Fatigue émotionnelle : quand l’esprit et le corps disent STOP !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Les deux dernières années de pandémie n’ont pas fait du bien à notre santé mentale, c’est le moins que l’on puisse dire. Cela a même laissé certaines personnes dans une grande fatigue émotionnelle : irritabilité, perte d’énergie et de plaisir, sentiment d’incapacité… Le plus souvent, on n’identifie pas ces petits signaux qui sont pourtant le signe d’un épuisement mental. Comprendre la fatigue émotionnelle peut permettre d’échapper au pire et de totalement s’effondrer. Parlons-en.

Fatigue émotionnelle : quand l’esprit et le corps disent STOP !
Sommaire : 

La fatigue émotionnelle, c’est quoi ?

Être dans une fatigue émotionnelle, c’est ne plus avoir de forces. Mais au-delà de ça, on est dans une forme d’épuisement psychologique, dont on n’a souvent pas conscience, du moins les premiers temps 😢. Rien n’est fluide avec la fatigue émotionnelle, on n'arrive plus à avoir une relation de couple qui fonctionne, à être productive au travail, à assurer ses rendez-vous correctement. On court après le temps et on a la sensation d’être constamment en décalage 😥.

>>> Vous avez l’impression d’avoir des moments de dissociation dans votre vie quotidienne, comme si vous étiez actrice de votre vie ? C’est peut-être de la dissociation ou de la déréalisation.

Une perte d’émotions

Ce qui traduit le plus la fatigue émotionnelle, c’est bien un ressenti différent. On se sent déconnectée de tout, plus rien n’a d’importance. On n'a plus la force de lutter tellement on est épuisée. C’est un signal d’alerte très important qui peut déjà traduire les symptômes de la dépression. Cependant, il y a d’autres facteurs à prendre en compte dans la fatigue émotionnelle 🤕.

Les symptômes de la fatigue émotionnelle

Être épuisée émotionnellement traduit un comportement différent et des réactions qui ne sont pas similaires à celles qui sont dans notre habitude. En plus de cela, on peut noter : 

  • Une irritabilité exacerbée : on ne supporte plus rien.
  • Beaucoup de fatigue accumulée : on se réveille avec la sensation d’être déjà épuisée.
  • Un détachement émotionnel : plus rien ne nous atteint, on a une perte de plaisir.
  • Un sentiment de vide et de solitude : on a l’impression que plus rien ne nous anime.
  • Une difficulté à se concentrer et à travailler : on a des soucis de concentration, que ce soit au travail ou pas.
  • La sensation d’être submergée par les émotions se rapprochant d’une hypersensibilité.
  • Des pertes de mémoire : on a la sensation de ne pas avoir assez de place mentalement pour tout retenir.

⚠️ Souvent, ces signes sont associés à une véritable somatisation, qui entraîne des douleurs physiques ou des maladies telles que des migraines, maux de dos, ou de ventre plus ou moins bénins.

La fatigue émotionnelle dans le couple, au travail, familial…

Parfois, c'est le contexte de notre vie qui peut nous conduire dans cet épuisement mental. Par exemple, une relation amoureuse avec un pervers narcissique est toxique pour notre bien-être. À force de se battre tous les jours pour que la relation fonctionne, on en arrive à une fatigue émotionnelle due au couple. Cela peut être aussi le cas pour un travail qui nous conduit à un burn out

Quelles solutions pour se sortir de la fatigue émotionnelle ?

La première étape est de reconnaître que l’on ne va pas bien. Plus difficile à dire qu’à faire, je me suis moi-même longtemps voilée la face sur mon état psychique. Cependant, une fois la prise de conscience faite, on va pouvoir agir pour sortir de cette fatigue émotionnelle.

👉 Comprendre l’origine de l’épuisement

Pour cela, il faut identifier l’émotion dominante : est-ce de la peur 😱 ? Du chagrin 😭 ? De la colère 😡 ? Comme dit précédemment, il peut y avoir une cause facilement compréhensible à la fatigue émotionnelle (le couple, la famille, etc.). Toutefois, il peut y avoir une raison autre que l’on ne parvient pas à reconnaître du premier coup, comme la fatigue pandémique. C’est pour cela qu’il faut décortiquer et analyser la situation, afin de comprendre au mieux ce qui nous a poussé à avoir cet état.

👉 Retrouver un équilibre

Une fois cette étape faite, l’important va être de restaurer l’équilibre ⚖️. Cela peut passer par une rupture, une reconversion professionnelle ou tout simplement, un suivi thérapeutique. La solution est en nous, mais on n'est pas toujours capable d’écouter notre petite voix. S’entourer d’un professionnel peut faire la différence 🤗 !

👉 S’accorder du temps

La dernière étape va être de se reposer 😪. Une vie menée à cent à l’heure qui nous épuise ou au contraire, un train-train quotidien qui nous blase… Bref on met tout cela en pause pour bouleverser un peu nos habitudes, mais surtout, nous accorder du temps. Il est conseillé de faire un digital detox pour se couper de l’extérieur, afin de se recentrer sur soi. C’est le bon moment pour prendre des vacances et pour se poser les bonnes questions : qu’est-ce qui nous ferait du bien ? De quoi a-t-on envie 🤔 ?

🤧 La fatigue émotionnelle, c’est la façon dont notre corps a de nous dire que quelque chose cloche avant un effondrement psychologique, alors autant l’écouter 👂.

L'avis de la rédaction : une fatigue à ne pas sous-estimer !

Il ne faut surtout pas sous-estimer la fatigue émotionnelle, écoutez-vous, écoutez les signaux de votre corps avant que les symptoms n'empirent. La fatigue émotionnelle, ce n'est pas rien, vous êtes à bout psychologiquement, émotionnellement et vous avez besoin de retrouver votre souffle. N'attendez pas pour prendre rendez-vous avec un psychologue.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : aufeminin.com / psychologies.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Pourquoi la malbouffe nous fait tant de bien ?

Rien qu'en l'écrivant, je sens déjà que j'ai envie de manger et pas de manger n'importe quoi. Non, ce qui me donne envie et que je pourrais manger sans faim à toute heure de la journée (ou de la nuit), c'est d'un hamburger. Bizarrement, ce ne sont jamais les légumes qui me mettent autant l'eau à la bouche rien qu'en écrivant leurs noms. Il faut dire que la malbouffe sait y faire. Elle est aussi attrayante qu'addictive. Reste à savoir pourquoi...

Comment gérer l’anxiété face à la guerre en Ukraine ?

Guerre. Depuis des mois j’entends et je me répète ce mot. C’est un cauchemar. Le simple fait de l’écrire me paraît irréaliste. Les lettres s’affichent, mais le mot ne s’imprime pas dans mon esprit. Pourtant, je la vois, elle est là, tout proche : la guerre. Il y a les morts et l’exode, les enfants terrifiés qui pleurent, les mères inquiètes et celles et ceux qui se battent. Il y a les menaces et les espoirs perdus. Tout ça à notre porte avec l’impression horrible de ne rien pouvoir faire, mais que le moindre mauvais geste pourrait tous nous faire sombrer. Comment peut-on encore vivre sereinement, alors qu’en Ukraine, à côté, la guerre nous regarde dans les yeux et que les menaces nucléaires se multiplient ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Phobie des chiffres, quand l’arithmophobie traduit un traumatisme

Je garde un souvenir cuisant de ma prof de maths de 5e, elle m’a tellement traumatisée que j’ai développé une aversion pour cette matière et je me suis toujours considérée comme “nulle” avec les chiffres. Même si je n’en ai pas peur, je continue toujours à les éviter, en étant persuadée que, de toute manière, je ne suis pas une “matheuse”. Si j’ai réussi à ne pas développer une peur pour les chiffres, ce n’est pas le cas de tout le monde. D’ailleurs beaucoup de gens en sont atteints et ne s’en rendent pas compte. Pour cause, on n'en parle pas, pourtant, il faudrait !

Auto-compassion : comment devenir notre propre meilleure amie ?

“Sois ta meilleure amie”. C’est une phrase que j’ai apprise il y a quelques années, car j’avais tendance à me déprécier tout le temps, que ce soit au sujet de mon corps ou mes compétences. Après un suivi thérapeutique, j’ai compris qu’il était essentiel que je sois empathique avec moi-même et que je pratique l’auto-compassion. Cependant, ce n’est pas un exercice facile à mettre en place. Comment la pratiquer alors ? En quoi est-ce important qu’on s’applique de la compassion ? Je vous explique tout.

Je me justifie tout le temps, pourquoi ? Comment on arrête ça ?

Un retard de train ? J’ai déjà passé 10 minutes à ME justifier. Une tâche que je n’ai pas pu terminer au travail ? Je pouvais passer encore PLUS de temps à me justifier. Pendant longtemps, j’ai eu l’impression de passer mon temps à expliquer mes faits et gestes, pour être certaine de ne pas être mal vue ou de ne pas froisser les gens qui me fréquentaient. Pourquoi en vient-on à se justifier tout le temps ? Et surtout comment on arrête ça ? Maintenant que j’ai réussi à ralentir mes justifications permanentes, je peux vous expliquer !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici