Besoin de kilos en moins... j'ai testé la luxopuncture !

Mis à jour le par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

J'ai deux chiffres : 21 et 7 ! 21, c'est le nombre de mois qui se sont écoulés depuis mon accouchement. Et 7, c'est le nombre de kilos que j'ai encore en trop. Dans ma quête de réappropriation de mon corps, j'ai décidé de tester la luxopuncture pour m’aider à perdre du poids. C'est parti pour 5 semaines, et je vous raconte tout.

Besoin de kilos en moins... j'ai testé la luxopuncture !
Sommaire :

Qu'est-ce que la luxopuncture ?

La luxopuncture, c'est de l'acupuncture, mais sans les aiguilles. Cette méthode utilise la lumière infrarouge pour stimuler certains méridiens et points du corps pour rétablir l'équilibre de l'organisme.

Au cours de la séance, et en fonction du besoin, la praticienne déplace la sonde de luxopuncture, une sorte de gros stylo sur différents points stratégiques : poignet, tempes, crâne, pieds, etc. Ce n'est pas douloureux, et même plutôt agréable. On ressent simplement une légère chaleur.

➜ Prix : 58 euros la séance à raison d’une séance par semaine.

Les bienfaits de la luxopuncture

Si je me tourne vers la luxopuncture pour perdre du poids, cette pratique a aussi d'autres bienfaits et peut aider à régler d'autres soucis : troubles du sommeil, stress, tabac, problème de concentration, diminution de comportements compulsifs (grignotage, par exemple) ou encore addiction au sucre

On peut aussi faire des séances de luxopuncture pour avoir un teint plus éclatant ou en période de ménopause, pour apaiser les symptômes. La luxopuncture est faite pour tout le monde, sauf en cas de grossesse, d’antécédents d’épilepsie ou de maladie grave, type cancer.

Pour la perte de poids, la luxo. agit à divers niveaux :

  • elle va jouer un rôle de régulateur endocrinien ;
  • elle régule l'appétit ;
  • elle améliore l'humeur, en agissant sur la production de sérotonine (un neurotransmetteur lié à l'appétit) ;
  • elle agit sur la production de dopamine, l'hormone du plaisir, responsable notamment du grignotage et des pulsions que l'on peut avoir le soir, par exemple ;
  • elle rééquilibre la sécrétion d'endorphine, une hormone libérée par le cerveau, liée au sommeil, au stress et à l'anxiété ;
  • elle améliore le fonctionnement de l'appareil digestif ;
  • elle stimule le système lymphatique (idéal en cas de rétention d'eau notamment).

Mon expérience semaine après semaine

Pour moi, la perte de poids avec la luxopuncture se fait sur un programme de 5 semaines. Parce que là où le bât blesse, c’est que cette pratique n’est pas une méthode miracle, a elle seule, elle ne vous fera pas perdre de poids. Un rééquilibrage alimentaire et du sport sont bien sûr toujours nécessaires pour atteindre son objectif.

Première semaine : motivation et coup dur

2 mois que je me suis remise au sport et encore 7 kilos que je voudrais perdre, n’y allons pas par quatre chemins, j’avais besoin d’aide et comme souvent, le bouche-à-oreille entre amies a fait son effet.

>>> Cet article pourrait vous aider : Se mettre au sport : 3 conseils pour commencer

8h15, j’arrive à mon rendez-vous, motivée comme jamais par les avis de mes copines et leur transformation. Il faut dire que j’ai attendu 2 mois avant d’obtenir ce rendez-vous. La luxopuncture c’est visiblement la méthode qui revient en force. La luxoponcture existe depuis plus d'une dizaine d'années, mais elle trouve actuellement un second souffle, notamment pour les effets qu'elle a sur la perte de poids.

Cindy, ma luxo pour 5 semaines me fait très rapidement entrer dans son cabinet. Pas le temps de réfléchir, c’est parti. De prime abord, habillée, elle me trouve “fine”, passons donc à la version sous-vêtements. Et très rapidement, je me retrouve donc en petite culotte. Pas de problème, je ne suis pas pudique, mais il faut le savoir : pour perdre du poids et comprendre ce qui nous en empêche, il faut montrer son corps.

Je suis donc là, en culotte au milieu d’un immense cabinet blanc, à l’aise mais pas détendue pour autant, quand elle me dit : “je comprends votre problème”. En me regardant, elle sait immédiatement que je ne mange pas trop de sucre, mais que je fais de la rétention d’eau et que j’abuse un peu niveau “farine” (comprenez, le pain !). Pas mal !

C’est dans la boîte !

Passage obligé sur la balance et surprise, je ne fais plus que 66 kilos. Ça ne nous fait donc plus que 6 kilos à perdre, mais le chiffre importe peu, ce que je veux surtout, c’est à nouveau me sentir bien dans un corps plus tonique, moins épais. Et voilà que ce que je craignais le plus arrive : la prise de mesure. Cuisses, ventre, poitrine, genoux, bras, tout y passe et on passe aux photos. 

Des photos pour se faire un petit avant/après quand on aura réussi. Des photos que je n’ai jamais voulu prendre parce que c’est trop dur de se regarder et que si j’échoue, je ne pourrais pas jouer au jeu de l’avant/après. Des photos qui ne sont pas obligatoires, mais que j’autorise tout de même, sans mon visage, bien sûr, et sans les regarder. On verra ça plus tard. Ouf, c’est bon je peux m’allonger.

Un programme sur mesure

Pendant que Cindy passe le stylet infrarouge sur les différents points d’acupuncture, on parle de mon alimentation. Il s’agit ici de comprendre d’où viennent ces kilos en trop et la rétention d’eau. Pas de grignotage me concernant, mais beaucoup trop de sel et de farine dans mon alimentation. Elle note aussi beaucoup de stress qui peuvent m’empêcher de perdre du poids.

En plus de la stimulation des points réflexes et en fonction de mes habitudes alimentaires et de mon rythme de vie, elle me propose donc un programme alimentaire adapté que voici :

Matin
café au lait
2 biscottes sans sel et sans sucre ajouté + & noisette de beurre doux
ou un bol de céréales naturelles (sans sucre) + lait
1 fruit


Midi
1 assiette à dessert maximum de légumes
Viande ou poisson ou œuf
Fromage réduit en sel
1 fruit


Soir
1 assiette à dessert maximum de féculents + légumes cuits
1 fruit cuit ou compote sans sucre ajouté


PAS DE FRUIT CRU LE SOIR
PAS DE PAIN
PAS DE FROMAGE (sauf très peu salé)
PAS DE SUCRE
PAS DE SEL

Le bilan de la première semaine, c’est que je suis motivée, mais que j’ai faim. Le pain et le fromage qui représentent une bonne partie de mon alimentation ne me manquent pas trop pour le moment. Rien de surprenant, mais je savais pertinemment que je devrais réduire si ce n'est bannir ces aliments, pour perdre du poids. La faim est plus dérangeante. On est très loin ici de l’alimentation intuitive et je ne pensais pas avoir signé pour perdre du poids en mourant de faim ! À suivre donc...

Deuxième semaine : une vie sans sel...

Mais pas sans piment ! Jamais je n'avais pensé que le sel pouvait être aussi néfaste. C'est vrai, on entend beaucoup parler du sucre et du gras en général, mais très rarement du sel. Pourtant, l'OMS recommande de consommer moins de 5 g de sel par jour (moins d'une cuillère à café), parce qu'en plus de la rétention d'eau, il contribue à l’hypertension artérielle et à un risque accru de cardiopathie et d’accident vasculaire cérébral. Bref, en trop grande quantité, le sel n'est pas notre allié, mais du sel, il y en a partout et encore, on en rajoute souvent. Alors ma vie sans sel, je la vis très bien !

C'est à midi qu'avait lieu mon second rendez-vous avec Cindy. Voilà quelques jours déjà que je ne suis plus morte de faim et que je m'habitue finalement plutôt bien à ce nouveau rythme alimentaire... Bien que... le pain me manque. 10 jours sans en manger, une première pour moi, mais paradoxalement je dois admettre que je me sens mieux. Je me sens moins ballonnée, j'ai moins mal au ventre, et je vois même ce dernier déjà s'affiner. Une sensation qui se confirme quand ma luxoponctrice prend mes mesures :

  • Poids : -0,5 kg
  • Poitrine : identique
  • Taille : -3 cm
  • Hanche : -3 cm
  • Cuisse : -2 cm
  • Genou : -1 cm
  • Bras : identique

Je suis impressionnée par ces résultats. Elle m'explique rapidement que la perte de poids n'est pas une priorité, qu'il ne faut pas que je m'attende à perdre mes 6 kg en trop, mais que je vais continuer de perdre des centimètres. Peut-être un peu moins la prochaine fois, mais quand on sait qu'entre deux tailles de vêtement il y a 5, 5 cm, je pense à nouveau avec amour à ma petite robe à fleurs qui dort dans mon dressing depuis deux étés.

Je m'allonge et Cindy passe son stylet sur les mêmes points que la dernière fois et je lui pose la question qui me brûle les lèvres depuis une dizaine de jours : est-ce qu'un jour je pourrais remanger du pain ? La réponse est oui (ouf ! 😋), mais (ah... 😒), pas à tous les repas et pas tous les jours non plus. Finalement, la réponse me réjouit plutôt et elle est logique. La vie est faite de plaisir dont il faut jouir sans excès pour continuer d'en jouir. Je m'imagine donc, dans quelques semaines, manger un sandwich dans ma robe à fleurs. Sans culpabiliser, sans penser à autre chose qu'à ce sandwich. Ce sera mon petit bonheur du jour, et ce sera bien !

Troisième et quatrième semaines : angoisse et réussite

Alors que les semaines se suivent et ne se ressemblent pas, les séances, elles se ressemblent. Je dis bonjour, je me mets en petite culotte, ma luxo prend les mesures : poitrine, taille, hanche, cuisse, genou, bras. Puis je vais me peser et je m'allonge sur la table pour qu'elle passe le stylet sur mon corps. En plus de la perte de poids, de la régulation de l'appétit, elle insiste aussi sur mon stress. Je souffre beaucoup du stress et c'est assez mauvais pour tout, y compris pour perdre du poids.

Ces deux dernières semaines ont été riches de repas pris en extérieur et avant chaque nouvelle séance de luxoponcture c'est l'angoisse, j'ai peur d'avoir repris. Alors que les premiers jours je sentais et je voyais les effets, la culpabilité (un bout de pâte feuilleté par là, une bière par ci) m'empêche de voir les réussites des derniers jours et pourtant, des réussites il y en a !

Semaine 3 :

  • Poids : -1 kg (soit -1,5 kg au total)
  • Poitrine : -2,5 cm (soit -2,5 cm au total)
  • Taille : -1 cm (soit -4 cm au total)
  • Hanche : -0,5 cm (soit -3,5 cm au total)
  • Cuisse : identique (soit -2 cm au total)
  • Genou : -0,5 cm (soit -1,5 cm au total)
  • Bras : -0,5 cm (soit -0,5 cm au total)

Semaine 4 :

  • Poids : -0,5 kg (soit -2 kg au total)
  • Poitrine : -0,5 cm (soit -3 cm au total)
  • Taille : -2,5 cm (soit -6,5 cm au total)
  • Hanche : identique (soit -3,5 cm au total)
  • Cuisse : -0,5 cm (soit -2,5 cm au total)
  • Genou : identique (soit -1,5 cm au total)
  • Bras : -0,5 cm (soit -1 cm au total)

Finalement, je me dis que la culpabilité est très mauvaise conseillère et a surtout tendance à nous donner une mauvaise perception de nous et de notre corps. J'espère que je saurais retenir cette leçon. Il reste encore une semaine de cure, mais je pense que je continuerais de limiter mes apports en sucre, en sel et surtout en pain, tout en me faisant vraiment plaisir quand le besoin s'en fait sentir. Je me suis par exemple aperçu que je mangeais beaucoup de pain par ennui, par réflexe plus que par réelle envie. Et puis, aussi et surtout, j'ai appris que j'étais capable de tenir bon, de relever un défi que je me lançais à moi-même, sans laisser tomber face à la difficulté et ça, c'est ce qui me rend le plus fière de moi-même, bien plus que d'avoir perdu quelques kilos ou quelques centimètres !

Cinquième semaine : un cadeau à moi-même

Incident de parcours, j'ai dû annuler un rendez-vous et ma séance de la cinquième semaine a en fait eu lieu presque deux mois plus tard, la veille du réveillon de Noël. La séance se déroule selon le même rituel et très vite les résultats tombent.

Semaine 5 :

  • Poids : -5 kg (soit -7 kg au total)
  • Poitrine : -5 cm (soit -8 cm au total)
  • Taille : -5 cm (soit -11,5 cm au total)
  • Hanche : -4 cm (soit -9,5 cm au total)
  • Cuisse : -1,5 cm (soit -5,5 cm au total)
  • Genou : -3 cm (soit -5,5 cm au total)
  • Bras : -1,5 cm (soit -3 cm au total)

Les résultats sont bons. Au-delà même de mes espérances. J'attaque les fêtes de fin d'année pleine de confiance en moi et ce sentiment, assez nouveau pour moi, m'a poussé à me lancer dans un nouveau projet que je reculais sans cesse. Par autosabotage, par peur de ne pas réussir ou simplement parce que je ne m'en sentais pas capable, je ne faisais pas ce qui me faisait le plus envie. Prendre soin de moi, de mon corps, parvenir à nouveau à me regarder avec amour m'a donné le courage qu'il me manquait.

Et depuis ?

Depuis Noël, je n'ai refait que deux séances et le reste du temps, je laisse la vie suivre son cours entre contrainte et lâcher-prise. Fidèle à moi-même, je suis dans le juste milieu qui me permet de conserver un corps que j'apprends encore à aimer et la liberté qui fait plaisir et rend heureuse.

Pourquoi j'ai envie de perdre mes kilos en trop ?

Assumer son corps ce n’est pas simple, assumer son corps après un accouchement, l’est encore moins. J’ai tout à fait conscience que je ne retrouverai jamais le corps de mes 20 ans, et que je devrais être fière de tout ce que mon corps fait pour moi, mais ces bourrelets et ces kilos en trop m’empêchent de m’assumer pleinement et de prendre confiance en moi. S’accepter telle que l’on est, c’est essentiel pour l’estime de soi, mais vouloir s’améliorer ce n’est pas toujours une mauvaise chose. 

J’ai récemment pris conscience que je devais apprendre à dire non, à moins culpabiliser, à ne plus systématiquement éviter les conflits, à dire plus souvent ce que je pense. Tout ça, afin d’être plus en accord avec moi-même, d’être moins rongées par les angoisses. Je pense que reprendre la main sur mon corps est aussi une façon pour moi de m’apaiser et de l’aimer, de m’aimer un peu plus. 

Je ne fais pas dans la comparaison, je ne cherche pas à être quelqu’un d’autre, je veux simplement être la meilleure version de moi-même et tenter de relever ce défi, pour moi et pour moi seulement. Chacune d’entre nous peut avoir ses propres raisons de rester comme elle est ou de vouloir plus de seins ou moins de cuisses, le tout, c’est d’être en accord avec soi-même, de s’écouter et de se respecter.

L'avis de la rédaction : place au changement !

Le témoignage de Lauriane vous a inspiré ? Vous aussi vous aimeriez perdre quelques kilos ou vous débarrasser d'une mauvaise habitude ? Vous sentez que vous avez besoin de changement ? De vous défaire de vos anciens schémas ? Contactez un coach afin d'en parler !

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un coach bien-être

Et pour perdre du poids on mise sur le jeûne alternatif ou pas ?

Découvrez aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Êtes-vous en bonne condition physique ? On fait le bilan

Être plus heureuse, ça commence par prendre soin de soi et de son bien-être. Mais, pour prendre soin de soi, il faut commencer par bien se connaître, connaître son corps et savoir de quoi il est capable. Pour le savoir, il faut donc déterminer si vous êtes en bonne condition physique. Alors c'est parti, le test est rapide, mais la tenue de sport n'est pas optionnelle !

Le sucre de coco, bien meilleur que le sucre ordinaire pour notre santé ?

J’ai découvert le sucre de coco lorsque j’étais chez une amie. Je fouillais son placard (avec son autorisation bien sûr) pour trouver du sucre pour mon café. C’est là qu’elle m’a expliqué qu’elle n’achetait plus de sucre ordinaire, mais uniquement du sucre de coco. J’ai été surprise, car j’avoue que je ne connaissais pas le sucre de coco. Elle m’a expliqué que ce dernier était meilleur pour la santé que le sucre blanc. Est-ce vrai ? Quels sont les avantages du sucre de coco ? Découvrons ensemble quels sont les bienfaits de ce sucre.

Je veux travailler moins, laissez-moi vivre et passer ma vie pro au second plan !

J’ai toujours fait passer ma vie professionnelle au second plan, car ce qui m’intéresse le plus, moi, c’est la création. L’art, de manière générale, est une source de bien-être. Oui, mais voilà, le problème est qu’il est difficile de vivre de son art et de ses créations. Particulièrement dans une époque capitaliste où la productivité et la consommation comptent par-dessus tout. Mais ne faut-il pas revoir notre conception du travail ? Et si on travaillait moins pour vivre plus ? Comment faire pour réellement travailler moins ? Explication.

Reprendre le travail après un congé maternité

Au rayon des choses de la vie qui ont le bon ton de nous donner le cafard, il y a... le retour au travail après un congé maternité. Adieu dorlotage et gouzi-gouzi et bonjour patron ! Quelle est la période idéale pour reprendre le travail ? Et comment gérer le manque ? On a quelques conseils pour vous aider à passer le cap.

7 applications bien-être gratuites : le top du bonheur

Notre smartphone est au centre de notre vie... pour le pire, mais parfois aussi pour le meilleur ! Et grâce à quelques applications bien choisies, il peut devenir un véritable coach bien-être, vous permettant de vivre mieux jour après jour. Découvrez, notre sélection d'appli bien-être gratuites.

Le slow sex : s'aimer en pleine conscience pour s'aimer mieux ?

Dans la vie comme sous la couette objectifs et performances sont souvent de mise. Dans la mouvance du Slow, qui invite à ralentir le rythme pour mieux vivre l'instant présent, se détendre et prendre soin de soi, le slow sex invite à décupler le plaisir, casser la routine, sans se focaliser sur l'orgasme comme preuve d'un coït réussi. Tout un programme !

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici