les cacher contrairement à la gent masculine ?

Des standards normatifs

Deux poids, deux mesures. Une expression qui signifie que l’on juge différemment une même chose, suivant des personnes, des circonstances ou des intérêts. C’est le cas des tétons, sauf que nous n’avons pas forcément à rentrer dans les standards de nos sexes. Les personnes trans montrent à quel point c’est absurde, d’ailleurs Océan a fait un post pour dénoncer cela. Il a pu publier une photo de lui torse nu après sa transition, alors qu’avant il n’aurait jamais pu :

Le post Instagram d'Océan, homme transgenre

Le post Instagram d'Océan, homme transgenre

Autre incompréhension, en 2019 Instagram a supprimé la photo d’un petit garçon torse nu, parce qu'il avait les cheveux longs. Eh oui, impossible de différencier des tétons masculins ou féminins. Mais comme ses cheveux étaient longs, l’algorithme l’a identifié comme une fille et a supprimé le cliché. Donc au-delà de cette question de tétons, il y a un problème de représentation des genres. 👀 Cela prouve que les standards sont ancrés dans une société patriarcale. Si on doit cacher nos tétons, c’est à cause du male gaze constant qu’il y a autour de nous, y compris sur les réseaux sociaux.

Free The Nipple !

Pour lutter contre cette pensée que le téton féminin est sexuel, un mouvement a pris place sur les réseaux sociaux : Free The Nipple, littéralement traduit par “libérez le téton. Il n’y a, en effet, aucune raison d’interdire les tétons des femmes, mais pas ceux des hommes. 🧠La psychanalyste, Elsa Godard, est certaine que cette censure va modifier notre rapport à la parole, à la pensée, et donc à notre rapport à la moralité, de ce que l’on autorise ou pas. Les réseaux sociaux et leurs standards nous transforment. On en oublierait presque que l’on peut garder notre libre arbitre, notre capacité de jugement et qu’on peut être productrice de notre pensée.

💪 Je ne dis pas qu'on doit toutes montrer nos seins, surtout si on n’en a pas envie. Cependant, il est important d’ouvrir le dialogue et de désexualiser nos corps. Ne serait-ce que pour se libérer des regards lubriques sur nos tétons qui pointent à travers nos chemisiers...

L'avis de la rédaction : rien à cacher !

Il n'y a aucune raison de diaboliser nos tétons, nous n'avons rien à cacher. Comme l'explique très bien la psychanalyste Elsa Godard, cette censure va modifier notre rapport aux tétons inconsciemment alors luttons. Soyez en sûres, vos tétons ne méritent pas d'être cachés, montrez-les si le cœur vous en dit, bref faites ce que vous voulez de votre corps. Si vous avez l'impression que certaines croyances vous empêchent de vous épanouir, de vous libérer, prenez rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point sur votre histoire et mettre en place de nouveaux raisonnements et habitudes qui vous permettront de vous épanouir.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue


Mais aussi :

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube