Le surmoi : une rencontre avec notre juge intérieur

Mis à jour le par Lauriane Amorim

On peut ne rien connaître à la psychanalytique, mais il est un nom que l'on connaît toute, c'est bien celui de Freud. En 1923, Freud publie Le Moi et le Ça. Dans cet ouvrage, Freud défini et développe le concept du surmoi en parallèle du moi et du ça. Le surmoi serait notre conscience morale. Explications.

Le surmoi : une rencontre avec notre juge intérieur

Le moi, le ça et le surmoi : la théorie Freudienne

Si vous vous souvenez de vos cours de philo, Descartes dit : "je pense donc je suis". Cette phrase implique que je suis un être doué de conscience et que je ne suis pas dans le monde comme un objet posé sur une étagère. Ma conscience me permet de me projeter, de sentir, d'agir, de me représenter. 

Dans son second tropique de 1923, Freud, le père de la psychanalyse, introduit l'idée que l'homme n'est pas seulement une conscience, mais qu'il a en lui trois instances qui régissent ses comportements 🧐 : 

  • 👉 Le Moi
  • 👉 Le Ça,
  • 👉 Et le Surmoi.

En fait, il y aurait notre surface, à savoir notre conscience et l'intérieur, les profondeurs, notre psychisme 🧠. Il y a ce que l'on contrôle et nos rêves, nos lapsus révélateurs qui, pour Freud, sortent de notre contrôle et qui en disent long sur nous.

👋 Cet article peut vous intéresser : Écoutez votre subconscient, il ne vous veut que du bien !

Quelle est la différence entre le moi et le surmoi ?

C'est tout simple selon la théorie : imaginez  justeque vous êtes 3 personnes en une. Il y a le vous qui pense, le vous qui fait l'amour et le vous qui punit.

  • Le Moi : c'est la conscience, le médiateur. C'est notre partie qui est balancée entre notre ça et ses envies, notre surmoi et sa sévérité et le monde extérieur. Pas facile d'être moi selon Freud 😅 !
  • Le Ça : C'est la partie brute qui nous habite, celle de la pulsion, du désir, de l'envie. Son seul but, c'est de se satisfaire. C'est la passion que le moi essaie de rationaliser, mais, selon Freud, "Le ça ne connaît et ne supporte pas la contradiction."
  • Le Surmoi : il peut être présenté comme un juge, mais il pourrait tout aussi bien être un parent sévère ou un policier zélé. Le surmoi, c'est celui qui nous interdit, qui nous punit, c'est la morale dont le moi est obligé de tenir compte. Imaginez-vous le surmoi comme la petite voix qui vous murmure : "tu es nulle", "tu n'aurais pas dû", "il vaudrait mieux", "il ne faut pas", etc. C'est un peu celle qui nous enferme dans le syndrome de l'imposteur

👉 Pour Freud, la lutte entre ces forces, le moi, le ça et le surmoi, c'est la pulsion de vie, c'est même la vie elle-même. L'immobilisme par contre, c'est la pulsion de mort : donc vive la difficulté, la contradiction, l'angoisse, l'échec, le doute, c'est la vie !

Et si le surmoi devient trop fort ?

Toujours selon la théorie freudienne, le surmoi est un juge. Néanmoins, le juge n'a pas toujours une bonne image, est-il un protecteur ou un dictateur ? En fait, le surmoi n'est ni bon, ni mauvais, il est simplement notre loi intérieure, celle qui est définie par nos valeurs ⚖️. 

Le surmoi n'est pas inné, il se construit durant l'enfance et au fil du temps. Les interdits qui nous sont imposés sont intégrés et intériorisés. On sait ainsi que l'on ne doit pas voler, que l’on ne parle pas la bouche pleine, que l’on ne frappe pas les autres. Et puis il y a les interdits universels ou culturels : le cannibalisme, l'inceste, le sexe avant le mariage, la nudité, etc. 

Tous ces interdits édictés par notre entourage ou acquis au fil des expériences nous permettent de construire notre surmoi et aussi de rendre possible la vie en société. 

👉 De ce fait, un manque de surmoi peut, par exemple, conduire à commettre des actes répréhensibles, mais un surmoi trop fort peut devenir tyrannique. Au-delà du tyran, un surmoi puissant nous pousse à devenir notre propre bourreau et engendre culpabilité, dépréciation de soi, angoisses, obsessions...

Les critiques de la théorie du surmoi

Ma collègue, Camille, a déjà abordé les critiques du complexe d'Œdipe. En effet, bien que Freud a eu une influence importante dans le domaine de la psychologie, ses travaux ont été largement critiqués, notamment au niveau du manque de preuves empiriques. 

La vision négative de la personnalité humaine de Freud a également été critiquée. Carl Rogers, un psychologue humaniste, a contesté cette vision, affirmant que "l'homme est fondamentalement, au cœur de sa nature, un être social" (Rogers, 1961), ce qui contraste avec la vision de Freud d'un individu constamment en conflit avec lui-même. Sans compter que Freud était un homme du 19e siècle, qui vivait dans une société à l'opposé de celle de nos jours. D'ailleurs ses théories sont très sexiste, Carol Gilligan, une psychologue féministe, a contesté l'affirmation de Freud selon laquelle les femmes ont un surmoi moins développé, en affirmant que "les femmes ont simplement une perspective morale différente".

Que faire du surmoi ? 

On peut garder en tête quelques petites choses de cette théorie, notamment que le surmoi a tendance à avoir peur de l'échec et qu'on doit travailler dessus. Ce n'est pas une critique de la psychanalyse, puisque cette thérapie nous aide à nous libérer de nos entraves. On doit en fait déplacer le curseur de notre moralisateur interne, c'est ça qu'il faut retenir de la théorie du surmoi. 

Ainsi, des interdits nocifs fixés par des parents toxiques peuvent nous culpabiliser, mais nous pouvons trouver de nouvelles limites moins culpabilisantes, moins destructrices grâce à un autre modèle que nous admirons. Le point le plus intéressant, c'est de se dire qu'on peut changer notre vision des choses, et donc, notre surmoi. 

L'avis de la rédaction : réaliser son potentiel

Vous l'aurez compris, la théorie du surmoi est intéressante à connaître, même s'il ne faut pas se référer qu'à ça. Ce qu'il est urgent de se dire, c'est qu'on a le droit d'exprimer tout notre potentiel. La psychanalyse peut permettre ça, puisqu'elle a pris de la distance avec Freud. Si vous sentez que vous avez envie de vous réaliser et qu'il y a quelque chose qui vous empêche d'atteindre votre bonheur, vous pouvez prendre rendez-vous avec l'un de nos psychologues.

🤗 Se comprendre, s'accepter, être heureuse... C'est ici et maintenant !

#BornToBeMe

Contacter un psychologue

Mais aussi :

Sources : "Le Moi et le Ça" de Sigmund Freud / "L'approche centrée sur la personne" de Carl Rogers / "Pourquoi le patriarcat ?" de Carol Gilligan

Article proposé par Lauriane Amorim

Mon rêve de bonheur : redécouvrir le monde avec des yeux d'enfants

Nos derniers articles

Je me fais des films ou je lui plais ? Comment savoir ?

“Mais je rêve ou je lui plais ?”. Je sais, je SAIS, que tout le monde s’est posé cette question un jour. On rencontre quelqu’un, on commence à avoir de l’attirance pour cette personne, mais la question à 1 million, c’est : est-ce que c’est réciproque ? Et il y en a un tas qui découle : je me fais des films là où il/elle me drague ? Comment savoir s’il/elle m’apprécie ? Je sais ce que ça fait, car je suis passée par là plusieurs fois tout au long de ma vie. Alors je vais vous expliquer comment savoir si on lui plaît… Ou pas !

Les plus beaux poèmes d'amour : voici notre sélection de 10 !

La poésie, quand elle parle d’amour, fait vibrer ! En tout cas, c'est le cas pour nous. Que ce soit de la poésie avec des vers transis et enchantés ou des relations plus tumultueuses et passionnées. Il est difficile de faire une sélection de poèmes d’amour dans la littérature, tant il y en a. Cependant, nous avons fait une sélection de ceux qui nous parlent le plus, en espérant qu’ils vous touchent autant qu’ils nous touchent. Voici donc notre sélection des 10 plus beaux poèmes d’amour !

Hypervigilance : pourquoi suis-je tout le temps en état d’alerte ?

Un bruit soudain et bam ! Je sursaute. C’est une réaction typique lorsqu’on est dans l’hypervigilance, comme moi. Je surveille tout et j’ai l’impression d’être en état d’alerte quasi en permanence. Cela vous fait ça aussi ? En fait, l’hypervigilance est assez répandue, pourtant on en parle peu. On la retrouve particulièrement chez les personnes perfectionnistes ayant un manque de confiance en elles. Si vous vous retrouvez dans ces mots, découvrez ce qu’est cet état psychologique qui traduit une grande vulnérabilité.

12 leçons de vie que j'ai apprises au fil des années

L'autre jour, je fouillais dans le grenier, chez mes parents, je suis tombée sur les albums photos que ma mère remplissait avec une certaine frénésie. En les feuilletant, je suis inévitablement tombée sur l'ado mélancolique, colérique et acnéique que j'étais et j'ai soudain eu envie de me faire un gros câlin du genre "Retour vers le futur". Je détestais l'école, alors en me prenant dans les bras, je me serais sûrement dit "ne t'inquiète pas, la vie se chargera de t'apprendre tout un tas de leçons dont tu auras tout autant besoin. Et j'aurais glissé dans l'oreille de la moi du passé ces 12 leçons que la vie m'a apprises.

Pourquoi choisir de se marier aujourd'hui?

En voilà une bonne question ? Personnellement, je n'ai jamais rêvé de me marier. Mes rêves de petites filles n’étaient pas faits de tulle blanc, de dentelle et de voile et j'aimais assez l'idée d'un amour si passionné qu'il se passerait d'une union sacrée. Pourtant aujourd'hui, force est de constater que je suis mariée depuis 5 ans et en plus, c'est moi qui ai fait la demande !

Les femmes en politique, des hommes comme les autres ?

Je connais mes classiques et s'il y a bien un truc dont je me souviens, c'est de chanter, à tue-tête, dans la voiture, Être une femme de Michel Sardou. Je devais avoir une dizaine d'années et je ne trouvais rien de plus subversif que de hurler : "Maîtriser à fond le système, accéder au pouvoir suprême : s'installer à la Présidence et de là, faire bander la France." Certes, on a connu moins sexiste, mais quoi qu'il en soit, depuis ce temps-là, féminisme et politique me passionnent, mais est-ce que ça va vraiment de paire ? Quelle est véritablement la place des femmes en politique aujourd'hui et qu'est-ce que ça nous apprend ?

Les podcasts Wengood

Des podcasts avec du bonheur dedans parce qu'il est temps de penser à soi ! Retrouvez nos podcasts en intégralité ici.

🧠✨ Vivre avec ses Émotions avec Audrey Platania, COGITO’Z

14 mai · Wengood

41:12


Retrouvez-nous sur Youtube

Yoga, coaching, cuisine, rencontres etc... Bonnes vibrations en libre-service ! Allez hop, on s'abonne !

Retrouvez-nous sur Youtube