"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Mis à jour le par Lauriane Amorim

Tout à coup, il est 16h et ça me prend, comme une urgence : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ? Et aussi demain à midi, tant qu'on y est". Et je me retrouve à visualiser mon butternut, mon sachet de parmesan râpé et mes 3 œufs, en quête d'une inspiration soudaine... Sauf que je ne suis pas dans Top Chef. Si mon jury reste intraitable, les idées fusent moins vite dans mon cerveau de cheffe à domicile...

"On mange quoi ce soir ?" L'application Jow a la réponse !

Une maman débordée #sendhelp

J'adore cuisiner ! Je dirais que ça fait une dizaine d'années que je m'amuse en cuisine et que peu à peu, je perfectionne ma méthode. Sauf que dernièrement, il m'est arrivé un truc : j'ai eu un enfant. Il s'est alors passé deux choses : j'ai eu moins de temps et d'envie à consacrer à la cuisine et je me suis aperçue que malgré ça, c'était toujours à moi que revenait la gestion des repas. 

Oui, il semblerait que chez moi, la répartition de la charge mentale n'ait pas passé les frontières de la cuisine. Sauf qu'avec un enfant en bas âge et la diversification alimentaire qui va avec, les repas ne s'improvisent pas vraiment. Impossible de le laisser partir chez la nounou sans avoir prévu le repas du midi et impossible de le récupérer le soir et de le coucher à une heure raisonnable, si je n'ai pas un minimum anticipé le repas du soir 🤯. 

Et voilà comment je me suis rapidement retrouvée dans l'un des cercles de l'enfer à préparer des repas avant 19h, puis après 20h, à acheter tout et n'importe quoi, sans trop de vision d'ensemble...

Le batch cooking, la solution ?

Le batch cooking, c'est cette méthode qui consiste à préparer tous ses repas de la semaine, le dimanche soir (ou le samedi aprem, comme vous voulez). J'ai toujours eu quelques réticences, notamment parce qu'il fallait imaginer, envisager le dimanche, ce qu'on aurait envie de manger le vendredi. Manger est un réel plaisir et parfois, les envies peuvent varier d'un jour à l'autre. Alors est-ce que le vendredi, j'aurai toujours envie de cette quiche au thon prévue le dimanche précédent ? Je n'avais même pas envie de me poser la question.

Et puis, épuisée et à court d'idées, le batch cooking à tout à coup eu des attraits bien plus séduisants. Un petit "tu n'as rien à perdre plus tard", voilà que je commençais à me renseigner sur le sujet. J'avais entendu parler du fameux livre de Carolin Pessin, En 2h je cuisine pour toute la semaine, mais je sentais déjà que la mission serait un peu trop périlleuse pour moi et pour ma cuisine. Gérer 3 poêles sur le feu, le four sur mode gratin et une découpe de filet de poulet, c'est l'assurance d'un moment de grand n'importe qui finit par de l'à-peu-près, frustrant et peu glorifiant. Si je passe des heures en cuisine, c'est pour que le repas soit un plaisir.

Jow, un deuxième cerveau

Et puis un jour, j'ai découvert l'application Jow. Besoin de 5, 7, 14 repas pour la semaine ? Jow donne des idées et permet d'établir son menu pour la semaine, tout en préparant tranquillement votre liste de courses, voire en l'envoyant directement sur votre drive. Allez, hop, hop, hop en moins d'une heure, l'affaire est dans le sac. Côté cuisine, Jow propose des plats simples et rapides à préparer, mais qui sortent un peu de l'ordinaire (si votre truc c'est l'ordinaire, Jow le propose aussi). 

👉 Pour moi, cette application est une excellente base pour préparer les menus de la semaine et pour éviter de me retrouver, un jeudi après-midi à me demander ce que je vais faire à manger ce soir, avec les 3, 4 ingrédients qu'il me reste. Là, je sais ce qu'on va manger, j'ai les ingrédients et parfois, c'est même déjà prêt à l'avance.

Jow - Qu'est-ce qu'on mange ce soir ?

Jow fait gagner du temps, un peu d'argent et est surtout très inspirant !

👋 Cet article peut vous intéresser : Planning des repas de la semaine : règles & exemple pour bien manger 

Cuisiner tous les repas de la semaine en une journée, c'est possible ?

Pour moi non, toujours pas, même avec Jow. Jow est une application magique qui me fait gagner du temps et de l'argent (fini d'acheter n'importe quoi, au cas où 😅), mais elle ne cuisine pas encore à ma place. Une seule soirée ou matinée, ne me suffisent pas pour préparer les repas pour une semaine. Et hors de question d'y passer la journée ! Je prépare donc quelques repas à l'avance, puis après j'avance au compte goutte au fil de la semaine, mais plus jamais je ne me retrouve à 18h à me creuser le cerveau pour savoir quoi faire à manger. La libération !

Le problème que j'ai rencontré avec le batch cooking et avec une liste de repas pour la semaine, c'est que j'avais envie de coller parfaitement à cette liste. J'ai vite compris que ça deviendrait aliénant. J'ai donc fait la seule chose à faire, j'ai lâché prise. En règle générale, j'ai 3 repas d'avance. Si ce n'est pas le cas, que j'ai manqué de temps, tant pis. Il y aura bien des restes au congélateur, ou des pâtes. Si un soir on a envie d'autre chose, tant pis. Le but c'est de se faire plaisir. L'idée de Jow est de préparer son menu de la semaine à l'avance et de se libérer de la question fatale : "qu'est-ce qu'on mange ce soir ?". 

🍽️C'est aussi un moyen d'apporter de la nouveauté dans son assiette, mais surtout pas de se rajouter de la pression. Restons libre de manger ce qui nous fait plaisir, quand on en a envie !

L'avis de la rédaction : faites le test !

Vous l'aurez compris le concept de Jow , c'est de gagner du temps, de l'argent et surtout, de gagner en sérénité. Sympa comme concept. À condition que l'idée de prévoir vos repas à l'avance et de passer votre samedi matin en cuisine vous séduise. Pour certaines, c'est niet ! Alors comment faire pour se libérer de la charge mentale des repas ? Peut-être faut-il demander de l'aide, non pas à votre moitié, car il devrait prendre sa part, mais à un coach, pour mieux s'organiser ! En tout cas n'hésitez plus à consulter ! 

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant ! 
#BornToBeMe

Mais aussi :

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

"Je suis accro au sport" : tout savoir sur la bigorexie !

“Je suis une véritable accro au sport”. C’est fou comme cette phrase peut paraître anodine, voire positive dans notre société. Il est certain qu’elle est beaucoup mieux perçue que “je suis une véritable accro à la cocaïne” 😅. Pourtant, cela reste une addiction et elle peut avoir des graves répercussions. Sauf qu’elle est plus pernicieuse et qu’elle touche à d’autres troubles qui provoquent une grande souffrance psychologique. Être accro au sport, on appelle cela de la bigorexie et non, ce n’est pas une bonne nouvelle. Pratiquer une activité physique à haute intensité peut être réellement dangereux pour la santé. Alors parlons-en !

La naturopathie pour soulager les troubles hormonaux par Mélissa Parain, naturopathe

L’équilibre hormonal de la femme est fragile et il est de plus en plus mis à mal par notre mode de vie : alimentation, stress, sédentarité, perturbateurs endocriniens… Un déséquilibre peut entraîner différentes problématiques. En plus d’un suivi régulier indispensable avec votre médecin, la naturopathie peut se révéler d’une aide précieuse. Comment la naturopathie peut venir en aide pour aider à lutter contre les troubles hormonaux ? Mélissa Parain, naturopathe, est avec nous pour nous en parler.

Le sentiment d’injustice, comment naît-il et comment le gérer ?

La vie, c’est trop injuste ! Qui n’a jamais eu ce sentiment d’injustice et fait le constat amer que le quotidien n’était jamais facile ? Moi, en tout cas, je l’ai fait. On aimerait que tout roule sur des roulettes et que tout aille dans notre sens, mais on rencontre souvent des déceptions. C’est alors difficile de gérer la frustration, la colère, l’impuissance qui mène au sentiment d’injustice ? Comment gérer alors ? Comment supporter l’injustice ? Qu’est-ce que cela traduit si on a toujours la sensation que tout est injuste ?

"Je suis hyper pudique" : est-ce vraiment un rempart efficace ?

En vérité, moi, je suis plutôt du genre à tout balancer : sentiments, détails personnels et nudité en prime ! La pudeur est pour moi une barrière inutile, j'ai pourtant une amie, qui même après 10 ans d'amitié est incapable de retirer son soutien-gorge devant moi, dans le vestiaire avant le sport. Elle met des limites, par respect ? Peut-être. Par pudeur extrême ? Sans doute. Pour elle, un seul credo : pour vivre heureux vivons cachés. Heureux ? Ça reste à voir.

Syndrome “Cover Your Ass” : pourquoi on se couvre au boulot ?

Mettre son manager en copie, demander qui fait le compte rendu de réu ou demander des confirmations écrites pour chaque projet… Je pense que tout le monde l’a un jour fait, moi la première ! Je n’ai jamais conscientisé cela, mais j’ai récemment découvert que cela portrait un nom : le syndrome du “Cover Your Ass”, autrement dit en français le syndrome “couvre tes fesses”. Quelle réalité cela montre-t-il de la vie en entreprise ? En quoi c’est problématique ? Je vous explique.

L'acceptation, une étape capitale pour aller de l'avant

En ce moment, je suis dans une période très compliquée de ma vie, puisque je fais le deuil d’une relation amoureuse. J’ai été quittée brutalement il y a quelques mois et j’avoue avoir du mal à m’en remettre… Je passe par toutes les étapes du deuil, sauf la dernière qui est pourtant cruciale : l’acceptation. En effet, une fois que je l’aurais atteinte, je pense que je pourrais véritablement aller de l’avant. D’ailleurs, ça marche un peu pour tout, je m’explique.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

Pourquoi la libido augmente en été ? Comment en profiter ? Par Laurence Dispaux, sexologue

24 juin · Wengood

18:10


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube