Yogras : le cours de yoga qui dit non à la grossophobie

Mis à jour le par Camille Lenglet

Depuis quelques années, le combat contre la grossophobie prend de l’ampleur. Déconstruire la discrimination faite aux personnes en surpoids ou obèses est important. Et cela passe par différentes actions, comme le Yogras ! Depuis 2016, des cours de yoga réservés aux personnes en surpoids ont lieu à Paris. Une pratique qui prend de l’ampleur pour diverses raisons, se montrant même sur les réseaux sociaux. On vous dit tout sur le yogras et pourquoi c’est nécessaire !

Yogras : le cours de yoga qui dit non à la grossophobie

Qu’est-ce que le Yogras ?

Le Yogras, ce sont des cours de yoga réservés aux personnes en surpoids. Ils ont été mis en place par l’association Gras Politique, sur Paris depuis plusieurs années. Mais pourquoi faire spécifiquement un cours de Yoga pour les personnes en surpoids ? Personne n’est trop grosse pour faire du sport, on peut toutes en faire, peu importe notre poids. Cependant, les personnes grosses n’osent souvent pas faire du sport par peur du regard des autresCette initiative leur permet donc de se sentir en sécurité dans un espace bienveillant, avec des personnes à leur écoute.

« Les regards de travers, les réflexions, les “sales grosses” dans la rue, tout ça s’est normalisé. Ce type d’initiative est positif et peut faire changer le regard des gens. » Anne, participante aux cours de Yogras

Chacune va à son rythme

L’autre point intéressant de suivre des cours de yoga réservés aux personnes en surpoids, c’est que la morphologie du corps est prise en compte. Non pas qu’un corps gros ne puisse pas faire tout ce qu’un corps mince fait, mais la professeure donne la possibilité à toutes d’y aller à son rythme en réalisant ce qu’il est possible de faire. Le yoga n’est pas trop physique pour un corps en surpoids, il est adapté à tous. Tout le monde a le droit de le pratiquer à condition de s’écouter.

« Je sais qu’on ne va pas me demander de mettre mes jambes au-dessus de ma tête ici » Claire, participante aux cours de Yogras

Être grosse et avoir envie de faire du sport

Une des idées les plus coriaces dans la discrimination qu’est la grossphobie, c’est que “les gros sont fainéants” 😅. C’est une idée erronée qui s’est ancrée à travers les siècles, c’est ce qui est expliqué dans la vidéo “L’obésité, du Moyen Âge à nos jours” par le vidéaste Nota Bene. Difficile donc de se défaire d'un cliché aussi présent...vC'est pourquoi les cours de Yogras sont une excellente initiative pour déconstruire ce type de pensées.

💪

Pour ma part, je suis en surpoids et j’aime faire du sport. Je n’en fais pas dans le but de perdre du poids mais de me reconnecter à mon corps. C’est aussi un moyen de libérer les mauvaises toxines et de me sentir mieux. La pratique du yoga aide énormément dans ce sens-là.

Voici d’ailleurs tous les autres avantages du yoga, il permet de :

  • Améliorer la respiration,
  • Améliorer l’estime de soi,
  • Aider à lutter contre la dépression,
  • Soulager le stress,
  • Aider à réduire l’inconfort physique,
  • Aider à progresser physiquement,
  • Pratiquer une activité à faible impact,
  • Aider à combattre l’anxiété,
  • Faire des effets positifs sur le système endocrinien.

👋 Cet article peut vous intéresser : Le yoga et la méditation pour lutter contre la dépression

Une démocratisation à travers les réseaux sociaux

Au-delà des cours organisés à Paris par Gras Politique, le yogras se montre de plus en plus sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram. Il suffit de taper “fatyoga” dans le moteur de recherche de l’application pour tomber sur des photos de femmes et d’hommes prenant la pause. Un moyen de démonter les clichés et la grossophobie en prouvant que les personnes en surpoids bougent :Jessica Rihal, professeure de Yogras

Jessica Rihal, professeure de Yoga

L'avis de la rédaction : kiffez votre séance !

Qu'importe son poids ou sa taille, quand on fait du sport, l'objectif c'est de se faire plaisir et de se sentir bien dans sa peau. Oubliez le regard des autres, concentrez-vous sur le moment présent et vivez pleinement votre séance de yoga. Et si ces séances de yogras à l'abri des regards indiscrets sont l'élément qu'il vous manquait pour vous lâcher, tant mieux ! Allez hop, toutes en legging !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! #BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

Source : Le Yogras pour lutter contre la grossophobie - Streetpress

Article proposé par Camille Lenglet

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Nos derniers articles

Le trouble d'adaptation : causes, symptômes et traitement

La vie est faite de choses inattendues. Parfois, on a des jolies surprises, parfois, on vit des événements traumatisants. Ces derniers peuvent aboutir à ce qu’on appelle un “trouble d’adaptation”. Je l’ai vécu lors du décès de ma mère, le choc était tellement immense que je n’arrivais plus à gérer. Si vous avez l’impression d’être dans une période très difficile après un choc, peut-être que vous êtes concerné aussi par le trouble d’adaptation. Parlons-en.

Femmes cougars, oui et alors ? Fichez-nous la paix !

“Toi t’es une cougar !” Oui enfin… Mon mec et moi, on n'a que 5 ans de différence. On me dit ça, car évidemment, je suis la plus vieille. Et ça me rend dingue qu’on me mette cette étiquette de cougar, même si au début ça pouvait me faire sourire. En fait, je me suis aperçue à quel point ce terme était sexiste et mal venu. Alors quitte à être comparées à un prédateur sans pitié, sortons les griffes et montrons à quel point il faut nous foutre la paix !

La lettre d'amour, la plus belle des déclarations que l'on puisse faire

Si j'avais une devise dans la vie, ce serait sûrement : "puisque je t'aime, alors je te l'écris." A mon mari, à mon fils, j'écris des lettres d'amour à ceux que j'aime, mais je dois bien reconnaître que parfois, même si les sentiments sont sincères et profonds, les mots ne viennent pas et on reste muets. Pas de quoi en faire un drame, il faut seulement s'inspirer... et lâcher-prise. L'amour c'est naturel, écrire une lettre d'amour l'est aussi, croyez-moi !

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

Pourquoi faire le ménage peut (vraiment) nous faire du bien ?

Pendant ma vingtaine, je n'aimais pas faire le ménage. Je trouvais que c'était pénible et une perte de temps ! Bien sûr, je le faisais quand même, car il n'était pas question de vivre dans la saleté. Maintenant que je suis trentenaire, j'adore ça ! Il faut dire que j'ai appris à voir les aspects positifs du ménage en vieillissant. Alors pourquoi le ménage peut vraiment nous faire du bien et être en quelque sorte, une thérapie ? Je vous explique !

Coucher avec un collègue ou son boss, jeu dangereux ?

Ça m’est déjà arrivé d’avoir un crush au travail. Franchement, si je n’avais pas appris par la suite qu’il était en couple, j’aurais mis le paquet pour le séduire. Sauf que voilà, on connaît bien la règle du “No zob in job”, qui veut littéralement dire que c’est une mauvaise idée de coucher avec un collègue, voire pire, son boss ! Est-ce que c’est vraiment un jeu si dangereux que ça ? Qu’est-ce qu’on risque si on est pris la main dans le sac ? Je vous explique tout (eh oui, je m’étais renseignée avant de foncer) !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi je prends tout mal ? Comment Gérer sa Susceptibilité ? - Conseils du Dr Jean Doridot 🧠💬

15 avril · Wengood

8:57


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube