Fatiguée, mais de quoi ? Quelles sont les différentes formes de fatigue ?

Mis à jour le par Lauriane Amorim

À chaque automne, je chante le même refrain en boucle, du soir au matin : "je suis fatiguée, je suis fatiguée, je suis fatiguée." Le truc le plus fou, c'est que je dors près de 8 h par nuit, et parfois même un peu plus... Mes journées sont longues, mais mes nuits aussi. Sauf que la fatigue n'est pas toujours la faute de la météo, du manque de sommeil, ou des journées harassantes. Il existe d'autres types de fatigues que l'on néglige trop souvent, et, si elles sont négligées, elles ne peuvent pas passer.

Fatiguée, mais de quoi ? Quelles sont les différentes formes de fatigue ?

À la source de votre fatigue

La fatigue, c'est cette espèce d'enveloppe qui nous étreint si fort qu'on en ressent un profond épuisement physique, mais aussi mental. Quand elle est là, il est presque impossible d'accomplir les tâches que l'on fait habituellement. On se déconcentre, on priorise, on délègue, on remet à plus tard. On a toutes déjà connu ça, mais le truc, c'est que la cause de la fatigue n'est pas la même pour toutes. En sachant repérer la fatigue qui nous plombe, nous sommes plus à même de lutter contre elle et de retrouver la forme.

5 types de fatigue qui pompent toute notre énergie

1. La fatigue compassionnelle

Cette fatigue découle de l'énergie que l'on dépense pour aider les autres et être présents pour eux. Que l'on soit personne aidante, que ce soit notre devoir (métier, activité principale) ou que cette personnalité découle de notre éducation, nous passons plus de temps à nous préoccuper des autres que de nous même. Ce qui cause cette fatigue, c'est d'être sans relâche au service d'autrui, sans même qu'il le demande et en culpabilisant sans cesse de ne pas en faire assez. (👋 Syndrome du sauveur : que cache cette empathie démesurée ?)

👉 Comment lutter contre cette fatigue ? En se demandant pourquoi on a tant besoin d'être aimé, parce que c'est ce qui se cache derrière cette attitude sacrificielle. On cherche dans son passé ce qui fait qu'on se met sans cesse dans cette situation d'aidant. On peut se faire accompagner par un psy pour plonger dans son passé et comprendre les blessures que l'on cherche à guérir en soi (peur de l'abandon, peur de ne pas être aimé, etc.). Enfin, on travaille sur l'estime de soi, souvent en souffrance chez les personnes qui ont tendance à s'oublier et on répartit mieux son temps entre soi et les autres !

2. La fatigue de l'hyperempathique

Cette fatigue vient du fait que les hyperempathiques ressentent très fortement les émotions qui sont présentes autour d’eux. Ce sont de véritables éponges ! La charge émotionnelle liée aux gens, aux nouvelles, à ce qu'on voit, lit ou regarde est très importante et pèse sur leur énergie. En plus de cette charge émotionnelle, tout comme pour les hypersensibles, les hyperempathiques vivent tout avec beaucoup d'intensité.

👉 Comment lutter contre cette fatigue ? On apprend à reconnaître et on accepte le fait d'être hyperempathique. Le fait de comprendre ce trait de notre personnalité nous permet de mieux le gérer et ainsi de se protéger. On évite aussi les situations qui sont trop chargées émotionnellement pour nous et on trouve une façon de se ressourcer lorsqu'on sent que notre énergie a été absorbée par les autres (sieste, sport, méditation, massage, etc.)

😴 Voilà un article qui va vous aider : Les nombreux bienfaits de la sieste sur notre corps

3. La fatigue liée à la perte de sens

C'est souvent une fatigue qui trouve son origine au travail ou dans tout ce qui concerne notre carrière. À la base, il y a une démotivation, un emploi en conflit avec nos valeurs, du chômage, de la précarité, une surcharge de travail, un manque de reconnaissance ou toutes autres souffrances générées par le travail. Cette perte de sens peut s'étendre à tous les domaines de notre vie : une vie de couple qui n'est plus aussi épanouissante, le regret d'avoir fait des enfants ou, au contraire, de ne pas avoir de famille, l'impression de ne pas avoir suivi ses rêves, etc. Il en découle un profond sentiment d'impuissance, d'injustice et une vision pessimiste de l'avenir qui ne peut que nous épuiser.

👉 Comment lutter contre cette fatigue ? Lorsque nous sommes tout simplement lasses, il faut se remettre en question. Seule ou avec l'aide d'un thérapeute, tenter de détricoter votre histoire afin de comprendre comment vous en êtes arrivé là. Apprenez ensuite à exprimer vos désirs, vos besoins et vos envies. Pour vous y aider, faites la liste des choses qui pourraient rendre votre quotidien plus agréable, petits plaisirs comme grands rêves et stimulez votre joie de vivre en vous offrant quelques petits plaisirs et en établissant des plans afin de réaliser certains de vos rêves. Le travail thérapeutique et le soutien de vos proches peuvent être un formidable atout afin de vous sentir soutenu dans vos efforts.

4. La fatigue liée à l'anxiété d'anticipation

À la base de cette fatigue, il y a de la rumination, beaucoup de ruminations. On peut même dire que vous souffrez de cette fatigue mentale si les ruminations sont votre lot quotidien. Cette fatigue est souvent celle de grands anxieux. Les personnalités anxieuses ont la fâcheuse tendance d'anticiper le futur, souvent de façon négative, en imaginant ainsi le contrôler. L'anxiété permet donc de s'inventer des scénarios catastrophes qui génèrent toujours plus d'anxiété et c'est ce cercle vicieux et toxique qui épuise.

😖 Anxiété d'anticipation : pourquoi je pense toujours au pire ?

👉 Comment lutter contre cette fatigue ? Il faut commencer par remonter à la source : quelle peut être l'origine de votre anxiété ? Une culture familiale paranoïaque ? Une humiliation après un échec ? Des parents anxieux ? Un traumatisme ? Une fois que vous avez trouvé la source de votre anxiété, identifiez les raisonnements qui nourrissent votre anxiété.

  • Les pensées dichotomiques : tout noir ou tout blanc
  • Les conclusions hâtives
  • Prédire l'avenir sur la base d'un élément négatif : j'ai fait une erreur, je vais me faire virer
  • L'abstraction sélective : il ne m'a pas dit au revoir, il va me quitter
  • La dramatisation
  • La dévalorisation
  • L'exagération de sa responsabilité

Lorsque les pensées envahissantes commencent à vous prendre la tête, affrontez-les en relativisant, en dédramatisant et en prenant du recul. Pour finir, quittez votre mental pour vous concentrer sur votre corps. Soyez à l'écoute de vos sensations, faites des exercices de respiration, et massez-vous, etc.

5. La fatigue liée aux émotions

La fatigue émotionnelle survient lors d'une situation qui génère de fortes émotions (peur, colère, tristesse, culpabilité, excitation, exaltation, etc.). Toutes ces émotions fortes consument peu à peu votre énergie.
Cette fatigue peut aussi être liée à un traumatisme qui n'est pas guéri.

➡️ Comment mieux gérer ses émotions au quotidien pour vivre plus sereinement ?

👉 Comment lutter contre cette fatigue ? Commencez par prendre conscience de votre état et identifiez l'émotion dominante qui pèse sur votre mental. Il s'agit ensuite d'analyser la situation : d'où vient mon malaise ? Quelle est ma part de responsabilité ? Comment est-ce que je pourrais être moins affecté ? Comment me sortir de cette situation ? Ensuite, trouvez le moyen d'apaiser les émotions qui vous submergent. Faites-vous, si besoin, aider par un psychologue et trouver un moyen de remettre du plaisir au centre de votre vie. Créez autour de vous un cercle vertueux : un plaisir, même petit, crée une joie de vivre et ainsi de suite.

L'appel du corps

Dans la course effrénée de la vie quotidienne, on a parfois tendance à ignorer un allié essentiel : notre corps. C'est dommage parce qu'il nous parle, nous envoie des signaux, mais bien souvent... en vain. Nous sommes souvent trop occupées à jongler avec mille et une tâches pour l'écouter 👂. Pourtant, comme on a pu le découvrir à travers les différentes formes de fatigue, notre corps a beaucoup à vous dire. Et il le fait aussi à travers la fatigue. La fatigue n'est pas juste un signal d'alarme 🔔 nous indiquant qu'il est temps de dire stop, nous reposer, prendre soin de nous, dormir, etc.

En gros, ignorer la fatigue, c'est ignorer notre corps et passer à côté de notre bien-être général. La fatigue est une messagère qui nous fait savoir quand les choses ne vont pas comme elles devraient, quand nous négligeons nos émotions, quand nous nous oublions dans le souci des autres, quand nous perdons le sens de ce que nous faisons. Alors, la prochaine fois que vous vous sentirez fatiguée sans raison apparente, faites une pause, respirez et écoutez ce que votre corps essaie de vous dire. C'est le premier pas vers un meilleur bien-être et une vie plus équilibrée. Parce qu'après tout, le véritable secret d'une vie énergique, c'est de savoir s'écouter et de prendre soin de soi.

L'avis de la rédaction : il n'y a pas que la fatigue physique dans la vie !

Quand on se sent fatiguée, on se dit qu'on manque de sommeil, de repos, que le rythme est trop intense etc. Bref, on pense fatigue physique immédiatement et pourtant, il existe plusieurs sortes de fatigue. Pour venir à bout de la fatigue qui vous ronge actuellement, il faut identifier son origine. Lauriane vous aura donné quelques clés pour l'identifier et en venir à bout mais cela ne remplace en rien un suivi psychologie. N'hésitez pas à prendre rendez-vous avec un psychologue afin de faire le point.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Vous allez reprendre du poil de la bête :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Votre couple va-t-il durer ? Les 6 questions que vous devez vous poser

Selon les Rita Mitsouko, "les histoires d'amour finissent mal... en général". Bon OK, mais ça ne veut pas dire que nous n'avons pas envie de passer un peu plus de bon temps à deux. Mais pour que ce soit vraiment du bon temps, encore faut-il être sûre que cette relation vaut le coup… Et pour savoir si c'est le grand amour, il y a quelques questions à se poser.

Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur l'importance de couper le cordon avec sa mère

Vous êtes toujours à l’écoute, toujours là quand ça ne va pas, en somme la parfaite mère exemplaire ! Mais attention, ce surplus d’attention peut nuire à votre enfant (adulte !). Trop le/la materner alors qu’il/elle devient un·e jeune adulte peut freiner son développement personnel. Mais pourquoi est-ce si difficile de couper de cordon ? Laurence Guin-Dagry, psychologue, nous dit tout sur le sujet.

La peur d'aimer : d'où vient-elle ? Comment la surmonter ?

En amour, il est rarement question de certitudes. Et quand on sait qu’un mariage sur deux se termine en divorce, pas étonnant que la peur d’aimer soit un mal de plus en plus courant. Cette peur cache des angoisses profondes et peut devenir handicapante. C'est la raison pour laquelle il est important de s'en libérer, mais pour vaincre ses peurs, il faut bien les connaître. Découvrez raisons qui font que vous avez peur d'aimer et comment vous en débarrasser pour donner une chance à vos relations.

Psychologie positive : Qu’est-ce que c’est ? Est-elle sans danger ?

Lorsqu’on décide de commencer un suivi psychologique, c’est généralement pour soigner des blessures. On se tourne vers notre passé pour comprendre ce qui nous entrave et plus globalement, ce qui nous rend malheureuse. On peut appeler la psychologique traditionnelle en opposition à la psychologique positive. Cette dernière est une autre approche visant à cultiver le bonheur. Bien sûr, elle est tout aussi légitime que sa consœur. Alors qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi peut-elle nous aider ? Explications.

Pourquoi me voit-on comme une gamine dans ma famille ? Ras-le-bol de l’infantilisation !

J’ai bientôt 32 ans et pourtant, dans ma famille, je suis toujours traitée comme une enfant. On m’infantilise en critiquant mes choix, qu’ils soient importants ou insignifiants… Mais aussi, on me dit quoi faire, sans que cela soit un conseil, il s’agit vraiment d’une marche à suivre. Néanmoins, je me considère assez grande pour pouvoir faire mes propres choix et agir comme je le souhaite ! Pourquoi suis-je traité comme cela ? Comment sortir de l’infantilisation par nos parents, notre famille et, voire, par notre belle-famille ? Élément de réponse.

Limérence, quand aimer devient envahissant et obsessionnel...

Tout le monde tombe amoureux·se. C’est un sentiment merveilleux dans la plupart des cas, mais il peut parfois nous dépasser et se transformer en obsession. En effet, il y a un état psychologique lié à l’amour qui procure beaucoup de souffrance. Cela s’appelle la limérence ! Qu’est-ce que c’est exactement ? Quelles sont les causes ? Est-il possible d’en guérir ? Quand aimer devient obsessionnel… On vous explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Comprendre La Ménopause Conseils Pour Vivre Cette Transition 🌺💬 Avec Laurence Dispaux

12 avril · Wengood

28:43


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube