5 postures de Yoga pour soulager les règles douloureuses, à vos tapis !

Mis à jour le par Camille Lenglet

Pendant pratiquement une semaine par mois, je suis plus que mal à cause des mes règles. Entre le SPM (syndrome pré-menstruel) et les douleurs, mon corps est en souffrance. Cependant, il serait recommandé de faire du yoga pour soulager les douleurs, voire même l’endométriose. Difficile de se dire qu’il faut faire du “sport” lorsqu’on souffre, mais il ne s’agit pas de faire des exercices intenses. Il faut surtout ouvrir le bassin et détendre le corps. Voyons ensemble quel type de yoga pratiquer et quelles sont les postures recommandées.

5 postures de Yoga pour soulager les règles douloureuses, à vos tapis !

Pourquoi faire du yoga lorsqu’on a ses règles ?

Il est vrai que, quand on a nos règles, on a souvent peu envie de bouger. En particulier si elles sont douloureuses ou si on souffre d’endométriose. Cependant, le Yoga a de nombreux bienfaits : détente, souplesse et tonicité. Il va pouvoir être un allié, tout comme certains aliments à favoriser pendant les règles. Le yoga va, en plus, permettre un véritable lâcher-prise. Et au-delà de la relaxation qu’il procure, c’est un moyen d’être à l’écoute de son corps et de se connecter à lui.

😌Selon Sophie Pensa, professeure de Yoga, explique que des séances régulières apaisent les douleurs de règles, de dos, du système digestif et harmonisent le système hormonal.

Quel Yoga pratiquer ?

Le Yoga Hatha est celui qui convient le plus pour soulager les maux. Les postures sont généralement effectuées au sol, assise ou allongée. Il est également recommandé de pratiquer ce type de yoga pendant la grossesse. Lorsqu’on a mal à cause de règles douloureuses, il ne vaut mieux pas être debout ou en équilibre. De plus, une partie du Yoga Hatha est consacrée à l’ouverture du bassin.

➜ Si on fait du yoga pour soulager ses maux, il faut être à l’écoute de son corps et ne pas aller au-delà de ses capacités. L’important est de se relaxer. D’ailleurs, tout au long des postures, il est important de bien respirer pour favoriser une détente profonde. Longue, ventrale ou en cohérence cardiaque, la respiration varie en fonction des positions.

5 postures de yoga qui soulagent les douleurs des règles

1) Baddha Konasana (le papillon)

Posture du papillon

Cette position assise agit sur la souplesse des hanches et l’ouverture du bassin. Elle permet de détendre les lombaires et d’amener plus d’énergie dans la zone pelvienne. Elle va aussi favoriser une meilleure circulation du sang.

2) Supta Baddha Konasana (la déesse du sommeil)

Posture la déesse du sommeil

Comme dans la précédente posture, il s’agit aussi d’ouvrir le bassin et la zone pelvienne. Elle est encore plus relaxante que la première position puisque la partie supérieure du corps sera relâchée. Il est possible même de placer des coussins pour soulager le dos, la tête ou les genoux.

3) Viparita Karani (l’inversion facile)

Posture de l'inversion (facile)

Il s’agit de faire une position similaire à celle de la chandelle, c’est une inversion facile pour ne pas trop solliciter les muscles. Elle a l’avantage de soulager les jambes, le dos et de favoriser la détente.

4) Balasana (L’enfant)

Posture de l'enfant

C’est l’une des premières positions que l’on apprend en yoga. C’est une posture douce qui permet d’étirer en douceur le dos et de relâcher les tensions dans le corps. On peut aussi la faire avec les bras le long du corps.

5) Apanasana (la pression abdominale)

Posture pour favoriser la pression abdominale

Là encore, il s’agit de détendre le dos et de relâcher les tensions. Elle favorise la récupération. Il est possible de faire des petits mouvements de bascule pour se détendre complètement.

Position bonus : le cadavre

C’est la posture la plus simple puisqu’il faut s’allonger tout simplement sur son tapis de yoga, les bras le long du corps. Mais l’important est de bien rester immobile et de se concentrer sur sa respiration. Vous l’avez compris, c’est une position qui invite à faire de la méditation pleine conscience. Elle permet d’être à l’écoute de son corps et d’évacuer les douleurs avec la respiration profonde. C’est pourquoi il est aussi intéressant de pratiquer la méditation lorsqu’on a ses règles.

Et vous , quelles sont vos astuces en cas de règles douloureuses ? 

Nous avons toutes connu un épisode de règles douloureuses, partagez-nous vos astuces en commentaire !

Mais aussi :

Source : nana-turopathe.com

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Amours de vacances, mais qu'ont-elles de si spéciale ?

Ah, les vacances… Cette parenthèse hors du temps, cet espace de liberté totale… Si le reste de l’année nous croulons sous diverses obligations, les vacances sont le moment de se consacrer à l’essentiel : les relations sociales et donc par déclinaison aux relations amoureuses. Nul besoin d’aller le chercher à l’autre bout de la planète, la clé étant de rompre avec le quotidien pour que l’esprit soit libéré de sa charge mentale, qu’il soit lui aussi en vacances et ouvert aux nouvelles expériences.

Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion négative trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Les 8 bienfaits insoupçonnés du soleil sur l’organisme

Oui, l'été est enfin là ! On va pouvoir profiter pleinement des beaux jours. Après de longs mois de grisaille, les premiers rayons du soleil sont une véritable bénédiction. Les terrasses sont prises d’assaut et chacun·e profite de ce doux réconfort, après des mois pas toujours faciles. On se sent bien, joyeux·se et heureux·se. Tout cela, grâce au soleil ! Eh oui, car le soleil a des bienfaits insoupçonnés sur notre organisme. Surprises garanties !

“Je crois ce que je veux” : ouh quel vilain biais de confirmation

Personne n’aime avoir tort, moi la première. Cependant, je reconnais faire des erreurs, ce que d’autres personnes ne sont pas en capacité de faire. Du moins, elles ne veulent pas écouter ce qui ne va pas dans leur sens, et ça, ça s’appelle le biais de confirmation. Je vais vous expliquer en quoi c’est problématique et pourquoi on doit faire preuve d’ouverture d’esprit. Il est important de prendre conscience du biais de confirmation pour être une meilleure personne. Oui, oui, à ce point !

Dyscalculie : les chiffres + moi = une mauvaise équation

Il faut savoir une chose sur moi, j’adore jouer aux jeux de société, en particulier Sky-jo. Cependant, la première fois, en voyant tous les chiffres sur les cartes, j’ai un peu paniqué. Ça a été encore pire quand mon amie m’a demandé de compter les points que j’avais faits. J’ai senti un gros sentiment de honte m’envahir, car j’avais peur de ne pas arriver à faire de simples calculs. Bien plus tard, j’ai compris que je souffrais de dyscalculie.

Pourquoi des ambitions hautes nous rendent malheureux⸱se ?

Il y a quelques années, j’ai fait un constat : je n’étais pas heureuse. Je me comparais sans cesse aux gens et à l’époque, j’en suis venue à déduire que : ma vie est nulle. Sauf qu’avec la thérapie et le recul, j’ai compris que c'étaient mes ambitions qui étaient un peu trop hautes. On nous pousse toujours à avoir des objectifs démesurés, mais ça peut nous conduire au mal-être. Je vous explique pourquoi.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🌿 Méditation Dauto Compassion 7min [ Par Mélissa Parain, Naturopathe Et Professeure De Yoga ]

30 juin · Wengood

7:32


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube