Comment apaiser les tensions familiales ? 10 conseils pour faire revenir la paix

Mis à jour le par Justine Guilhem

Se retrouver en famille n'est pas toujours un plaisir, on a tous et toutes en tête un repas de famille qui a été plus ou moins tendu. À qui est la faute ? Aux conflits, aux rancœurs et aux non-dits, bref de vieilles choses qui engendrent de nombreux malaises. Si seulement on mettait tout cela de côté pour s'écouter et avancer... Pour que vos retrouvailles prennent une heureuse tournure, découvrez 10 conseils pour apaiser les tensions au sein de la famille.

Comment apaiser les tensions familiales ? 10 conseils pour faire revenir la paix

Les tensions familiales, c'est pour tout le monde

Qui n'a jamais entendu le fameux dicton, "On choisit ses amis, pas sa famille" ? Il est vrai que la vie en famille peut parfois ressembler à un parcours du combattant 🥊. Entre les petits bobos du quotidien, les caractères bien trempés et les réunions de famille, tensions et disputes peuvent surgir à tout moment. Selon une étude de l'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (INSEE), 1 famille sur 4 a connu des tensions sérieuses au cours de l'année dernière. Eh oui, souvent en famille, on s'aime autant qu'on se déteste et qu'on aime se détester. Difficile dès lors de conserver une ambiance harmonieuse.

Mais pourquoi on se fait la guerre ?

Vous le savez, les raisons de se prendre la tête avec les membres de sa famille ne manquent pas. Cependant, si on réfléchit bien, il y a deux cas de figure principaux et c'est en comprenant les sources de tension qu'on parvient, un peu plus facilement, à les apaiser.

Des différences de points de vue

L'une des principales sources de tensions dans la famille vient des différences de points de vue. Que ce soit sur des questions de vie quotidienne, de valeurs ou d'éducation, chaque membre de la famille a sa propre vision des choses. C'est un peu comme si on vous servait une pizza avec des anchois alors que vous détestez ça, pourtant certaines personnes en raffolent. C'est pareil avec les opinions. Il n'est pas toujours facile de comprendre pourquoi notre frère ou sœur, voire même nos parents, peuvent avoir une vision du monde différente de la nôtre. À se demander si on a vraiment été élevés dans la même famille, n'est-ce pas ? Et évidemment, si chacun se pointe aux réunions de famille avec son propre ingrédient préféré pour la pizza, le résultat peut parfois être indigeste.

Le manque de communication

Vous vous souvenez du fameux jeu du téléphone arabe ? En famille, c'est pareil ! Les non-dits, les malentendus et le manque de communication sont souvent à l'origine de conflits. Comme le dit l'expert en communication familiale, John Gottman, "La clé de la résolution de conflits est la communication".

Chaque famille est comme un écosystème unique où les membres interagissent et communiquent de manières très spécifiques. Cependant, quand ces systèmes de communication dysfonctionnent, cela peut conduire à des tensions et des conflits. Les malentendus se produisent souvent lorsque les paroles ne sont pas clairement exprimées ou entendus. Pensez à ces moments où vous avez dit quelque chose en pensant que votre message était clair comme de l'eau de roche, mais l'autre personne l'a interprété d'une manière totalement différente. Frustrant, n'est-ce pas ?

Sans parler des non-dits 😏, de toutes ces choses qu'on choisit de garder pour nous. Ce qu'on ne dit pas par peur de blesser quelqu'un, par crainte des conflits ou simplement parce que nous pensons que les autres devraient savoir. Ces non-dits peuvent s'accumuler et créer des ressentiments qui finissent par éclater lors de disputes souvent inattendues.

10 conseils pour apaiser les tensions en famille

Comme l'explique le psychologue Pascal Coudrec, exploser devant toute sa famille est la seule façon que certains trouvent de faire savoir leur souffrance et surtout de trouver de l'assentiment et de la compassion. Sauf que ce n'est pas la bonne solution, on peut dire les choses, sans pour autant que cela dégénère en parodie de film familial. Certes, la confrontation peut être nécessaire pour dépasser certains blocages, mais elle n’est pas systématiquement obligée de prendre une telle ampleur. Voici donc comment procéder pour éviter d'en arriver là :

1. Non au chantage affectif

Certains sont les rois du chantage affectif, vous connaissez les : "Si tu ne viens pas, ton père ne s’en remettra pas…", c'est peut-être la dernière fois que tu vois mamie", "je ne supporterai pas que tu ne sois pas là..." ? Votre interlocuteur va soit se braquer, soit culpabiliser et les deux cas de figure sont malsains. Alors stop au chantage affectif et à l'infantilisation dans le cadre familial, optez pour une approche plus douce.

2. Ne pas ressasser le passé

En cas de désaccord, on a le mauvais réflexe de remettre des erreurs passées à l'ordre du jour. D’une part, cela prouve que certains différents ne sont pas réglés et d’une autre, cela va empêcher la résolution du conflit actuel. Il est donc important de faire la part des choses et de régler chaque conflit pour avancer.

3. Ne pas chercher à tout contrôler

Un hôte n’est pas un chef d’orchestre. Alors quand vous recevez votre famille, ne tentez pas de contrôler les membres présents. Laissez les choses vous échapper et apprenez à lâcher prise.

4. Ne pas avoir peur des confrontations

En famille, les disputes sont quasiment inévitables, chaque membre transportant dans ses bagages affects, traumatismes et opinions propres. Bien qu’elles portent atteinte au volume sonore, ces dernières sont parfois nécessaires, car elles permettent à la parole de se libérer. Tant que chacun s’écoute et se respecte, vivre et surmonter ensemble les conflits, c'est évoluer vers un climat plus serein. En plus, le silence peut à long terme créer des éclatements bien plus violents.

5. Demander à chacun de dire ce qu’il ressent

C’est bien connu, le dialogue permet d'apaiser les esprits. Pour trouver des solutions et ressouder les liens au sein de la famille, chacun peut s’exprimer en son nom, toujours dans le respect, et dire ce qu'il ressent. « Nous voir se disputer ainsi m’attriste, je voudrais que l'on prenne plus soin les uns des autres » ou encore « J'aimerais que toi, grand-mère, tu arrêtes de me comparer, ça ne fait qu'augmenter la jalousie entre sœurs » sont des exemples de phrases constructives !

📌
Il est fréquent que les tensions arrivent après un événement familial, un mariage, décès, etc. Quelque chose s'est ébranlé dans l'équilibre familial et cela peut être à l'origine d'un passage à l'acte, la personne explose alors. S'il y a des tensions, des douleurs, des rancœurs, il faut parler. Parler est une règle d'or en psychologie tant que vous parlez dans un climat apaisé, vous ne pouvez pas vous tromper. 

👉 Cet article pourrait vous intéresser Je n'arrive pas à communiquer avec mes parents, pourquoi ?

6. Identifier et gérer ses émotions

Dites-vous que vous êtes comme un iceberg. Il y a les réactions, qui sont comme des alertes visibles uniquement en surface, et les émotions qui représentent la partie immergée. À nous de creuser et de se questionner : qu’est-ce qui a causé cette incompréhension ou cette jalousie ? Savoir se remettre en question est une force et le faire avant d’exploser vous empêchera de dire des choses que vous pourriez regretter plus tard.

7. Jouer la carte de la transparence

Vieux secret de famille ? Excuses tant attendues ? Chaque intervention doit être partagée avec toutes les personnes concernées par le conflit. Toutes disposeront des mêmes informations et ces dernières ne seront pas déformées. Inutile de créer des rumeurs et tensions supplémentaires.

8. Prendre du recul et mettre les rancœurs de côté

Ce qui a été fait est fait. L’important maintenant est de voir si le principal intéressé tient à votre relation et s’investit dans le présent pour la préserver ou s'il tente de couper les ponts avec le reste de la famille. La brouille s’installe définitivement quand chacun campe sur ses positions, certain d’être dans son bon droit en refusant de baisser la garde. Pourtant, il faut bien que quelqu’un ait le courage et la sagesse de rétablir un contact. Ressasser le passé n’a jamais aidé à se construire un bel avenir ensemble.

9. Reparler au calme

Les réactions à chaud mettent plus d’huile sur le feu qu’elles n’apaisent les tensions. Une fois le calme revenu, quelques heures ou quelques mois plus tard, il est bon de reparler. Pas du conflit en lui-même, mais de son envie de tourner la page et de son ressenti, histoire de repartir officiellement sur de bonnes bases.

10. Se concentrer sur le moment présent

À moins d’être voisins en plus d’être parents, vous ne vivez pas 24h/24 avec votre famille. Les disputes n’ont donc lieu que lorsque vous partagez un moment ensemble… Or, on ne se réunit pas dans le but de régler ses comptes, mais plus pour des occasions comme Noël ou les anniversaires. Miser sur le plaisir de partager ces bons moments vous aidera sûrement à être moins susceptible et plus détendue !

🎬 Plus de conseils par un expert

Jean Doridot, Docteur en psychologie parle plus en détails des relations familiales à travers cette vidéo : 

null

L’avis du psy : exprimer son ressenti dans le respect de l'autre

Quand quelque chose nous heurte, avant d’agir, il faudrait se poser la question suivante : « Qu’est-ce que ce que je m’apprête à dire ou à faire risque-t-il d’avoir comme conséquences ? » Les risques de blessures seront alors diminués. Exprimer son ressenti est conseillé, si cela se fait dans le respect et dans une démarche constructive. Néanmoins, si vos relations familiales restent tendues et douloureuses, n'hésitez pas à contacter un psychologue afin d'en discuter ensemble.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Article proposé par Justine Guilhem

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Je ne me sens plus désirée, comment faire monter la température ?

C'est l'été et la température va monter... du moins à l'extérieur, parce que chez moi, ce n'est plus trop ça. Quinze ans de relation ont fini par émousser le désir. Un bisou par habitude, une caresse par là et l'amour quand on y pense. S'il existe des relations platoniques et épanouies, je ne veux pas être de celles-ci. Je vais faire monter la température dans mon couple et je vais le faire maintenant ! 🔥

Comment reconnaître une personne psychorigide et comment réagir ?

“Il faut que tu fasses ça”, “Non, hors de question que tu y touches”, “c’est comme ça et pas autrement”. Ahhh, je n’en peux plus de ce genre d’injonctions ! Adieu la liberté, bonjour l’angoisse… Alors, non, ce n’est pas une maladie d’être strict, mais ça casse l'ambiance. J’ai pris l’habitude d’identifier les personnes psychorigides pour mieux m’adapter. Car oui, il y a une bonne façon de réagir face à ce genre de personnes qui nous disent quand respirer.

Comment faire 10.000 pas par jour en étant en télétravail ?

Chères toutes, je suis comme beaucoup d'entre vous, en ce moment je vis et travaille à la maison, sauf que cette année, j'ai décidé de rester en forme et donc de faire les 10.000 pas quotidiens recommandés pour les non-sportives, comme moi (6.000 pour les sportives) Je n'ai pas vraiment le moral et j'ai une activité sédentaire depuis chez moi... Mission impossible ? Pensez-vous !

Terreur nocturne : pourquoi les enfants et les adultes en souffrent ?

Se réveiller en hurlant et en sueur, ce n’est jamais agréable, que ce soit pour un enfant ou un adulte. Et c’est encore plus impressionnant pour l’entourage, tant pour les parents que le conjoint ! C’est ce qui s’appelle faire des terreurs nocturnes. Même si chez l’enfant, elle est plus répandue, cette parasomnie n’est pas anodine chez l'adulte. Il est important de comprendre les origines d’une terreur nocturne et ses symptômes pour la diminuer, voire la faire totalement disparaître.

Mutisme chez l’adulte : quand l’anxiété pousse au silence…

Il est étrange de rencontrer des adultes ne pas parler, alors qu’elles en sont physiquement capables. S'il n'y a pas de pathologie physique, cela s'appelle le mutisme. Personnellement, j’ai toujours été habituée à cette pathologie psychique, puisqu’un membre de ma famille a un mutisme sélectif. Si ce n’est pas quelque chose qui me surprend, je sais qu’en dehors du cercle familial, c’est perçu comme quelque chose de très étrange. Comment ce trouble de la parole se manifeste ? Quelle est son origine ? Comment soigner le mutisme ? Autant de questions que j'ai pu me poser plus jeune.

Amour ou habitude, comment savoir où on en est ?

J’aurais toujours voulu que mes histoires d’amour soient passionnelles. Cependant, je me suis bien vite aperçue que la vie n'est pas une comédie romantique. Je me souviens d’une de mes relations en particulier, il y a quelques années, où je me suis demandé : mais est-ce que je l’aime ? Ou ai-je simplement l’habitude de l’avoir dans mon quotidien ? Est-ce que j’ai peur de me retrouver seule ? Bref, vous l’avez compris, je me sentais un peu perdue. Je vous en parle.

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

La science du bonheur : les secrets du bonheur [ Dr JEAN DORIDOT, Psychologue et hypnothérapeute ] 🥳

8 février · Wengood

9:13


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube