Pourquoi je mange mes émotions ? La faim émotionnelle

Une contrariété et hop, je mange ! Aussi longtemps que je m’en souvienne, j’ai toujours fait cela, manger quand je ressentais une émotion trop vive. Il faut dire aussi que je souffre de troubles alimentaires, j’ai l’impression que je règle mes problèmes avec la nourriture. Dernièrement, j’ai eu un suivi psychologique nutrition qui m’a fait comprendre pourquoi j’ai ce comportement alimentaire. Cela s’appelle la faim émotionnelle ou faim psychologique. Explications.

Sommaire : 

Qu’est-ce que la faim émotionnelle ?

La faim psychologique et la faim physiologique

La faim émotionnelle est avant tout une envie. Elle apparaît d’un coup, généralement en dehors des heures de repas. Elle est avant tout liée à une émotion que l’on ressent. Ce qui fait que l’on a un besoin souvent irrésistible de manger. Elle est différente de la faim physiologique, car dans ce cas-là, c’est le corps qui réclame des aliments pour avoir de l’énergie. La faim émotionnelle est psychologique, c’est le cerveau qui réclame de quoi compenser une émotion vive.

>>> Cette vidéo du Dr Jean-Philippe Zermati sur la faim émotionnelle peut vous intéresser.

Pourquoi mange-t-on nos émotions ?

Nous mangeons nos émotions parce que c’est un besoin primaire de survie. On pense souvent que ce n’est pas “bien” de calmer une émotion avec la nourriture. En effet, cela peut entraîner des troubles alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie. Il est important d’avoir conscience de cet aspect. Mais pour la majorité des gens, calmer une émotion forte avec de la nourriture est un réflexe normal, ce sont des mangeurs intuitifs qui font confiance à leur corps et leurs émotions.

🍝 Il est important d’apprendre à ne plus manger ses émotions, mais à manger avec émotion.

Comment ne plus manger ses émotions ?

Considérer que c’est normal

Une des solutions que mon suivi m’a apportée pour ne plus manger ses émotions, c’est de ne plus être dans le contrôle. Il est nécessaire de répondre à son envie de manger, même si elle est émotionnelle. Comme dit précédemment, c’est un besoin du cerveau pour ne pas craquer psychologiquement face à une émotion trop forte ou à de l’anxiété généralisée. Il faut donc répondre à ce besoin émotionnel, mais pas n’importe comment. Généralement, on considère que l’on “craque”, que c’est une “gourmandise” ou du “grignotage”. Il faut déjà bannir ces mots, car ils sont très culpabilisants ! 

➜ En effet, c’est la culpabilité qui entraîne des compulsions plus fortes et des troubles alimentaires.

Manger avec plaisir et en pleine conscience

La solution pour ne plus ressentir cette culpabilité qui empire notre faim émotionnelle, c’est de manger avec plaisir. Le plaisir et l’envie sont à mettre au centre, c’est d’ailleurs les principes de l’alimentation intuitive. Plus on apprendra à manger en pleine conscience, plus notre faim émotionnelle sera vite apaisée. Tout comme lorsqu’on médite, il faut profiter de l’instant présent et manger en comprenant ce qu’il se passe en nous. Je ne vous cache pas que c’est un travail de longue haleine ! 

🍫Il faut apprendre à déconstruire nos pensées autour de l’alimentation pour parvenir à manger en pleine conscience et sans culpabilité. C’est la clé pour ne plus (autant) manger ses émotions et s’apaiser.

Les régimes ne sont pas la solution

Les régimes et le contrôle ne sont pas la solution pour apaiser nos faims émotionnelles. Ces dernières les empirent, car on sera moins à l’écoute de son corps et de ses émotions. C’est ce travail qui doit être fait pour comprendre pourquoi on a envie de manger après avoir ressenti une émotion en particulier. Le cerveau est responsable de la faim psychologique, c’est donc vers lui qu’il faut se tourner pour comprendre.

Voilà pourquoi il est important de faire un suivi psychologique adapté. Ce sont les émotions qu’il faut décrypter ! Mieux se comprendre et être plus à l’écoute de soi permet de comprendre sa faim émotionnelle, qui est tout aussi légitime et importante que la faim physiologique.

➜ Pour commencer ce travail de compréhension, voici une lecture que je vous recommande du psychothérapeute et spécialiste du comportement alimentaire, Gérard Apfeldorfer :

Manger en paix Dr Gérard Apfeldorfer

Livre "Manger en paix" du Dr Gérard Apfeldorfer

L'avis de la rédaction : écoutez vos émotions, elles ont quelque chose à vous dire

La faim émotionnelle est liée à une mauvaise gestion des émotions négatives, à une mauvaise régulation émotionnelle. Il est donc important d'apprendre à accepter ces émotions qui nous traversent, elles ne sont que passagères, il faut les écouter, elles ont toujours quelque chose à nous dire. Apprendre à gérer ses émotions, à se réguler émotionnellement peut nécessiter un accompagnement, n'hésitez pas à contacter l'un de nos spécialistes :

Contacter un coach bien-être

Mais aussi :

⭐ Mon rêve de bonheur : Me sentir libre dans ce que je fais.

Les commentaires

Nos derniers articles

Equicoaching, quand le cheval nous montre la voie

Les animaux ont depuis longtemps montré leur capacité à soigner les hommes, le cheval...

Lire

10 citations sur la solitude : en tête à tête avec moi-même

La solitude peut être la cause d'une grande souffrance. Se sentir seule, face à soi-m...

Lire

Le complexe de supériorité ou l'illusion de la supériorité

C'est une personne qui semble n'aimer personne plus qu'elle-même. Elle parle souvent ...

Lire

L’horreur des thérapies de conversion

S’il y a bien quelque chose que je trouve normal, c’est d’aimer qui on veut, peu impo...

Lire

Mauvaise foi : à petite dose oui, sinon on oublie !

Ahh la mauvaise foi, je pense que tout le monde en a fait preuve un jour ou l’autre. ...

Lire

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici