Somniloquie : Pourquoi certaines personnes parlent en dormant ?

“Tu sais que tu m’as raconté ta vie, cette nuit ?”. Certes, dire ce qu’on a fait à son conjoint, c’est plutôt chouette. Sauf, si on le fait en dormant… Il arrive que certaines personnes fassent de la somniloquie, c’est-à-dire, qu’elles parlent en dormant ! Alors si on habite seule, aucun souci, mais si on dort avec quelqu’un, ça devient tout de suite plus embêtant. Pourquoi parle-t-on en dormant ? Est-ce quelque chose qui peut venir troubler notre sommeil ? Comment faire pour arrêter ?

Sommaire : 

La somniloquie, un phénomène courant

La neuropsychologue, Ginevra Uguccioni, explique que c’est un phénomène courant. 71% des hommes et 75% des femmes disent avoir au moins une fois dans leur vie, parlé pendant leur sommeil. De plus, seules 36% des paroles prononcées pendant la nuit sont compréhensibles. En effet, pour la plupart, nous nous exprimons de manière indistincte, ce sont souvent des pleurs, rires, chuchotements, etc. 

Certains ont par contre un langage fleuri puisqu’ils disent des insultes ou des gros mots à répétition ! De quoi faire passer un bon moment à son partenaire de sommeil ! 😂

Pourquoi parle-t-on en dormant ?

La somniloquie n’a que des causes psychologiques ! Pendant le sommeil paradoxal, le cerveau est dans une phase de haute activité. Ce type de sommeil est aussi responsable de nos rêves, c’est à ce moment-là qu’on parle. II y a une extériorisation du rêve, qui est bien souvent lié à ce qu’on a vécu pendant les journées précédentes

🤐 Voilà pourquoi, il peut arriver qu’on demande à son conjoint s'il a bien sorti la poubelle. Voire même… Qu’on l’insulte parce qu’il y a eu des non-dits pendant la journée. On règle nos problèmes pendant la nuit et la somniloquie y participe !

Les enfants, beaucoup plus sujets à la somniloquie

La neuropsychologue explique aussi que les enfants parlent beaucoup plus dans leur sommeil que les adultes, tout comme ils font plus de terreurs nocturnes. Les chercheurs supposent que parler en dormant fait partie de l’apprentissage du langage. Donc, il ne faut pas être surprise si nos chères têtes blondes marmonnent pendant leurs siestes ! De plus, il se peut qu’il y ait un facteur génétique, si on a tendance à parler pendant la nuit, nos enfants le feront surement aussi.

La somniloquie, un impact sur le sommeil ?

Même si cela arrive à pratiquement tout le monde de parler en dormant, seules 1,5% des personnes en souffrent quotidiennement. Il peut arriver qu’un autre trouble du sommeil soit lié comme le somnambulisme ou encore la paralysie du sommeil. Les somniloques purs sont assez discrets et ne présentent pas de troubles du sommeil importants. A l’opposé des personnes qui doivent consulter pour une parasomnie importante. La somniloquie a, en effet, l’avantage de ne pas perturber le sommeil et de ne pas avoir un impact sur sa qualité.

💤 Parler n’empêche pas d’avoir un sommeil profond et donc réparateur. Contrairement au somnambulisme, on ne se réveille pas pendant une phase de somniloquie. Il n’y a pas de perturbation de notre côté… Par contre, il y en a pour ceux qui dorment à côté ! En résumé, c’est gênant pour les autres, pas pour soi.

Comment faire pour ne pas parler la nuit ?

Comme ce n’est pas quelque chose qui perturbe le sommeil, il n’y a pas à chercher de solution miracle. Aucun traitement n’existe pour lutter contre la somniloquie. En revanche, il se peut qu’on soit un peu plus bavarde lorsqu’on traverse une période de stress intense ou qu’il y ait eu une mauvaise gestion des émotions pendant la journée. Dans ce genre de cas, il est intéressant de méditer pour s’endormir, ça aura l’avantage de nous relaxer. Si le problème est vraiment gênant, il est aussi possible de consulter pour avoir recours à l’hypnose.

➜ Il est intéressant de savoir s’il n’y a pas d’autres troubles du sommeil liés à la somniloquie, c’est pourquoi il faut être attentif. Tenir un journal de sommeil peut être une solution pour surveiller ses nuits et, en cas de doute, il faut consulter son médecin.

L'avis de la rédaction : pas de raison de s'inquiéter !

Vous savez désormais tout sur la somniloquie, pas de raison de vous inquiéter si vous parlez en dormant ! Par contre, si vous rencontrez des difficultés d'endormissement ou qu'un stress important perturbe votre sommeil, contactez un psychologue afin de faire le point ensemble sur votre situation afin de retrouver un sommeil réparateur.

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Source : huffingtonpost.fr

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires

Nos derniers articles

10 citations sur la solitude : en tête à tête avec moi-même

La solitude peut être la cause d'une grande souffrance. Se sentir seule, face à soi-m...

Lire

Le complexe de supériorité ou l'illusion de la supériorité

C'est une personne qui semble n'aimer personne plus qu'elle-même. Elle parle souvent ...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Test d’amitié : connaissez-vous bien vos amis ? 50 questions pour le découvrir

Un jour, j'ai appris qu'une amitié sur deux n'était pas réciproque. Ce chiffre est as...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici