Secrets de famille : les révéler ou les taire à jamais ?

Mis à jour le par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Il n'y a que la vérité qui blesse... mais le silence fait encore plus de dégâts. Aucune famille n'est parfaite et toutes ont leur secret. Plus elles tentent de le cacher, plus celui-ci paraît énorme. Difficile de se construire et d'avancer quand les fantômes du passé nous hantent. Alors, faut-il dévoiler ses secrets de famille ?

Secrets de famille : les révéler ou les taire à jamais ?

Sommaire :

Secrets de famille : faut-il tout se dire ?

Il y a des petits secrets de famille et puis des plus gros... Ils se transmettent de génération en génération sans un mot. Un lourd héritage inconscient. Ce sont de véritables bombes à retardement tant pour ceux qui gardent ce lourd secret que pour ceux qui l'ignorent.

Quand c'est flou, il y a un loup

Depuis mes 10 ans, on s’évertue à me faire croire que mon père était parti en voyage d’affaires, et qu’il reviendrait un an plus tard. Mais quel genre d’homme s’absente tout ce temps sans écrire à sa famille ? Pourquoi avons-nous dû changer de ville dès son retour ? Tant de questions qui restent sans réponse. Nul besoin d’être dans la police pour sentir que cette histoire est louche. Ajoutez à cela le fait que mon père n’ait que des « souvenirs assez vagues pour raconter comment c’était là-bas. » Une pièce manque au puzzle. N’importe quelle personne sait quand on lui ment, ou quand on tente de détourner son attention. Même un enfant de 4 ans ressent les événements… Alors pourquoi mentir ? De nombreuses zones d’ombre, un récit trop bien ficelé pour peu de preuves… Il y a des signes qui ne trompent pas 🤫. 

Cette conviction qu’on me cache quelque chose n’entraîne que de la souffrance. Mon père nous a-t-il abandonnés pour une autre famille ? Nous n’étions pas assez bien pour lui ? Si ce n’était pas grave, on m’en parlerait. Spécialiste des scénarios catastrophes, je m’imagine le pire. Et l’envie de crever l’abcès pour stopper ce mal-être est de plus en plus forte.

Crever l’abcès pour faire avancer les choses

Si on m’avait dit plus tôt que mon père avait passé son soi-disant voyage d’affaires en prison, j’aurais certes été choquée. Mais avec le temps, j’aurais compris. Et surtout je me serais épargné toutes ces pensées toxiques et paranoïaques. Certains parents pensent qu’en omettant de raconter la vérité, ils sauvent l’honneur de la famille. D’autres sont sûrs de nous protéger. S’ils avaient conscience des ravages que leur silence entraîne…

Je pense aux cas extrêmes de ceux qui n’arrivent pas à se construire parce qu’ils doutent de leurs origines ou de leur filiation. Les cas de maladie, de déménagement imminent sont aussi importants. En fait, tout ce qui a une influence sur l’existence de quelqu’un, et tous les éléments nécessaires à sa construction doivent être dits. Une explication peut ôter tellement de blocages ! Blocages qui, en plus, auront des répercussions sur les générations suivantes. Si je pouvais transmettre à mes futurs enfants autre chose qu'une peur de l’abandon maladive...

📌 Trouver le juste milieu

Une différence doit être faite entre un secret libérateur et des détails inutiles. Il faut ne pas prendre l’autre pour son confident, car tout ne le regarde pas. Il ne faut pas non plus lui faire croire à un monde de bisounours. Épargner toute souffrance, sans cacher la vérité, voilà l’objectif.

Votre famille en sortira plus forte

Aucune famille n’est parfaite et l’accepter permet d’avancer. Révéler un secret de famille ne va pas salir sa réputation. Révéler un secret de famille, c’est assumer ce qui a été fait par des êtres qui restent humains malgré tout. Trop souvent, le moment de la confidence est repoussé. En réalité il fait peur, qui sait comment le principal intéressé va réagir ? Va-t-il subir un choc ? Va-t-il prendre ses distances ? Et si l’effet inverse se produisait… 😨

Personnellement, j’étais soulagée. De plus, dévoiler un secret de cette ampleur est une marque de grande confiance. Avoir le courage de me dire que mon père avait commis de graves délits force le respect. Tant qu’ils me taisaient la vérité, ils n’étaient que bourreaux à mes yeux. La frustration et la rancœur nous empêchaient d’être proches. Maintenant, je les vois comme des libérateurs.

🎬 Les relations familiales expliquées par Jean Doridot, Docteur en psychologie

L’avis du psy : on peut réussir à vivre avec la vérité !

Les secrets de famille ? Oui, il faut en parler quand les membres en expriment vivement le besoin, sans rentrer dans des détails inutiles. L'unique but de cette révélation est de permettre aux autres d’avancer en mettant fin à leur souffrance et leur questionnement. Qu'importe le poids du secret, la vérité sera vécue comme un soulagement. En effet, en plus ou moins de temps, chacun apprend à vivre avec la vérité. « L’intégration se fait généralement d’elle-même, constate le psychanalyste Bruno Clavier, la vérité venant remettre de l’ordre là où, plus ou moins consciemment, il nous semblait en manquer. » S’il s’agit d’un secret très lourd, remettant profondément en cause notre identité, l’expert conseille de consulter un thérapeute, pour « aider à la réécriture progressive de son récit de vie ». Il est aussi possible de mettre en forme son ressenti – par la parole, l’écriture ou encore le dessin. Se raconter son histoire à sa façon est le meilleur moyen de se l’approprier. Ainsi, elle pourra être livrée aux générations suivantes, pour rompre définitivement le cycle infernal du non-dit. N'hésitez pas à contacter un psychologue si vos relations familiales sont sources de souffrance.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !
#BornToBeMe

Contacter un psy

*Source : psychologie.com

La question des secrets se pose souvent au sein d’un couple. Doit-on préserver son jardin secret ? Faut-il tout se dire en couple ? La réponse ici !

Article proposé par Justine Guilhem, rédactrice pour Wengood

Mon rêve de bonheur : faire de ma vie un grand terrain de jeux

Nos derniers articles

Qu’est-ce que la phobie sociale et comment la soigner ?

Manquant de confiance en vous, vous êtes tétanisée lors d’une prise de parole en public. Vous rougissez et tremblez car vous avez peur d’être ridiculisée ou humiliée. Si la timidité peut être la cause de ce malaise, cette angoisse peut cacher un mal-être beaucoup plus profond : la phobie sociale, également appelée anxiété sociale. Mais alors, comment se définit-elle et comment la soigner ?

Harcèlement scolaire : comment réagir ? Comment aider son enfant ?

S’il est un phénomène qui se développe, mais qu’on aimerait éviter, c’est bien le harcèlement scolaire. Même s’il a toujours existé, ces dernières années, le harcèlement scolaire a pris de plus en plus d’ampleur, au point qu’il inquiète sérieusement les parents et les enseignants. Si vous avez détecté un problème chez votre enfant, un changement de comportement, sachez qu'il existe des solutions pour aider votre enfant face au harcèlement scolaire.

Être proactive, ça veut dire quoi au juste ? Comment on le devient ?

J’ai parfois la sensation d’être totalement proactive et d’autres fois, beaucoup moins. Je sais pourtant que c’est un comportement qui peut m’apporter beaucoup, surtout dans la sphère professionnelle. Mais qu’est-ce que ça veut dire au juste, être proactive ? Pourquoi c’est bien de l’être, en particulier dans notre carrière ? Allons aux devants des événements et des attentes pour faire encore mieux ! Je vous explique.

Dissonance cognitive : quand notre comportement n’est pas aligné sur nos valeurs…

“Il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre” et c’est encore pire quand il s’agit de soi-même ! Je connais bien le sujet, car il m’arrive d’avoir une pensée que je trouve légitime et pourtant d'agir au strict opposé. C’est ce qui caractérise la dissonance cognitive, mais pourquoi se voile-t-on autant la face ? Comment la dissonance fonctionne ? Comment s’en débarrasser ? Autant de questions qu’il est légitime de se poser !

Mon collègue s’approprie mon travail

Mon collègue clame haut et fort qu’il a eu une super idée ou de bons résultats. Quel héros me direz-vous ? Eh bien non, c’est un pillard qui s’approprie MES idées et MES résultats. Et moi, je le regarde récolter les lauriers, mon sang ne faisant qu’un tour. Cette situation est certes commune en entreprise mais comment réagir pour éviter que cela ne se reproduise ?

Peur de la hiérarchie, de l'autorité, d'où vient-elle ?

Depuis longtemps, j’ai peur de la hiérarchie. Lorsque je vois le big boss entrer dans les bureaux ou me parler sur le chat de l’entreprise, j’ai des angoisses. J’ai peur qu’on me fasse des reproches et qu’il y ait des conflits. Il m’est arrivé d’aller au travail avec la boule au ventre, angoissant à l’idée d’être confrontée à un supérieur. D’où vient cette peur de la hiérarchie ? Est-ce forcément rationnel ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.


Les Masterclass Wengood 


Chaîne Youtube : lesrdvdemilie by Wengood

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !


🎬 Et pour plus de vidéo, c'est par ici